749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

SX TAPE


GENRE : Filmer tue

REALISATEUR : Bernard Rose

ANNEE : 2012

PAYS : UK

BUDGET : 600 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Caker Foley, Ian Duncan, Daniel Faraldo...


RESUME : Afin de pimenter leur vie amoureuse, Adam et sa petite amie Jill, décident de tourner une "sex-tape" dans un hôpital désaffecté. En visionnant la vidéo, le jeune homme s'aperçoit que sa petite amie change progressivement de comportement et qu'ils n'étaient apparemment pas seuls dans l'établissement médical...


MON HUMBLE AVIS

S’aventurer dans un hôpital désaffecté, c’est très con comme attitude. Déjà, parce qu’on peut choper des bactéries, voire pire (une MST ?) et qu’il y a toujours un esprit malintentionné ou un gros déguelasse qui traîne dans les couloirs. Et comme il n’y a que de jeunes cons capables de s’y risquer, les producteurs bien intentionnés avaient déjà prévu le concept avec des titres tels que Asylum ou Kingdom come. La différence ici est qu’on a affaire à un found footage.

Sx Tape ment un peu sur la marchandise. En effet, point de Paris Hilton ou de Pamela Anderson nues, mais à la place un found footage lambda, c’est-à-dire nauséeux, bavard et souvent ennuyeux. Il faut dire que depuis le lancement du genre il y a maintenant une paire d’années, rare sont les productions qui ont su tirer leur épingle du jeu. Le pitch est très simple. Filmer sa copine dans toutes les positions et même dans des tenues que la Manif pour tous réprouve. On notera néanmoins à la tête du projet, la présence de Bernard Rose, réalisateur du fameux Candyman (merci de ne lire cette phrase qu’une seule fois).

On comprend néanmoins qu'Adam (Ian Duncan) ait envie de s’amuser avec Jill (Caker Foley), très jolie rousse délurée, et artiste peintre peu farouche. De là à la filmer comme dans une télé-réalité jusqu’à l’accompagner dans cet hôpital abandonné, il n’y a qu’un pas que les deux tourtereaux franchissent avec allégresse (remarquez, sans cela, le réalisateur aurait été un peu emmerdé). Malheureusement, la suite est des plus classiques, les couloirs se suivent et se ressemblent tous. Du coup, il ne se passe pas grand-chose à part l’arrivée d’un policier et l’apparition furtive de ce qui semble être une ancienne patiente des lieux. Pourtant, la donzelle cherche bien à exciter son copain et semble toujours prête à se lover dans des draps sales sur une table d’opération (!?!), allant jusqu’à se faire attacher et même pénétrer (et non, bande de petits pervers !) par notre entité locale.

Si le film ressemble à REC, on est loin des envolées flippantes et sanglantes de la saga espagnole car, de manière assez incompréhensible, nos deux amis s’étant échappés, retourneront dans l’hôpital, accompagnés d’un couple d’amis. Et, nous voilà repartis dans les couloirs à la recherche du Graal (ou de l’ennui). Même si les événements s’accélèrent quelque peu dans la foulée, on a du mal à adhérer au concept. Le film s’étire en longueur et part en cacahuètes sur la fin (certes utile pour l’apéro), surtout parce que courir avec une caméra numérique c’est difficile pour le cadrage (tiens, je viens de vomir) et qu’à un moment, faut bien conclure le bousin, même si les auteurs n’ont pas plus d’idées qu’au début (c’est pire qu’au début !). Alors, toi aussi le jeune, prends ta caméra, emmène ta copine dans un lieu sombre et délabré, filme là à poil, et tu feras du cinéma.


Note : 2 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    Rigs Mordo (lundi, 23 février 2015 20:46)

    Très très bonne chronique pour un film qui semble chiant, ce qui est normal vu que c'est un found-footage. Même la sex tape de Pamela Anderson était chiante, il ne s'y passait rien ou presque (je le sais, je l'ai vu). Catacombes (enfin je crois, le truc à Paris) semble pas trop mal, The Bay était très chouette, mais pour le reste... Et je vois que Sx tape ne vaut pas mieux...

  • #2

    Rigs Mordo (lundi, 23 février 2015 20:47)

    Désolé pour le double post...

  • #3

    laseancearoggy (lundi, 23 février 2015 20:49)

    Merci l'ami pour ton commentaire. Il y a quelques found footage de qualité comme "The bay", mais la plupart sont très limites. La chronique était tellement bonne que tu l'as publié 2 fois :)

  • #4

    Rigs Mordo (lundi, 23 février 2015 20:51)

    Ben ça publie deux fois malgré moi à vrai dire, ça fait pareil chez les momies... Etrange...

  • #5

    Avel (lundi, 23 février 2015 22:44)

    Et ben... il n'a pas de cadeau celui-là !
    Je n'ai pas vu ce film et à vrai dire je n'avais pas l'intention de le voir. Mais ta critique me rend curieuse ! Il a l'air tellement nul que j'ai bien envie d'y jeter un oeil juste pour pouvoir dire "OMG il est vraiment à chier !". XD
    'fin j'ai d'autres films plus intéressants à voir avant. Quand même, n'exagérons rien^^.

  • #6

    laseancearoggy (lundi, 23 février 2015 23:19)

    Ce n'est pas si nul, mais mal fait comme beaucoup de films de ce genre. Et, si tu as d'autres choses à voir, c'est mieux !