621 chroniques de films

  25 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

C'est qui le plus fort ?
C'est qui le plus fort ?
Etrange festival 2017
Etrange festival 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

17 Octobre 2017

 

Critique film : Colossal (2016)

 

A l’image de Colossal, Nacho Vigalondo trace une route cinématographique sinueuse et hors des sentiers battus. On se souvient de son formidable Timecrimes et son voyage dans le temps réussi avec peu de moyens. Il récidiva avec le sympathique Extraterrestre avant un virage moins abouti et son concept hype Open windows.

 

 

4 Octobre 2017

 

Critique film : ÇA (2017)

 

Après une première version sous forme d’un téléfilm en deux parties datant de 1990, l’adaptation du roman de Stephen King revient sur le devant de la scène en modernisant son concept, même si cette remise au goût du jour se retrouve paradoxalement dans les années 80.

 

 

 

Lundi 18 Septembre 2017

Palmarès et bilan de l'Etrange festival

 

Il y a une fin à tout et à même à l'Etrange festival. Une 23e édition encore riche de films venus du monde entier et aux sujets toujours aussi décalés. C'est l'essence même de ce festival permettant de découvrir des petites perles et de détester un cinéma se voulant différent mais peut-être artificiellement. Forcément, les avis étaient divergents parmi les festivaliers mais c'est aussi pour cela que l'on aime ces manifestations éclectiques et bouillonnantes avec plus d'une centaine de films dont 26 en compétition.

 

 

 

12ème Jour à l'Etrange festival

 

Dernière journée à l'Etrange festival avec deux films au programme. Le premier film du réalisateur finlandais Teemu Nikki Euthanizer et le choc Une prière avant l'aube de Jean-Stéphane Sauvaire sur le milieu carcéral en Thaïlande.

 

 

 

 

11ème Jour à l'Etrange festival

 

Avant dernier jour à l'Etrange festival (et oui déjà...) avec deux films au programme. La mise à mort du cerf sacré de Yorgos Lanthimos et Thelma de Joachim Trier.

 

 

 

 

 

 

10ème Jour à l'Etrange festival

 

Trois films au menu du jour avec l'insupportable Death row family du japonais Yûki Kobayashi, Replace film horrifique allemano-canadien de Norbert Keil et la chevauchée sanglante de deux meurtriers dans Les tueurs fous du belge Boris Szulzinger.

 

 

 

 

 

 

9ème Jour à l'Etrange festival

 

Deux films dans la besace aujourd'hui avec une comédie italienne (Ugly nasty people) et le dernier long-métrage un peu barré d'Alex de la Iglesia, El bar (Pris au piège en VF...).

 

 

 

 

 

 

8ème Jour à l'Etrange festival

 

Journée à trois bandes aujourd'hui avec la folie gore japonaise Kodoku : Meatball machine, le drame familial et canin américain du très spécial Bitch et le thriller autrichien violent Cold hell.

 

 

 

 

 

 

7e jour à l'Etrange festival

 

La semaine se poursuit assez mollement en ce mardi venteux avec l'Hongro-allemand aux élans fantastiques La lune de Jupiter de Kornél Mundruczó et le délirant film d'horreur de l'anglais Dominic Brunt avec Attack of the adult babies.

 

 

 

 

6e jour à l'Etrange festival

 

Deux films complètement opposés pour cette 6e journée à l'Etrange festival avec la comédie canadienne débile et faussement trash Game of death, et le film brésilien Les bonnes manières à la poésie horrifique très réussie.

 

 

 

 

5e jour à l'Etrange festival

 

Pas de poulet aux hormones ou de messe dominicale au programme, mais un film d'action coréen (The villainess), un polar américain (Sweet virginia) et pour terminer un film fantastique de Xavier Gens (Cold skin). Un œcuménisme cinématographique en somme.

 

 

 

 

4e jour à l'Etrange festival

 

Sous une pluie persistance, l'Etrange festival se poursuit avec un film fantastique temporel coréen (A day), un huis-clos espagnol étouffant (El ataud de cristal) et enfin le premier film très très particulier de Bertrand Mandico (Les garçons sauvages).

 

 

 

 

3e jour à l'Etrange festival

 

Le festival commence à prendre son rythme de croisière avec le film d'horreur turc moyennement réussi Housewife de Cam Evrenol, la reprise choc du tétanisant Prison de cristal de l'espagnol Agustí Villaronga et enfin le déjanté et bien drôle The American way de Maurice Phillips.

 

 

 

2ème Jour à l'Etrange festival

 

Alors que la journée avait débuté très mollement avec Avant que nous disparaissions du japonais Kiyoshi Kurosawa, suivi du thriller anglais The marker de Justin Edgar et du philippin Purgatoryo de Roderick Cabrido, l'Etrange festival a dévoilé sa première pépite dont nous n'attendions rien au départ avec Lowlife de l'américain Ryan Prow.

 

 

 

Ouverture de l'Etrange festival 2017

 

C'est sous une bonne chambrée (une salle quasiment pleine) que s'est ouvert cette 23e édition de l'Etrange festival. Avec plus de 130 projections, la manifestation parisienne à l'éclectisme revendiqué se présente encore sous les meilleurs auspices pour une dizaine de jours à bouffer du cinéma et des sandwichs. Le bonheur quoi.

 

30 Août 2017

Critique série : The Exorcist (saison 1)

 

La machine à recycler les concepts et les grands mythes à succès s’étaient déjà emparée de quelques œuvres cinématographiques comme Fargo des frères Cohen, L’arme fatale ou Une nuit en enfer. L’annonce de l’adaptation en série du roman The Exorcist de William Peter Blatty ne pouvait que donner des sueurs froides, surtout à l’aune du chef-d’œuvre de William Friedkin. Contre toute attente, le pari est globalement réussi.

 

 

 

Programme de l'Etrange festival 2017

 

Comme tous les ans, l'Etrange festival ré-ouvre ses portes avec cette 23e édition qui s'annonce encore épique. Le programme est à la démesure de l'évènement avec plus d'une centaine de projections et des séances qui promettent des surprises et un éclectisme dont seul l'Etrange festival a le secret. Des avants-premières, des inédits, des films hors-compétitions dans les catégories Nouveaux talents, Mondovision et Documentaires...

 

16 Août 2017

 

Critique : La planète des singes, suprématie (2017)

 

Avec La planète des singes : Suprématie, Matt Reeves clôt une trilogie entamée en 2011 et sous-titrée Les Origines. Ayant repris les rênes en 2014 avec L’affrontement, le réalisateur de Cloverfield confirme sa capacité à mener à bien un blockbuster estival à 150 patates...

 

7 Août 2017

 

Critique série : The walking dead (saison 4)

 

Nous avions laissé nos héros dans la prison où ils s’étaient réfugiés tandis que la ville de Woodbury était tombée sous les assauts des rôdeurs, malgré la résistance du Gouverneur...

 

 

26 Juillet 2017

 

Critique : L'île sanglante (1980)

 

On connaît surtout Peter Benchley pour l’adaptation de son roman aquatique et mordant, le bien nommé Les dents de la mer, mis en image en 1977 par un juvénile Steven Spielberg. Devenu très bankable, l’auteur de Jaws sorti plus tard un nouveau livre lui aussi retranscrit au cinéma dans un film d’aventures un peu oublié Les grands fonds avec Jacqueline Bisset.

 

3 Juillet 2017

 

Critique : The girl with all the gifts (2016)

 

Tiré d'une nouvelle de Mike Carey qu'il a lui-même modifié et amélioré pour en faire un scénario, The girl with all the gifts (traduit chez nous en The last girl) est une nouvelle variation d'un genre bien connu et ressassé à foison. Ce film d'infectés tire pourtant son épingle du jeu en proposant une approche originale de sa thématique et créée une réelle empathie pour ses personnages.

 

25 Juin 2017

 

Critique film : Le sanctuaire (2015)

 

On oublie souvent que, de l'autre côté de la Manche, après la perfide Albion sécessionniste, il existe une île où on tourne des petits films d'horreur tout à fait recommandables (Isolation, Shrooms ou encore Stitches). L'Irlande, l'autre pays de l'épouvante, qui recèle en son cœur toute une mythologie...

 

18 Juin 2017

 

Critique film : Creepy (2016)

 

Après une escapade en langue française avec Le secret de la chambre noire et avant la sortie de son nouvel opus de SF Avant que nous disparaissions, Kiyoshi Kurosawa se retrouve sur les écrans avec Creepy, thriller parano adapté d'un livre japonais de Yutaka Maekawa. Un film de commande en quelque sorte entre faux semblants et relations de voisinage difficile.

 

 

7 Juin 2017

Critique film : Iron sky (2012)

 

A cause de la crise du logement qui sévissait en Argentine après la seconde guerre mondiale, les nazis décidèrent de migrer sur la face cachée de la Lune pour enfin trouver un havre de paix et jouir d'une tranquillité bien méritée auprès de leur Fräulein. Logique. Sauf que, pendant que la Terre se la coulait douce, nos chères têtes blondes fomentaient leur retour pour à nouveau conquérir le monde.

 

21 Mai 2017

Critique film : Alien Covenant (2017)

 

Depuis la sortie de Prometheus et de cet Alien : Covenant, tous les geeks hardcore de la Saga ont sorti la grenaille pour dessouder dans l'acide le travail de Ridley Scott (sans compter ses croisements génétiques avec Predator). Personnellement, je me fous comme de mon premier xénomorphe de savoir si les “Space jockey” étaient là avant ou après la poule.

 

 

17 Mai 2017

Critique film : Get out (2017)

 

J’ai l’impression que c’est la 125e fois que je chronique un film issu de la Team Blumhouse (et encore, je n’ai vu aucun Paranormal activity). S’il y a souvent à boire de la piquette et à bouffer des raviolis en conserve, force est de constater que quelquefois le repas dépasse le niveau de la cantine scolaire et flirte avec la nourriture estampillée « fait maison ».

 

 

8 Mai 2017

Critique film Life : origine inconnue (2017)

 

On aurait tous dû croire Jean-Claude Bourret quand il disait que les extra-terrestres étaient parmi nous. Surtout les astronautes de la station internationale qui, malheureusement pour eux n'ont jamais capté feu La 5, se retrouvent aux prises avec une entité en provenance de la planète Mars ressemblant à un mélange entre un poulpe et un mollard géant.

 

 

24 Avril 2017

Critique film Ouija : les origines (2016)

 

Après avoir rejoint la sombre cohorte des mauvais films d’épouvante à l’instar de Paranormal activity, Possédée, Annabelle ou Inglorious basterds (pas dans la même catégorie mais épouvantable dès la première scène), Ouija, premier du nom, ne méritait pas de se reproduire et de venir grossir cette engeance en multipliant les rejetons maléfiques. Et pourtant...

 

 

15 Avril 2017


 

Soirée Enfants méchants à la Cinémathèque

 

On savait que les filles étaient méchantes parce qu'elles tiraient les cheveux des garçons à la récré. Mais en plus elles sont démoniaques. La preuve avec ces deux films de la soirée du vendredi. Emilie, l'enfant des ténèbres de Massimo Dallamano (1975) et Les yeux du mal de Gabrielle Beaumont (1980).

 

8 Avril 2017

Compte-rendu BIFFF 2017

 

Il n’y a pas que le Makennen Pis et les frites à Bruxelles. Il y a surtout le BIFFF et sa cohorte de Belges en folie venus pour voir une centaine de films, boire des bières et crier dans les salles obscures tout et n’importe quoi. Petit retour sur deux jours de festival avec 7 films dans la besace provenant d’Espagne, des Etats-Unis, d’Italie, d’Irlande et même d’Albanie. Un éclectisme qui fait plaisir pour un résultat plutôt intéressant.

 

2 Avril 2017

 

Soirée Kung Fu fou

 

Après déjà une soirée bis à la Cinémathèque en octobre 2015, un double programme sur le kung-fu était à l'affiche avec deux films d'exploitation haut en couleur. A ma droite, l'Invicible Super Chan, petite production délirante taïwanaise de 1971. A ma gauche, Holy flame of the martial world de la Shaw Brothers, lecture kitch et fantastique du wu xia piang. Une soirée qui tatanait dur.

 

27 Mars 2017

Critique film : Kong : Skull island (2017)

 

A l'image de la taille du Roi des primates, Kong : Skull island est un gros film d'action, certes pas des plus malins comme un singe, mais à la générosité visuelle et contagieuse évidentes. Il faut oublier le chef-d’œuvre de Cooper et Schoedsack de 1933, ce Kong est un blockbuster ricano-asiatique conçu pour ramasser toutes les monnaies mondiales et se développer sur plusieurs suites.

 

20 Mars 2017


 

Femmes au bord de la crise de nerfs

Pas facile d'être une femme quand on a requin aux fesses ou une irrépressible envie de boulotter de la chair humaine. Blake Lively retrouve son instinct de survie dans The Shallows de Jaume Collet-Serra, tandis que Garance Marillier se lance dans une grande bouffe avec Grave de Julia Ducournau.

 

14 Mars 2017

 

Critique film : Logan (2017)

 

On aurait pu croire que la firme Marvel allait enchaîner les gros films de super-héros et de mutants jusqu’à plus soif (ce qui est foncièrement sa destinée), néanmoins Logan, au travers du distributeur 20th Century Fox, s'avère une respiration dans le monde du blockbuster pétaradant avec ce spin-off de X-Men centré une nouvelle fois sur le personnage de Wolverine.

 

20 Février 2017

 

Bilan de l'année 2016 au format PDF

 

C'est avec un peu de retard que je balance le bilan 2016 de mon site sous un format PDF et gratuit. Rien de nouveau au programme, juste le plaisir de remettre en forme et en couleur quelques textes. Une compilation de 103 pages de toutes mes chroniques cinéma de l'année, des retours sur les festivals (BWE, Etrange Festival et PIFFF), les doubles programmes du vendredi soir à la Cinémathèque...

 

9 Février 2017

 

Critique Extinction (2015)

 

Le monde part en cacahuètes avec le réchauffement climatique, Donald en Président et un Mickey en mousse se prépare à entrer en scène dans l’hexagone. Il ne manquait plus que des infectés apparaissent sur la Terre pour foutre le boxon au sein d’une humanité déjà bien touchée par tous ces fléaux.

 

 

28 Janvier 2017

 

Critique série : The Strain (Saison 2)

 

Dans le dernier épisode de la saison 1, nous avions laissé nos héros après un combat face au maître des vampires qui parvenait malgré tout à s’enfuir. Toujours lancés à sa poursuite, les personnages de The Strain tentent encore, dans cette 2e saison, de le retrouver pour le détruire et éviter une apocalypse sur Terre...

 

20 Janvier 2017


  Critique : REC 4 : Apocalypse (2014)           Warm bodies (2013)

 

14 Janvier 2017

Critique Course contre l'enfer (1975)

 

Race with the Devil (en VO) résume assez bien l’ambiance satanique régnant dans ce film traversant des paysages souvent désertiques et des villes peuplées d’une population rurale sentant bon le marcel sale et l’huile de moteur. On n’est pas dans un gothique Hammerien mais au cœur d’une Amérique profonde du milieu des années 70 très influencée par un fantastique issu d’un quotidien somme toute assez banal...

 

Bonne année 2017 !!!

Bilan cinéma de l’année 2016

Il est encore temps de balancer mes meilleurs vœux pour 2017 (et avec une nouvelle bannière grâce au talent de l’ami Rigs), surtout cinématographiques (le bonheur, la santé, ça va de soi...). Que cette année soit pleine de longs-métrages originaux et de bonnes surprises (un vœu pieu…). Pour ce bilan de l’année, je suis un peu embêté pour trouver un premier et un dernier. Alors, pour changer un peu je vais lister mes meilleurs films dans l’ordre alphabétique. Petite nouveauté aussi, avec une rétro de long-métrages vus dans les différents festivals qui sortiront peut-être l’an prochain, dans deux ans ou jamais (plus certainement en vidéo). Une liste à ranger dans un coin du bureau pour guetter une éventuelle et visionner de vraies perles méconnues, différentes des sorties nationales habituelles.

 

29 Décembre 2016

Critique Rogue one (2016)

 

Comme un clin d’œil au destin, Rogue one se termine sur une image numérisée de la Princesse Leïa avant qu’elle ne s’engouffre dans l’hyper espace pour un ultime voyage sans retour. Baignant dans la nostalgie sans jamais s’y complaire, ce spin-off de Star Wars s’avère le parfait pendant de la trilogie originelle et retrouve par instants le charme du film de 1977 qui avait constellé d’étoiles nos yeux d’enfant. Petit retour dans une galaxie très très lointaine.

 

19 Décembre 2016

 

Critique Premier contact (2016)

 

Denis Villeneuve n’est plus le petit réalisateur inconnu issu de son Québec natal. Il possède désormais à son actif de solides références avec des titres comme Prisoners, Enemy ou Sicario. Après avoir embrassé avec bonheur plusieurs styles et montré sa capacité à se faire adouber par le public et la critique...

 

 

12 Décembre 2016

 

 

Palmarès et bilan du PIFFF 2016

 

Pour cette première édition du PIFFF dans la très belle salle du Max Linder à Paris, le festival a réussi son pari grâce à la qualité de projection des films et la très bonne tenue de l'ensemble de la programmation.

 

 

 

6ème et dernier jour au PIFFF

 

Ultime journée au PIFFF avec trois films dont celui de la cérémonie de clôture. La journée commence avec une long-métrage fantastique Hong-kongais assez moyen (Keepers of darkness), se poursuit avec une séance culte de Opéra avec la présence de Dario Argento et pour clôturer le festival, un film de noël pas vraiment pour les enfants Safe Neighborhood.

 

 

 

 

5ème jour au PIFFF

 

Deux longs-métrages au programme de cette avant-dernière journée avec le film anglais Prevenge de l'actrice Alice Lowe et un film d'exorcisme coréen The priests. Attention, ceux-là ne chantent pas dans les Zénith...

 

 

 

 

4ème jour au PIFFF

 

Déjà la 4ème journée du festival et au programme aujourd'hui un film de vengeance violent se déroulant dans la perfide Albion (K-Shop) et une séance culte avec le bien énervé Hardware en la présence de son réalisateur Richard Stanley toujours aussi lunaire et avec une plume sur son chapeau.

 

 

 

 

3ème jour au PIFFF

 

Grosse journée aujourd'hui avec quatre films au compteur. En commençant par une OFNI déjanté américain The Greasy strangler, une relecture canadienne de l'homme invisible (The Unseen) et une comédie fantastique chinoise très réussie (The Mermaid).

 

 

 

 

2ème jour au PIFFF

 

Une 2e journée avec deux films pas vraiment joyeux dans la besace plutôt maigre du cinéphile. Le drame fantastique I'm not a serial killer de l'irlandais Billy O’Brien et un film de SF franco-espagnol sur la vie après la mort, Realive de Mateo Gil.

 

 

 

 

Soirée d'ouverture du PIFFF

 

Ca y est, le PIFFF a ré-ouvert ses portes au cinéma Max Linder avec un très bon film d'ouverture The autopsy of Jane Doe d'André Ovredal, à faire craquer tous nos os de plaisir avant d'entamer une semaine de réjouissance.

 

 

30 Novembre 2016

 

Critique The Neon demon (2016)

 

The Neon demon est un objet filmique laissant un goût ambivalent dans un palais habitué aux travaux très particuliers de l'éclectique Nicolas Winding Refn passant du polar urbain hyper réaliste (Pusher) au thriller aérien sous forme de romance (Drive) ou en s'égarant dans les rues embuées de Bangkok (Only god forgives).

 

 

22 Novembre 2016


    Critique : Docteur Strange (2016)                     Deadpool (2016)

 

15 Novembre 2016

 

Critique Real (2013)

 

Adapté du roman de Rokurô Inui, The Day Of The Perfect Pleiosaur, Real se situe entre Shokuzai (2012), mini série dramatique en cinq épisodes et Vers l’autre rive (2015), réflexion sublime sur la vie et la mort dont on retrouvait déjà des bribes dans ce film aux allures d’œuvre d’anticipation.

 

7 Novembre 2016

 

Critique American nightmare 3 (2016)

 

A la veille des élections présidentielles américaines, James DeMonaco nous propose une 3e voie avec cet American nightmare 3 : Elections. Une alternative qui tranche dans le vif et ne s'embarrasse pas des conventions et autres discours.

 

 

31 Octobre 2016

 

Critique Don't breathe (2016)

 

Précédé d’une solide réputation et d’un succès au box-office ricain, Don’t breathe est un home invasion très classique au final. Certes, le cinéaste uruguayen Fede Alvarez (le remake gore et remarqué d’Evil dead c’est lui), toujours cornaqué par Sam Raimi et sa société de production Ghost house pictures...

 

25 Octobre 2016

Soirée bis à la cinémathèque : Perles rares du giallo


29 Septembre 2016

 

Critique Penny Dreadful (Saison 3)

 

 

Dans la saison précédente, nous avions laissé nos héros en situation difficile, notamment Ethan Chandler qui, capturé et enchaîné après une tuerie, était embarqué en direction de sa terre natale l’Amérique...

 

19 Septembre 2016

 

 

Etrange festival 2016 :

 

Palmarès et bilan personnel de cette 22e édition !

 

Etrange festival 2016 : 12e et dernier jour

 

Dernier tour de manivelle pour cet ultime jour à l'Etrange festival avec deux films au programme. Le premier film catastrophe au monde Déluge (1933) et le drame horrifique franco-belge de Julia Ducournau traitant de cannibalisme Grave.

 

Étrange festival 2016 : 11e jour

 

Avant dernière journée à l'Etrange festival avec trois films au menu qui en font une des meilleures journées du festival avec la première adaptation du roman de H.G. Wells, L'île du Docteur Moreau de 1932, un film américain d’enfermement sanglant (Pet) et enfin la grosse d'action asiatique Headshot des Mo Brothers.

 

 

 

Étrange festival 2016 : 10e jour

 

Sous un vendredi pluvieux, deux films très réussis dans l’escarcelle avec une comédie horrifique asiatique déjantée (When geek meets serial killer) et un excellent film d’animation espagnol (Psiconautas, the forgotten children).

 

 

 

 

 

 

Etrange festival 2016 : 9e jour

 

C'est déjà jeudi et on se rapproche de la fin de l'Etrange festival. Mais avant ça, deux films au compteur avec deux thrillers. Le japonais Hime-Anole de Keisuke Yoshida et l'excellent Detour du non moins très bon Christopher Smith.

 

 

 

 

Etrange festival 2016 : 8e jour

 

Trois films au menu copieux du mercredi, jour des enfants et du n'importe quoi visiblement, avec un des derniers Takashi Miike, un SF movie (Terraformas), une adaptation de bande-dessinée complètement ratée (Officer Downe) et un petit film d'horreur français tourné en langue anglaise (Sam was here).

 

 

 

Etrange festival 2016 : 7e jour

 

Une 7e journée riche en bonnes surprises et faisant le tour de la planète en quelques heures. Ainsi, au menu de ce programme éclectique, un film d'épouvante multicolore tourné par un iranien (Under the shadow), une comédie musicale polonaise avec des sirènes voraces (The Lure) et pour finir, un petit détour vers Taïwan avec The tenants downstairs, comédie gigogne et déjantée à bien des égards.

 

 

 

Etrange festival 2016 : 6e jour

 

Deux films au programme, avec le drame comique et décalé Trash Fire de Richard Bates Jr. et le thriller bien véner et ultra efficace The Neighbor de Marcus Dunstan.

 

Etrange festival 2016 : 5e jour

 

En ce dimanche, point de repos pour l'Etrange festival avec un film de super-héros italien plutôt sympathique (Jeeg Robot) et une comédie policière américaine très décevante pour ne pas dire nulle (Au-dessus des lois).

 

Etrange festival 2016 : 4e jour

 

Pour ce 4e jour à l'Etrange festival, le menu fut copieux avec un drame sexuel et horrifique mexicain (La region salvaje), un énorme nanar chinois de kung-fu (The Bodyguard) et un drame fantastique américain (The Transfiguration).

 

Etrange festival 2016 : 3e jour

 

Veille du week-end et juste deux films dans l’escarcelle. Un sympathique film fantastique en provenance de Malaisie (Interchange) et un moins réussi réalisé en Argentine (Terror 5).

 

Etrange festival 2016 : 2e jour

 

Première journée après l'ouverture à l'Etrange festival avec trois films très intéressants dans leur genre. On retrouve ainsi une comédie horrifique américaine (Patchwork) dans la veine de Re-Animator, un polar violent indien (Psycho Raman) et un conte fantaisiste australien plein de charme (Girl Asleep).

 

 Ouverture Etrange festival 2016

 

Et voilà, c'est reparti ! L'Etrange festival a ré-ouvert ses portes pour sa 22e édition forte de 142 séances potentielles avec toujours autant de bizarreries et de films différents. Votre serviteur a repris son bâton de pèlerin cinéphilique pour une trentaine de films et autant de comptes-rendus à venir. Une ouverture notamment en présence d'Alejandro Jodorowsky qui, grâce à quelques mots sur la liberté et le cinéma, a lancé le festival en poésie.

 

29 Août 2016

Critique The Witch (2016)

 

Pour son premier film, Robert Eggers frappe fort avec The Witch car, avec peu de moyens, il parvient à créer une atmosphère anxiogène et propice à l’arrivée d’événements maléfiques. The Witch ne traite pas seulement de sorcellerie mais aussi de l’éclatement d’une famille puritaine dans la Nouvelle-Angleterre du début du XVIIe siècle.

 

25 Août 2016

Critique Dernier train pour Busan (2016)

 

Après s’être tapé les travaux estivaux sur les trains de banlieues, les horaires allongés dans la touffeur de l’été, le spectateur doit faire maintenant face à une menace de zombies venus du pays du matin calme dans son train-train quotidien. Et force est de constater que les morts-vivants coréens sont franchement véners et prêts à boulotter aussi bien du col blanc, de la mamie ridée que du sportif pré-pubère. 

10 Août 2016

 

Critique Crawlspace (2012)

 

L’Australie est une terre vaste où il se passe des événements bien étranges depuis des décennies cinématographiques. Y compris dans son sous-sol, puisque Crawlspace est un huis-clos situé dans une base souterraine visiblement pas si bien sécurisée, même si aucun kangourou ou crocodile n’a réussi à déjouer les contrôles...

 

 

26 Juillet 2016

 

Critique Kick Ass 2 (2013)

 

Gros succès critique et au box-office, Kick Ass, premier du nom, avait fait l’effet d’une petite bombe avec ses scènes trash et son esprit déjanté, en adaptant l’œuvre de Mark Millar. D’autant plus que le film était signé Matthew Vaughn (Kingsman) et bénéficiait de la présence de Nicolas Cage dans un rôle décalé...

 

 

12 Juillet 2016

 

Critique The Strangers (2016)

 

Quand le réalisateur Sud-Coréen de The Chaser et The Murderer nous balance un nouveau film, notre radar interne est tout émoustillé. Un peu comme cette année à la Croisette où était présenté hors compétition ce nouvel opus. The Strangers est une œuvre dense, abordant tous les genres quelquefois jusqu’à l’excès et la confusion.

 

 

4 Juillet 2016

Soirée Fulci forever

 

La cinémathèque avait la bonne idée de programmer, 20 ans après sa disparition, deux films de Lucio Fulci pour la soirée Bis du vendredi soir. En plus de L’enfer des zombies, alias Zombie 2, la séance s’ouvrait avec L’Au-delà, troisième film de la série zombiesque de Fulci dans l’ordre chronologique. J’avais complètement oublié le film à tel point que c’était pour moi comme une première fois. Même si le métrage est connu et que tout a été dit sur L’Au-delà, je me fends d’un petit retour résumant les impressions éprouvées lors de la soirée.

 

16 Juin 2016

Critique The Door (2015)

 

Autant prévenir tout de suite le chaland qui oserait franchir la porte du cinéma, il connaîtra irrémédiablement, dès la première minute, tout le déroulé du film comme s’il avait lui-même écrit le scénario. Ce qui n’est pas un bon point pour le producteur-réalisateur Alexandra Aja (La colline a des yeux) dont les autres productions ne sont pas vraiment mémorables à l’instar des moyens 2e sous-sol et Pyramide.

 

1er Juin 2016

Retour sur le Bloody Week-end 2016

 

2016 marque ma première apparition au Bloody Week-end d’Audincourt, perdu entre peur et excitation comme à son 1er bal des débutantes. C’est donc la culotte mouillée que je prenais les chemins franc-comtois pour discuter en live (enfin !) avec les amis du net pour mon plus grand plaisir. Plus qu'un résumé exhaustif des festivités (gigantesques) que les potes feront beaucoup mieux que moi, je préfère évoquer les rencontres qui ont émaillé le week-end. Parce que cette tripotée d’énergumènes cinéphiles est aussi bavarde qu’elle est accueillante et humaine. Petite revue d’effectifs, non exhaustive, de ce club des monstres découvert en tripes et en os.

 

4 Mai 2016

Pour célébrer ma 500e chronique de films, j’aurai pu choisir un grand classique comme Conan le barbare ou un obscur objet du désir comme La soupe aux choux (A quelques encablures, ça aurait pu aussi tomber sur Gods of Egyt...). J’ai finalement opté pour un petit film un peu oublié dont le titre, Of Unknown origin de George Pan Cosmatos, colle assez bien avec la création de mon petit site et de mes pérégrinations cinématographiques, m’ayant menées jusqu’ici et qui m’ont font connaître d’autres énergumènes à la passion débordante et à la gentillesse exacerbée. Merci à tous ceux qui passent le seuil de mon domaine et dédicace spéciale avec ce film à celui, et il se reconnaîtra, qui a les mêmes problèmes domestiques dans sa maison que le personnage d’Of Unknown origin.

 

Roggy.

 

21 Avril 2016

Critique Gods of Egypt (2016)

 

C'est officiel, Alex Proyas ne fait plus partie du monde des grands réalisateurs. Il est désormais tombé dans les limbes Hollywoodiennes où il a rejoint dans l'oubli ses confrères « Yes man » ou Michael Bay (sauf que lui y a toujours été). Comme il est triste de voir ce qu'est devenu le réalisateur de The Crow et Dark City. Les quelques signes avant-coureurs de sa déchéance étaient perceptibles avec I, Robot et Prédictions, mais ils étaient quand même loin de cet ignominieux Gods of Egypt. Je n’ai pas la réputation d’avoir la dent dure et j'en ai vu des bouses, mais marcher sur un étron de dromadaire de cette taille me fait honte d'avoir acheté une place de cinéma. Parce qu'il n'y a vraiment pas grand-chose à sauver de Gods of Egypt.

 

7 Avril 2016

Critique Batman vs Superman :

 

La guerre que se livrent Batman et Superman est à l’image de celle engagée entre DC Comics et Marvel. Même si la firme aux idées possède une longueur d’avance avec Avengers, son concurrent direct sort l’artillerie lourde avec ce cross-over des deux franchises de gondoles de son écurie. Un premier pas pour la mise en place de sa future Justice League qui rassemblera les héros de la maison DC Comics à l’instar du voisin d’en face.

 

Critiques de films et séries


  Bilan de la Séance à Roggy (2015)                Bilan de la Séance à Roggy (2014)

 

5 Février 2016

 

 Critique série : Penny Dreadful (Saison 2)

 

Après s’être débarrassés des vampires de la 1ère saison et avoir révélé la vraie nature lycanthropique d’Ethan Chandler, Penny Dreadful joue la carte de la continuité dans une deuxième saison sous les auspices de la sorcellerie, toujours dans son écrin fantastique et gothique.

 

27 Janvier 2016

 

Critique film : The Revenant (2015) :

 

Chronique du dernier film du réalisateur mexicain

Alejandro González Iñárritu vu en avant-première au Forum des images.

 

 

 

 

 

 

BONNE ANNEE 2016 !

ET BILAN 2015

 

Une année 2015 qui ne restera pas vraiment dans les annales du cinéma que je défends ici, surtout dominée par la méga bombe Mad Max : Fury Road. Une œuvre magistrale dans tous les sens du terme à laquelle j’aurai pu ajouter, s’il ne datait de 1977, Le convoi de la peur (Sorcerer), ressorti en salles pour notre plus grand plaisir. Chef-d’œuvre séminal de William Friedkin à l’image de celui de George Miller. En dehors de ces deux films, d’un été pourri par des blockbusters sans relief et d’une fin d’année Starwasienne, il m’a fallu encore me tourner vers les festivals pour y trouver quelques pépites qui, je l’espère, seront vues par tous les amoureux de cinéma. Un bilan 2015 finalement assez terne fait avec amour et partialité comme toujours. A l’année prochaine !

 

 

 

Palmarès et bilan du PIFFF 2015 :

 

Oeil d’or compétition longs métrages internationaux :

DON’T GROW UP de Thierry Poiraud (France/Espagne – 2015)

 

 

 

Festival du film coréen de Paris 2015


Retour sur le festival du film coréen de Paris pour sa 10e édition (un anniversaire rappelé par une bande-annonce très très... ringarde et applaudie par certains... avant chaque projection). Au menu cette année, de la comédie musicale, du cinéma romantique, des classiques et les derniers films en vogue au pays du matin calme. Pour ma part, j’ai pu assister à 4 projections dont voici le compte-rendu.


The Walking dead - Saison 3

 

Après le lieu clos et unique de la ferme d’Hershel, la saison 3 de Walking dead va multiplier les personnages et doubler les lieux de l’action. En effet, suite à une entame explosive et riche en démasticage de zomblards belliqueux dans le premier épisode, la nouvelle saison prend son rythme de croisière en encrant ses protagonistes dans deux zones sécurisées, à savoir une prison et la ville de Woodbury...



Soirée Bis à la Cinémathèque

 

Histoire permanente du Kung-fu

Une soirée spéciale “Kung fu”, placée sous le signe sino-hong-kongais de la tatane qui fait mal, et qui résonne encore des doux sons des paluches s'abattant sur des visages contrits, entre poses lascives et regards menaçants. Visages moustachus et pattes d'eph pour Le fauve noir du kung-fu, alors que Le retour des dix-huit hommes de bronze se déroule à l'époque de la dynastie Ming.

 

 

Palmarès de l'Etrange Festival 2015 :

 

Grand Prix nouveau genre : La peau de Bax d'Alex Van Warmerda

 

Prix du public : Moonwalkers d'Antoine Bardou-Jacquet

 

Bilan personnel de cette 21e édition.

 

Critique film : Sorcerer (1977)

 

Relecture du Salaire de la peur d’Henri-Georges Clouzot de 1953, qui était déjà une adaptation du roman de Georges Arnaud, Sorcerer (Le convoi de la peur) possède toujours la même puissance presque 40 ans après sa sortie. Surtout, il confirme que William Friedkin est un des derniers grands dinosaures du cinéma américain.


 

Soirée Bis à la Cinémathèque : Curiosités


Nouvelle soirée Bis à la cinémathèque avec du karatéka sans jambes et des plantes qui communiquent avec les humains. Soirée curieuse autour de L'infernale poursuite (aka Mr No legs) de Ricou Browning et Le pouvoir des plantes de Jonathan Sarno. Retour sous acide dans les seventies...

 

 

Critique film : Mad Max : Fury road


George Miller a crée un mythe grâce à sa trilogie Mad Max. Un héros solitaire poursuivi par une horde de redneck belliqueux au milieu d’un désert post-apocalyptique. Impossible d’imaginer que 35 ans après le dernier film, le réalisateur australien parviendrait à enfanter un 4e opus, aussi réussi sous sa forme de fausse suite et de reboot, véritable highway to hell pavé d'enfer mécanique. Et, pourtant...


L'armoire à dossiers

En me penchant récemment sur mon TOP 100, je me suis aperçu que figurait au milieu de ce maelstrom de films différents, 8 longs-métrages sortis en 1981. Coïncidence, manipulation d’une secte de numérologie ou vrai berceau de ma cinéphilie ? Et si cette date apparaissait comme le symbole syncrétique du cinéphage amateur que je suis devenu ? Alors 1981, année millésime du cinéma fantastique ? Tentative personnelle d’explication et retour au pays de la nostalgie.

 

Bonne année 2015

MES MEILLEURS FILMS DE L'ANNEE 2014 :


Comme tous les ans, il est temps de se retourner et de faire un bilan de l’année cinématographique. Il est toujours difficile de choisir entre tous les films sortis en 2014 et de trouver un classement, surtout que je ne les ai pas tous vu ! Néanmoins, je tiens le pari en révélant ma liste personnelle forcément inaboutie et partiale.


Dans le cadre du cycle "Quelle connerie la guerre !" organisé au Forum des Images à Paris, j’ai assisté à une conférence ayant pour thème « Guerre froide et course aux armements : la science-fiction s’insurge ». Une conférence intéressante et animée par Lori Maguire, professeur à l’Université Paris 8 et spécialiste de la guerre froide.

Petit résumé.