708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

THE MUTATIONS

 

 

GENRE : ADN

REALISATEUR : Jack Cardiff

ANNEES : 1974

PAYS : UK

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Carlos Aceres, Secun de la Rosa...

 

 

RESUME : Un professeur manipule l'ADN des végétaux pour additionner à celles des humains grâce à des cobayes kidnappés par un monstre.

 

MON HUMBLE AVIS

Ce film aurait très bien pu être programmé dans les soirées Bis du vendredi soir de la Cinémathèque. Le long métrage tient plus du nanar que du grand film. Produit pour rendre hommage à Freaks de Tod Browning, la tentative n'atteint pas son but.

L'histoire est abracadabrandesque. La présence de vrais freaks (comme par exemple le nain Michael Dunn) ne suffit pas élever le film au rang supérieur. De même Donald Pleasance semble un peu ailleurs dans ce métrage des années 70 qu'il doit falloir voir sous psychotropes (voir le générique du début).

Néanmoins, ce film a un charme suranné même si les situations sont souvent over the top voire cocasses.

 

A noter : Faut arrêter les champignons

 

NOTE : 3- /6

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Dirty Max 666 (jeudi, 02 octobre 2014 09:23)

    Il m'a l'air bien bisseux, celui-ci...Pourtant, on doit à Cardiff le chef op, l'incroyable photo du "Narcisse noir" et à Cardiff le réal, l'incroyable film d'aventure "Le Dernier Train du Katanga". Et une superbe rareté "La Motocyclette". Curieux qu'il soit tombé dans le nanar avec "The mutations"...

  • #2

    laseancearoggy (jeudi, 02 octobre 2014 10:07)

    Tout le monde a le droit de se tromper... et puis, les arcanes des productions cinématographiques sont obscures. Peut-être avait-il un contrat, une obligation de s'engager sur ce film.

  • #3

    Rigs Mordo (jeudi, 02 octobre 2014 13:36)

    Ca semble sympa ce que tu nous as sorti là, Roggy! En effet, ça semble bien bis lol

  • #4

    laseancearoggy (jeudi, 02 octobre 2014 15:47)

    Encore un film dont on ne sait pas pourquoi il a été fait :) L'abus de substances dans les années 70 peut-être une explication...