658 chroniques de films

  26 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Smoking on a T-Rex
Smoking on a T-Rex
PIFFF 2017
PIFFF 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

COOTIES


GENRE : Nuggets of the dead

REALISATEUR : Jonathan Milott et Cary Murnion

ANNEE : 2014

PAYS : USA

BUDGET : 2 400 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Logan Marshall-Green, Tammy Blanchard, Michiel Huisman...


RESUME : Infectés par un mystérieux virus, des écoliers deviennent des créatures sauvages et meurtrières qui menacent les enseignants...


MON HUMBLE AVIS

Elijah Wood n'en finit plus de nous étonner. En fan de film de genre, sa société "Spectrevision" produit des métrages où notre petit hobbit aux yeux bleus se fait plaisir. Dans Cooties, il incarne un pseudo-écrivain, professeur remplaçant dans sa ville natale. Sauf qu'en intégrant ce collège fou, fou, fou, il ne s'attendait pas à une pandémie d'enfants infectés à cause de morceaux de poulets contaminés. Des nuggets que nous suivront de l'origine à la confection à l'image dans la première scène de Lord of war.

Comme un spin-off de Poultrygeist : Night of the Chicken Dead, le film n'hésite pas à transformer les enfants en créatures sanguinaires sous l'oeil de professeurs essayant d'organiser la résistance. Sur cette base très simple et "Tromatique", Cooties ne va pas faire dans le politiquement correct. Les marmots sont de sales cons vulgaires et idiots, auxquels les réalisateurs réserveront un sort violent avec une jubilation communicative. Les scènes gores sont ainsi pléthores et les enfants massacrés en gros plan faisant passer Les révoltés de l'an 2000 pour une version ibérique de L'île aux enfants. Massacrés, explosés, carbonisés, nos chers petites blondes prennent cher dans un établissement scolaire lieu unique de l'action.

Cooties est avant tout une comédie débridée qui fera la part belle aux dialogues décalés et aux répliques absurdes grâce à une brochette d'acteurs issus de séries du monde de la télé comme Ian Brennan (Glee), Rainn Wilson (The office) en prof de sport fan de Jason Patrick (!) ou encore, dans un petit rôle Jorge Garcia (Lost). Mention spéciale à Leigh Whannell (co-scénariste du film et réalisateur de Insidious 3) en professeur de science dérangé. Un humour télévisuel où l'esprit décalé des personnages contrebalance une violence graphique aux effets visuels particulièrement réussis.

Sur sa longueur, Cooties s'avère réjouissant et bien rythmé déclenchant l'hilarité générale quant au sort réservé aux élèves et à la bêtise des adultes. Comble du charme et pour titiller les geeks, le métrage surfe sur la nostalgie. Les références aux actionner des années 80 époque Cannon et à d'autres séries B sont nombreuses, de Commando jusqu'à Predator,en adoptant un arsenal et une iconographie old-school. Même si le film est un peu plus faible sur la fin, Cooties réussit l'alliance, souvent difficile, de la comédie et de l'horreur sans aucune restriction visuelle ou morale. Ah ! que c'est bon !


Note : 5- / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 0