749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

MONSTER BRAWL

 

GENRE : Tournoi pour débiles

REALISATEUR : Jesse T. Cook

ANNEE : 2011

PAYS : Canada

BUDGET : 200 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Dave Foley, Art Hindle, Robert Maillet...

 

RESUME : Huit monstres connus du grand public sont approchés pour participer à un tournoi de catch. Du zombie au loup garou en passant par le vampire et le cyclope, ils s’affronteront jusqu’à la mort dans un cimetière abandonné. Ce combat ultime des morts vivants est commenté par les légendes du catch Kevin Nash et Jimmy Hart…

 

MON HUMBLE AVIS :

Pour plagier la chanteuse Sheila (qui d’ailleurs aurait sa place dans le tournoi...), je dirai : "Qui a eu cette idée folle un jour d’inventer Monster Brawl ? " Ce dernier aurait mieux fait de s’abstenir et de ne pas déterrer les plus grands mythes du bestiaire horrifique. Il n’y a vraiment rien à sauver de cette purge mal jouée, mal filmée, et aussi crédible qu’un travelo brésilien à 2 heures du matin dans le bois de Boulogne...

Pour couronner le tout, les acteurs sont horripilants tant sur leur façon de jouer (si on peut dire) que leur cabotinage ridicule pour simuler l’apparence de monstres. Sans parler des trois commentateurs qui sont encore pire. Le film se résume donc à un tournoi opposant huit monstres allant de Frankenstein à la momie, en passant par un vampire ou un loup-garou. Petite subtilité, ils se battent comme des catcheurs. Car, en effet, ils sont tous catcheurs derrière leurs costumes ridicules, comme Lady Vampire avec ses gros bras.

Entrecoupés de scènes de présentation de chaque personnage, il faut se taper les combats trop long au milieu d’un ring en écoutant les pauvres commentaires des deux zigotos dans leur cabine. Même si le budget n’est pas très élevé, rien ne justifie cette pochade hideuse (la photographie!) et sans intérêt. En espérant qu’il n’y ait jamais de Monster Brawl 2.

 

NOTE : 1 / 6 

Écrire commentaire

Commentaires: 0