749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

REC 3 Genesis

 

GENRE : 30 millions de zombies

REALISATEUR : Paco Plaza

ANNEE : 2012

PAYS : Espagne

BUDGET : 5 000 000 €

ACTEURS PRINCIPAUX : Leticia Dolera, Diego Martin, Ismael Martinez...

 

RESUME : Koldo et Clara se marient. Entourés de leur famille et de tous leurs amis, ils célèbrent l'événement dans une somptueuse propriété à la campagne. Mais tandis que la soirée bat son plein, certains invités commencent à montrer les signes d'une étrange maladie. En quelques instants, une terrifiante vague de violence s'abat sur la fête et le rêve vire au cauchemar. Séparés au milieu de ce chaos, les mariés se lancent alors, au péril de leur vie, dans une quête désespérée pour se retrouver...

 

MON HUMBLE AVIS :

Troisième épisode de la franchise REC, le long-métrage se concentre sur la réception du mariage. Visiblement la contamination se déroule en même temps que les deux premiers épisodes.

REC a transcendé le cinéma tourné caméra à l'épaule (found footage) et a su dépasser tous les rejetons nés avec le Projet Blair Witch.

Ce troisième opus n'apporte pas grand chose au propos. Après 20 minutes de caméras portés, le film devient plus classique, en abandonnant le procédé. Il se transforme en film de zombies lambda, pas tellement gore, hormis dans sa dernière bobine où la mariée s'empare d'une tronçonneuse.

Contrairement aux deux premiers, le film ne fait pas peur (désolé Thierry ! ). Il est même plutôt drôle et s'oriente vers un côté parodique (voir le personnage de « John l'Eponge ») qui désamorce la tension de l'action. La réaction des personnages est aussi quelquefois un peu surprenante .

Plutôt bien réalisé, REC 3 pêche par un manque d'écriture et de surprise. D'ailleurs, il dure à peine 1h15.

La fin est aussi un peu décevante puisqu'on aurait pu s'attendre à un déluge de sang et de tripes, façon Braindead. Hors le dénouement est un peu bâclé et s'oriente plus vers le sentimental. Dommage, il y avait peut-être matière à exploiter des personnages secondaires.

 

A NOTER : Jaume Balaguero prépare le 4ème épisode, REC 4 Apocalypse. Il faut espérer un final digne des deux premiers volets.

 

NOTE : 3 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Jason Torn (jeudi, 03 juillet 2014 14:50)

    Ouais film sympa sans plus... ca frise parfois le ridicule et à la longue ca devient lourd. Mais je ne me suis quand même laissé entrainé.

  • #2

    laseancearoggy (jeudi, 03 juillet 2014 18:59)

    Pour ma part, je préfère largement les deux premiers épisodes.