621 chroniques de films

  25 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

C'est qui le plus fort ?
C'est qui le plus fort ?
Etrange festival 2017
Etrange festival 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

AFTER EARTH

 

GENRE : Terre, 1er continent

REALISATEUR : M. Night Shyamalan

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET : 130 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Will Smith, Jaden Smith, Zoe Kravitz...

 

 

RESUME : Après un atterrissage forcé, Kitai Raige et son père, Cypher, se retrouvent sur Terre, mille ans après que l’humanité a été obligée d’évacuer la planète, chassée par des événements cataclysmiques. Cypher est grièvement blessé, et Kitai s’engage dans un périple demander de l’aide et doit affronter plusieurs créatures.

 

MON HUMBLE AVIS :

Alors que toutes les critiques semblaient tomber sur Will Smith et sa progéniture, force est de constater que le film vaut mieux que sa réputation. Parti avec des préjugés (certes légitimes), je ressors très satisfait du spectacle proposé. Car, pour une fois, Will Smith n’en fait pas trop et Shyamalan réalise là sa meilleure œuvre depuis... Sixième sens.

A sa sortie, d’aucuns ont honni le résultat notamment par son manque d’action. C’est justement là le point fort du métrage qui privilégie les dialogues et les relations père-fils. Et on comprend que cela ne plaise pas à tout le monde car le spectacle n’est pas pré mâché comme d’habitude, faisant ressortir la patte "Shamyalanesque" d’un réalisateur qui prend son temps pour présenter ses personnages et étudier leurs caractères. Finalement, le film est uniquement consacré à une famille détruite, entre un père autoritaire et castrateur, une fille disparue et un fils qui a échoué pour devenir un Ranger comme son géniteur. Le film se transforme ainsi en parcours initiatique (la traversée du fils sur la planète à travers les dangers) et l’acceptation de l’humanité du père coincé dans le vaisseau. Plus ils s’éloignent physiquement l’un de l’autre et plus ils apprennent à se connaître.

Shyamalan crée une ambiance crédible (l’absence de musique renforce encore plus le côté véridique de l’entreprise) grâce à des effets spéciaux de qualité (les décors et les créatures sont très réussis). Même la Smith’s family est au diapason, toute en retenue. De même, on pourrait extrapoler la situation et analyser l'histoire comme un passage de témoins entre deux acteurs, comme si le fils voulait s'émanciper du père.

Sorti en même temps qu’Oblivion, le film a souffert de la comparaison alors qu’After Earth est une grosse production atypique où les héros sont faibles physiquement et mentalement, où l’action à tout crin, parfois elliptique n’est pas la seule idée du script.

On pourra peut-être regretter la fin du film (n’oublions pas que c’est un blockbuster !), mais il faut reconnaître les qualités d’une production quand elles se présentent à l’écran. Ce n’est pas si souvent.

 

NOTE : 5 / 6

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    titi70 (lundi, 06 avril 2015 19:39)

    Un véritable navet que ce film. Will Smith ne fait rien d'autre à part la gueule et son fils joue comme une savate. Et à part ça, il ne se passe rien.

  • #2

    laseancearoggy (mardi, 07 avril 2015 18:36)

    Il y a beaucoup d'avis qui vont dans ton sens, mais personnellement, et comme tu peux le lire, j'ai bien aimé ce film :)