749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

SUNDOWN : LA GUERRE DES VAMPIRES

 

GENRE : Comédie vampirique

REALISATEUR : Anthony Hickox

ANNEE : 1990

PAYS : USA

BUDGET : 3 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : David Carradine, Bruce Campbell, Morgan Brittany...

 

RESUME :Dans une petite ville des Etats-Unis, une horde de vampires sort de sa longue léthargie et se protège efficacement contre les mortels rayons du soleil. Et voil0 que débarquent d'improbables descendants de Van Helsing .....

 

MON HUMBLE AVIS

Anthony Hickox a été un de mes réalisateurs favoris lorsque, plus jeune, j’arpentais les allées des vidéo-clubs aux rayonnages peuplées de créatures fantastiques en VHS (un autre monde...). J’ai adoré la série des Warlock, des films comme Full eclipse ou Prince Vaillant. Une autre époque où nous renvoie ce Sundown aux accents très prononcés des années 90.

Dire que ce cinéma a mal vieilli est un euphémisme, comme le prouve ce film de vampires même s’il possède un charme certain et un peu désuet. Sundown est une comédie fantastique, dans un environnement très western. Le gros problème est que la partie comédie tombe souvent à plat entre dialogues navrants, performances d’acteur à la limite du supportable dans des décors minimalistes. Certains passages sont très kitsch comme l’armée de vampires que l’homme d’église se constitue.

Le côté charmant opère pourtant dès que le métrage se concentre sur son aspect fantastique, avec des passages certes un peu naïfs (pour ne pas dire plus) mais qui rendent hommage à tout un pan du cinéma fantastique. On pense à l’arrivée très "draculacienne" dans la chambre de la dulcinée ou les transformations en chauves-souris très belles qui font référence aux effets visuels des créatures de Ray Harryhausen.

Le film se laisse pourtant suivre avec plaisir malgré ces scories au milieu d’un casting qui met en lumière les vieilles gloires du passé comme ce bon vieux David Carradine (éternel moine shaolin dan la série Kung Fu) qui joue le minimum syndical lors d’apparitions sporadiques, ou encore Bruce Evil Dead Campbell dans le rôle du descendant du chasseur de vampires Van Helsing.

Sundown, la guerre des vampires est au final plutôt divertissant même s’il paraît dépassé de par son humour et certaines scènes au raz des pâquerettes.

 

NOTE : 3 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 0