749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

REAL STEEL

 

GENRE : Boîte de conserves

REALISATEUR : Shawn Levy

ANNEE : 2011

PAYS : Inde/USA

BUDGET : 80 000 000 €

ACTEURS PRINCIPAUX : Hugh Jackman, Dakota Goyo, Evangeline Lily...

 

 

RESUME : Dans un futur proche, la boxe a évolué pour devenir un sport high-tech. Charlie Kenton, un ancien boxeur, a perdu toute chance de remporter le championnat depuis que les humains ont été remplacés sur le ring par des robots d’acier de 900 kilos et de 2,40 m de haut. A présent, il n’est plus qu’un manager minable qui utilise des robots bas de gamme fabriqués à partir de pièces de récupération. Il gagne juste assez pour survivre d’un combat à l’autre. Lorsque Charlie touche le fond, il accepte à contrecœur de faire équipe avec son fils Max, qu’il a perdu de vue depuis des années, pour construire et entraîner un champion. Dans l’arène où tous les coups sont permis, les enjeux sont plus élevés qu’ils ne l’ont jamais été. Contre toute attente, Charlie et Max ont une chance de faire leur grand retour…

  

MON HUMBLE AVIS : 

Budget moyen pour ce film de SF dont on imagine que la totalité de l'argent est allée à la star Hugh Jackman et pour les effets spéciaux (c'est sûrement pour cela que la production est indienne... c'est moins cher là-bas).

Le scénario est forcément américain pour imaginer que la boxe se pratique à coups de tatanes de robots géants. Et puis, on est bien au pays de l'oncle Sam quand on voit la ferveur avec laquelle les américains adulent ces idoles de fer.

Dernier point, c'est une production Disney, ce qui signifie que la violence est édulcorée et surtout que le film est rempli de bons sentiments.  

L'histoire est assez prévisible et la relation, tendue au départ entre le père et le fils, va se réchauffer et se terminer comme un bon vieux Rocky.  

En revanche, les effets spéciaux sont très réalistes et les affrontements robotiques  réussis, avec un Hugh Jackman se dépassant sans compter au milieu des tôles froissées.

Le métrage se laisse donc suivre avec plaisir malgré quelques séquences un peu enfantines et l'absence de toute méchanceté. A ce titre, on peut se poser la question : comment se fait-il que ces immenses robots guerriers ne soient pas plus dangereux (ils sont contrôlés par des enfants!) ou ne soient exploités de manière malfaisantes ? Ah oui, c'est vrai, c'est un film aux grandes oreilles.

 

NOTE : 3+ / 6 

Écrire commentaire

Commentaires: 0