623 chroniques de films

  25 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Dis donc, tu viens plus dans les soirées ?
Dis donc, tu viens plus dans les soirées ?
PIFFF 2017
PIFFF 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

BABYCALL

 

GENRE : Call me

REALISATEUR : Pal Sletaune

ANNEE : 2011

PAYS : Norvège/Allemagne/Suède

BUDGET : 3 000 000 €

ACTEURS PRINCIPAUX : Naomi Rapace, Kristoffer Joner, Stig Amdam

 

RESUME : Après un divorce compliqué, une mère protectrice s’installe à une adresse secrète avec son fils de huit ans. Elle achète un Babycall pour mieux pouvoir le surveiller. L’appareil semble capter ce qui se passe dans d’autres appartements de l’immeuble. Un jour, la mère entend ce qu’elle pense être le meurtre d’un enfant…

 

MON HUMBLE AVIS :

Babycall est un petit film scandinave, dont l'actrice principale s'est fait connaître par l'adaptation cinéma de Millenium. La réalisation rappelle les films de ces contrées froides et blanches, on pense à Let me in ou même à des films anglais indépendants à la Ken Loach.

En effet, l'ambiance est pesante, l'action se passe dans un deux-pièces cuisine. De plus les personnages ne parlent pas beaucoup, empruntés et maladroits. Pourtant, le film fonctionne plutôt car il est bien construit, évoluant entre le film d'amour entre deux êtres à la marge, et le film à l'ambiance étrange, où les décors norvégiens apportent un côté fantasmatique à l'ensemble.

C'est peut-être cette partie du long-métrage qui est un peu trop théorique et n'assume pas totalement son côté surréaliste. Trop plombé par son background social, le film se perd dans les différents genres, qui finissent par obscurcir la réalité de l'histoire. Le final est un peu tordu et pas très clair, malgré la présence de Noomi Rapace, formidable en mère perdue.

 

NOTE : 4 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires : 1
  • #1

    tinalakiller (samedi, 05 avril 2014 11:03)

    Ce film ne m'a pas plus marqué que ça mais sur le moment je trouvais que ça fonctionnait dans l'ensemble bien même si le côté "fantastique" n'est pas bien exploité. Par contre, en effet, Noomi Rapace est géniale.