708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

 

SINISTER 2

 

GENRE : Peur pour ados

REALISATEUR : Ciaran Foy

ANNEE : 2014

PAYS : USA

BUDGET : 5 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : James Ransone, Shannyn Sossamon, Robert Sloan...

 

RESUME : Alors qu’il reprend son enquête inachevée sur les homicides non résolus, l’ex-shérif adjoint fait la connaissance d’une jeune mère de famille et de ses jumeaux. Ces derniers viennent de s’installer dans une maison où des événements macabres se sont produits. Tout porte à croire qu’il s’agit une nouvelle fois de la même entité surnaturelle et que la famille est en danger ...

 

MON HUMBLE AVIS

Dans l’industrie cinématographique, a fortiori d’horreur, essorer un concept jusqu’à l’os est une manne dans laquelle la Société Blumhouse s’engouffre avec avidité et appât du gain rapide pour un coût moindre. Sinister 2 n’échappe pas à la règle, d’autant plus que son illustre aîné avait suffisamment rapporté pour susciter des intérêts de suites opportunistes. Parce que Sinister, premier du nom, était une franche réussite avec un Ethan Hawke confronté à une entité maléfique et ses bobines en 8mm bien flippantes.

Pour cette suite, les pontes de Blumhouse confient la réalisation à l’irlandais Ciaran Foy qui nous avait déjà ébloui avec son terrifiant et magnifique Citadel, œuvre cathartique et intense. Pourtant, force est de constater que le jeune réalisateur ne retrouve pas la magie de son film, trop engoncé dans un script paresseux juste là pour entretenir le début de mythologie créée par Sinister. Sans tête d’affiche, le film se concentre désormais sur les enfants d’une mère (Shannyn Sossamon, One missed call) qui ne veut pas les rendre à leur père violent. Hormis la présence du maléfique Bughuul ressemblant toujours à un mix entre le Joker et un métalleux démoniaque (pléonasme ?), l’ex-shérif adjoint (James Ransone vu dans Tangerine) fait office de lien avec le précédent opus dans son enquête pour éradiquer le mal qui s’est insinué dans la maison.

Malgré ces quelques intentions, le film ne décollera jamais, perclus entre des jumpscares de circonstance et son ambiance de maison hantée. En effet, les jumeaux voient les fantômes des enfants damnés qui les obligent à visionner quotidiennement de petits films amateurs commençant que de gentilles bluettes pour finir en véritables snuff horrifiques. De rares moments de malaises qui pourraient s’apparenter à une dénonciation des images violentes vues par les adolescents sur internet. Ce qui m’étonnerait car on est plus là sur l’exploitation du filon du 1er film qui jouait sur la peur générée par ces images du passé.

Ce qui gêne dans Sinister 2 c’est que le métrage n’est pas dérangeant et surtout ne fait pas peur. Un comble pour une franchise horrifique à laquelle on ne pourra reprocher une mise en scène sobre, un casting sans éclat mais acceptable et un scénario suffisamment crédible pour tenir sur la durée réglementaire. Sorti de là, nonobstant quelques plans macabres d’enfants martyrisés, de l’apparition intempestive du boogeyman de service, Sinister 2 déroule son histoire sans passion et vient se ranger bien gentiment dans les rangs des films oubliés juste après les avoir vus.

 

NOTE : 2/6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 12
  • #1

    Rigs Mordo (mercredi, 13 janvier 2016 21:45)

    Moi qui avais déjà trouvé Citadel fort moyen, voire chiant... En même temps, Sinister n'appellait pas à une suite, quelle mauvaise idée de faire une séquelle.. Pas plus mal que ça merde dès maintenant, le premier se suffisait à lui-même... Je vais pas me presser pour le voir!

  • #2

    Roggy (mercredi, 13 janvier 2016 22:11)

    Comme tu le dis, quel besoin de faire une suite... Ah si, l'argent !
    Perso, j'avais beaucoup aimé "Citadel" avec son ambiance bien glauque. Mais ici, rien de tout cela. De l'épouvante pour la famille et pour le coup, c'est un peu chiant...

  • #3

    2flicsamiami (dimanche, 17 janvier 2016 08:39)

    Tu n'es pas le seul à trouver que cette suite a été abandonné par l'esprit de son modèle. Sans m'être risqué à le découvrir, je pense que l'attractivité du premier reposait surtout sur son personnage principal et sa lente et morbide fascination pour la violence. Là, on semble retomber dans le tout-venant du cinéma horrifique.

  • #4

    Roggy (dimanche, 17 janvier 2016 12:06)

    Il était difficile de faire mieux que le 1er opus et une suite ne s'imposait pas vraiment. La preuve avec ce script paresseux qui n'apporte pas grand chose hormis les jump scares habituels et déjà vus.

  • #5

    titi70 (dimanche, 17 janvier 2016 19:23)

    Avec le premier Sinister, tout était déjà posé pour faire naitre un nouveau boogeyman culte du genre, mais, le second épisode massacre toute espoir. Même la plupart des jump scares n'impressionne plus. Sinister 2 est une triste daube. Perso, la seule scène que je sauve, c'est la vidéo du soir de noël, délicieusement macabre.

  • #6

    Roggy (dimanche, 17 janvier 2016 20:50)

    Tu as raison, certaines vidéos restent les élément les plus déstabilisants et horrifiques du film. Le reste n'a pas vraiment d'intérêt...

  • #7

    Alice In Oliver (lundi, 18 janvier 2016 12:19)

    Donc une suite largement inférieure à son modèle, comme d'habitude quoi...

  • #8

    Roggy (lundi, 18 janvier 2016 19:46)

    Oui, comme d'hab :)

  • #9

    ChonchonAelezig (mercredi, 20 janvier 2016 11:00)

    Et bien nous nous en passerons donc...

  • #10

    Roggy (mercredi, 20 janvier 2016 18:02)

    Si tu as autre chose à voir avant, tu peux le reléguer aux oubliettes :)

  • #11

    Avel (jeudi, 11 février 2016 11:05)

    Je n'ai pas vu cette suite. :( Le premier était super, c'est bien dommage que cette suite ne tienne pas la route. Mais bon, c'est souvent le cas des films d'horreur/épouvante : les suites, en général, sont assez nulles.

  • #12

    Roggy (mardi, 16 février 2016 20:38)

    Si tu veux mon avis, restes-en au 1er Sinister :)