623 chroniques de films

  25 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Dis donc, tu viens plus dans les soirées ?
Dis donc, tu viens plus dans les soirées ?
PIFFF 2017
PIFFF 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

AIR


GENRE : O2

REALISATEUR : Christian Cantamessa

ANNEE : 2015

PAYS : USA

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Norman Reedus, Djimon Hounsou, Sandrine Holt...


RESUME : Deux gardiens vivent dans un bunker et ont pour mission de protéger des hommes cryogénisés capables de repeupler une Terre dévastée.


MON HUMBLE AVIS

Non, Air n’est pas le remake de la comédie musicale hippie des 70’s, mais un petit huis clos science-fictionnel au milieu d’un univers apocalyptique. Le sujet n’est pas nouveau et les films sont pléthores pour illustrer la survie d’un groupe d’humains suite à un désastre atomique. Sauf qu’en plus ici, la ventilation est un problème vital pour nos deux personnages coincés sous terre.

Si le film de Christian Cantamessa, dont c’est ici le premier long-métrage (il avait travaillé auparavant sur les jeux-vidéos Manhunt et Red Dead Redemption), intéresse dès le départ avec la découverte des deux personnages principaux et leur environnement réduit en pièces et en espace, Air aura du mal à tenir la cadence et à garder une harmonie durant la durée réglementaire. La faute à un scénario forcément reclus dans les méandres des sous-sols de la Terre aux allures de station-spatiale. Difficile d’échapper aux contingences de films de huis clos et de couloirs malgré quelques rebondissements dus à un air limité à deux heures après chaque réveil, du fait d’un décompte horaire souvent aléatoire (aussi anxiogène que dans la série Lost).

Et ce, nonobstant la présence d’un couple hétéroclite formé par un Norman Reedus (Bauer) tout juste échappé de son personnage de Daryl Dixon dans la série The walking dead, et de la carrure charpentée de Djimon Hounsou (Amistad, Blood diamond). Dommage que leur travail de contrôle des derniers scientifiques cryogénisés et censés redonner vie à la Terre une fois cette dernière sortie de sa période de contamination, ne soit pas plus soumis à des aléas plus importants que la survie liée à cette aération vitale. Certes, Djimon Hounsou (Cartwright) a l’air psychologiquement perturbé notamment parce-qu’il voit et parle avec sa compagne encore enfermée dans son cercueil de verre. Un personnage interprété par Nathalie Holt (Terminator genesys) qui n’est pas sans rappeler Solaris de Tarkovski.

Ce n’est pas la seule référence évidente car Airfait penser, en autre, à The Divide de Xavier Gens, Moon de Duncan Jones ou encore Le retour des morts-vivants pour le côté surveillance de corps. En revanche, le film ne prendra pas la direction de l’horreur ou du fantastique, mais du Survival, entre ces deux gardiens du temps, perdant pied dans cet espace clos et monotone. De plus, le réalisateur ne parvient pas réellement à donner une consistante suffisante aux deux personnalités. Norman Reedus reprenant finalement son personnage primaire de guerrier, chasseur de zombies alors que Djimon Hounsou peine à maintenir le suspens du fait d’enjeux forcément très limités. Malgré une photographie et des décors réussies, il manque une étincelle à Air pour s’enflammer totalement et s’extirper de son sarcophage claustrophobe, confinant le spectateur à tourner un peu en rond à l’image des héros.


NOTE : 3 / 6

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    Rigs Mordo (mercredi, 07 octobre 2015 20:38)

    Dommage que tout cela semble si moyen, le principe est assez sympa et le casting aussi (j'aime beaucoup les deux acteurs!)... Je le garde en tête si ça passe à la tv un jour, sait-on jamais!

  • #2

    Roggy (mercredi, 07 octobre 2015 21:06)

    Moi aussi le film m'attirait (comme les acteurs) mais au final, c'est une petite déception car le concept est vite épuré. Au format télévisuel, ça passera très bien :)

  • #3

    princécranoir (jeudi, 08 octobre 2015 21:24)

    Ouaif, ça n'a pas l'air de voler bien au-dessus du niveau DTV. Pourquoi pas à l'occasion. Faudrait qu'ils songent à faire une affiche moins moche aussi.

  • #4

    Roggy (vendredi, 09 octobre 2015 13:33)

    Si tu cherches, tu trouveras d'autres affiches peut-être un peu mieux. J'avoue que je n'ai pas cherché bien loin :)

  • #5

    Alice In Oliver (samedi, 10 octobre 2015 07:41)

    "Non, Air n’est pas le remake de la comédie musicale hippie des 70’s"
    Ouuuuuuuuuuuuffffffffffff !!!!!!!!!!!

  • #6

    Roggy (samedi, 10 octobre 2015 08:27)

    Le remake de "Hair" mais avec des zombies :)

  • #7

    Alice In Oliver (samedi, 10 octobre 2015 15:57)

    Comme quoi, ce remake ne manque pas "d'Hair"...
    Oui je sais...

  • #8

    2flicsamiami (samedi, 24 octobre 2015 14:37)

    Je me passerais donc de ce bol d'Air dont le concept de départ semble très vite s'essouffler.

  • #9

    Roggy (samedi, 24 octobre 2015 15:27)

    Le film n'est pas désagréable en lui-même mais manque quelque peu de souffle :)