749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

EXTRAORDINARY TALES


GENRE : Dans ta Poe

REALISATEUR : Raul Garcia

ANNEE : 2014

PAYS : USA/Espagne/Belgique/Luxembourg

BUDGET : ?


RESUME : Quand Poe visite la tombe de sa femme, la Mort réclame l’âme du poète. Il entame avec la Mort un jeu d’histoires macabres...


MON HUMBLE AVIS

Raul Garcia présente l’œuvre d'Edgar Allan Poe sous la forme de cinq petits segments d'animation adaptés de ses écrits avec, comme fil rouge, un dialogue avec l'esprit de l'écrivant réincarné en corbeau. Un hommage au grand maître de l'épouvante rendu possible grâce à des techniques d'animation différentes et des textes dits par de grandes personnalités.

Le film commence par La chute de la maison Usher, avec comme narrateur l'immense Christopher Lee et sa voix sépulcrale dans un sketch à l'imagerie très Tim Burtonienne. Le 2e sketch se pare d'un très beau noir et blanc pour Le cœur révélateur et son histoire de tueur qui se fait piéger lui-même. Il est surtout porté par un enregistrement audio d'un certain Bela Lugosi. La vérité sur la cas de M. Valdemar est raconté par Julian Sands (Warlock) et se passe autour de l'agonie d'un malade faisant penser à une bande-dessinée. Le 4e segment a pour narrateur Guillermo del Toro pour l'adaptation du Puits et le pendule au design très cinématique de jeux vidéos. Enfin, le dernier petit film est quasiment muet mais est sans doute le plus beau en terme visuel avec de la peinture à l'aquarelle pour illustrer Le masque de la mort rouge.

L'ensemble de cette anthologie tient donc la route grâce à des design de qualité et des scénarios bien construits. Un travail original et très respectueux à la mise en image différente pour chaque film, avec le souci de mettre en avant les écrits de Poe. Et, quel plaisir d'entendre encore une fois la voix de Christopher Lee et celle, plus étonnante de Bela Lugosi.


Note : 4 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 0