745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

THE STATION

 

GENRE : I Think...

REALISATEUR : Marvin Kren

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Gerhard Liebmann, Edita Malovcic, Brigitte Kren...

 

RESUME : Janek est technicien dans une station de ski. La découverte d’un liquide rougeâtre s’échappant d’un glacier génère des effets toxiques sur les animaux de la région et bouleverse son existence paisible, soudainement confrontée à des hordes de monstres...

 

MON HUMBLE AVIS

Deuxième film du réalisateur du très bon Rammbock, The Station est une œuvre à l’ancienne. En effet, sur un pitch rappelant furieusement le mythique The Thing, Marvin Kren réalise un film de monstres old school, c’est-à-dire sans effet numérique, mais avec moult latex et liquide rouge sang. L’histoire se concentre dans une station proche d’un glacier où des dérèglements organiques favorisent la mutation des animaux en êtres difformes et belliqueux. C’est donc presque une relecture du joyeux de John Carpenter, notamment marquée par la présence d’un chien au début du film. Néanmoins, le métrage n’arrive à au niveau de The Thing par manque de moyens (c’est un huis-clos qu’on ressent, malgré la beauté des paysages de montagne) et une déficience au niveau des effets visuels qui sont peu montrés et surtout de nuit. Après une mise en route légèrement longuette, le film trouve son rythme avec l’attaque des créatures, comme le monstre volant, le plus réussi et qui fait immédiatement référence au Jeeper creeper. Pas avare en humour (la propre mère de l’auteur est à mourir de rire dans le rôle d’une ministre qui s’avère être une vraie dure à cuire) le film est une petite série B qui fleure bon les années 80 dans son approche et sa conception malgré des monstres pas toujours réussis et une ultime scène qui frôle un peu le ridicule.

 

Note : 4- / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 0