708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

MOTHER’S DAY

 

GENRE : Le jour de la bête

REALISATEUR : Darren Lynn Bousman

ANNEE : 2010

PAYS : USA

BUDGET : 11 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Rebecca de Mornay, Jaime King, Shawn Ashmore...

 

RESUME : Après un hold-up qui tourne mal, trois frères retournent chez leur mère. Lorsqu’ils arrivent devant la maison familiale, ils découvrent avec surprise que celle-ci appartient maintenant à quelqu’un d’autre. Ils prennent alors en otage les nouveaux propriétaires et leurs invités. Peu de temps après, la mère arrive sur place avec leur sœur Lydia. Au cours de la soirée, dans un crescendo machiavélique et terrifiant, la mère cherche à prendre le contrôle de la situation.

 

MON HUMBLE AVIS

Remake d’un film datant de 1980 et réalisé par Charles Kaufman pour le compte de la Troma, Mother’s day reprend les codes du slasher et du home-invasion, et donne le rôle dudit titre à la revenante Rebecca de Mornay.

Darren Lynn Bousman, responsable des séquelles de Saw, n’abuse pas du gore dans la première partie du métrage, mais nous présente les nouveaux propriétaires qui organisent une crémaillère avec leurs amis dans leur maison. Manque de bol (en même temps, y aurait plus d’histoire...) les anciens locataires débarquent et ce sont des braqueurs de banque en cavale.

Après un pré-générique de toute beauté tout droit venu des années 80, où une fausse infirmière enlève un enfant dans une maternité, le film démarre comme un home-invasion classique. Pourtant la prise d’otages ne s’avère pas de tout repos. Un des braqueurs a reçu une balle et surtout, la mère de toute cette joyeuse bande débarque à leur rescousse.

Et, autant le dire tout de suite, la mère en question a les neurones qui se touchent. Paranoïaque, dérangée, elle compose un personnage en apparence tout en retenu, mais qui possède des relents de folie extrême. Rebecca de Mornay, que l’on a connu bombe sexuelle dans Risky Business en 1983 au côté du pré-pubère puceau Tom Cruise, porte la violence à son paroxysme au fur et à mesure du déroulement de la soirée. Elle avait déjà occupé un rôle similaire dans la Main sur le berceau en 1996 où elle se prenait pour une baby-sitter psychopathe.

Mother’s day possède un bon rythme où l’ambiance entre les protagonistes se détériore petit à peu. D’abord, entre les otages qui découvrent des secrets qu’ils n’auraient jamais dû connaître. Ensuite entre cette pseudo famille de pervers, élevé par une mère abusive dont sa progéniture renvoie directement à la première séquence du film. Le film bascule alors encore plus dans la violence physique (explosions de tête, torture pour faire avouer où de l’argent serait caché). Un jeu de massacre peut-être un peu exagéré dans les situations et les réactions des personnages.

Au final, le film fonctionne néanmoins grâce au jeu crédible des acteurs et à son scénario qui ne se contente pas de laisser les protagonistes dans la maison, jusqu’à un combat final sanglant et homérique. La dernière scène du film fait penser que le cauchemar n’est pas réellement terminé et nous renvoie encore une fois au cinéma des 80’s par une référence aux slashers comme Vendredi 13 où on se doutait que Jason n’était pas mort...

 

NOTE : 4 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 6
  • #1

    alice in oliver (dimanche, 11 mai 2014 12:55)

    Un bon remake, très différent de son modèle, et qui fonctionne plutôt bien. Une bonne surprise dans son genre

  • #2

    laseancearoggy (dimanche, 11 mai 2014 13:03)

    Tout à fait d'accord avec toi pour ce remake d'un film un peu oublié, qui ne perd pas son rythme jusqu'au bout.

  • #3

    Jason Torn (lundi, 12 mai 2014 10:38)

    Excellent film et comme dans la main sur le berceau, Rebecca DeMornay est encore une fois au top dans son rôle. Je n'ai pas vu l'original mais j'en ai bien envie pour le coup.

  • #4

    laseancearoggy (lundi, 12 mai 2014 18:41)

    Je ne sais pas ce que vaut l'original mais une petite vision devrait valoir le coup en effet.

  • #5

    Rigs Mordo (mardi, 13 mai 2014 21:20)

    J'aime beaucoup ce remake, assez difficile psychologiquement et plutôt rude visuellement. C'est un film très noir mais qui ne tombe jamais dans l'ennui, ce qui pourrait être à craindre avec un tel pitch à forte donnée psychologique. C'est en tout cas mon Bousman favori, de ceux que j'ai vu. Faudra que je choppe l'original un de ces quatre.

  • #6

    laseancearoggy (vendredi, 16 mai 2014 20:59)

    Sûr moi aussi faut que je le voie !