588 chroniques de films

  25 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

You talkin' to me?
You talkin' to me?
Etrange festival 2017
Etrange festival 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

ATTACK THE BLOCK

 

GENRE : Wesh Wesh Academy

REALISATEUR : Joe Cornish

ANNEE : 2011

PAYS : UK

BUDGET : 9 000 000 £

ACTEURS PRINCIPAUX : Jodie Whittacker, John Boyega, Nick Frost...

RESUME : Un gang d’adolescents fait face à une invasion de féroces extraterrestres. Leur affrontement transforme une cité de Londres en une cour de récréation futuriste, un immeuble en une forteresse assiégée et des zonards en héros. 

 

MON HUMBLE AVIS :

Première réalisation de Joe Cornish, Attack the block est à la fois un film de monstres venus de l’espace et une chronique sociale des banlieues du sud londonien, saupoudré d’un humour à la Shaun of the dead, renforcé par la présence de l’acteur Nick Frost, compère du frappadingue Simon Pegg. Dans un Londres devenu le terrain de jeux de créatures à la frontière entre le singe et le chien, l’histoire se concentre sur une bande de petits délinquants détroussant les habitants du quartier où ils habitent. Obligés de se défendre, ils partent en guerre, avec l’aide de l’une de leurs victimes, contre ces créatures au pelage sombre mais à la mâchoire bleue fluorescente.

Le ton du film est résolument drôle même si le réalisateur prend au sérieux la situation et n’hésite pas, d’ailleurs, à faire mourir certains protagonistes de façon violente (des ados se font boulotter dans des gerbes de sang !). C’est une des grandes réussites du projet. Les effets spéciaux sont ainsi de qualité et la mise en scène spectaculaire, ce qui donne à l’ensemble une cohésion et une réalité bienvenue.

En revanche, les personnages sont un peu caricaturaux et pratiquent la langue de la rue avec verve et sans retenus. En gros, les gars des cités braquent, fument et dealent toute la journée. C’est peut-être pour cela d’ailleurs qu’on voit très peu la police dans ce quartier (hormis une scène plutôt réussie), qui semble complètement abandonné aux trafics et violences urbaines.

Au final, le film est une bonne surprise, bien réalisée, et le jeu des acteurs, dont le charismatique chef de bande, Moses, est convaincant. L’humour est plutôt salvateur et ne se prend jamais les pieds dans le tapis de l’histoire. Au contraire, il se créée une forme
d’empathie pour ces british cailleras malgré leur vocabulaire limité qui, à la longue peut devenir un peu lourdingue.
Il y a aussi un côté nostalgique des films « Amblin » des années 80 qui surpasse, pour le coup, le mièvre et ridicule Super 8 de Jean-Jacques Abrams.

 

NOTE : 4 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    tinalakiller (samedi, 05 avril 2014 10:46)

    J'ai découvert ce film un peu par hasard vers Noël dernier et il m'a beaucoup plu. C'est assez fun, bien pensé et bien joué.

  • #2

    laseancearoggy (samedi, 05 avril 2014 10:54)

    Fun mais bien fait. Détail important.