690 chroniques de films

  28 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

ELYSIUM

 

GENRE : La maison du Président

REALISATEUR : Neil Blomkamp

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET : 100 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley...

  

RESUME : En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la station spatiale appelée Elysium, et les autres, sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. Max, suite à un accident, se retrouve irradié.  Seul la technologie de l'Elysium peut l'aider. Il accepte alors une mission périlleuse pour sauver sa vie.

 

MON HUMBLE AVIS :

Après son 1er film, District 9, étonnante réflexion sur l’immigration, où Neil Blomkamp avait posé les jalons d’un cinéma intelligent et immersif sur une invasion extra-terrestre, le réalisateur sud-africain nous revient avec ce nouvel opus, qui pourrait en constituer une suite directe.

En effet, les aliens sont remplacés par de pauvres humains qui veulent s’échapper de leur condition sur la Terre. Il y a beaucoup de similitudes entre les deux films (hormis le budget, juste 30 M $ pour District 9 !). En revanche, de nombreuses choses ne fonctionnent pas, tout simplement car on ne croit pas à la situation de départ.

Le réalisateur n’arrive pas à instaurer une atmosphère de fin du monde, malgré une entame de film plutôt réussie (impeccable Matt Damon). A noter également de bons effets spéciaux et une scène mémorable où Matt Damon se fait « greffer » un exo-squelette. La star du film étant pourtant Sharlto Copley (qui portait déjà District 9 sur ses épaules) dans le rôle du frappadingue Kruger. Le drapeau sud-africain sur l'hélicoptère fait le lien avec le film précédent.

Pour le reste, on ne peut être que déçu par cette histoire qui promettait beaucoup, mais s’avère mal réalisée (la caméra n’arrête pas de bouger lors des scènes d’action, pour un rendu quasi illisible), et pas toujours bien écrite (le discours simpliste des pauvres contre les riches).

Mais, surtout le film me semble bourré d’incohérences, notamment dans sa dernière partie. Pour n’en relever qu’une, comment se fait-il que trois personnes puissent s’introduire dans cette arche humaine sans qu’aucun système de défense ne puisse intervenir ? Où sont les soldats ?

Les dernières scènes du métrage sont ainsi bâclées dans le seul but d’arriver à un dénouement qui se veut émouvant mais qui tourne au vinaigre par sa niaiserie et ses bons sentiments. Que ce dernier acte est cheap et décevant là où on aurait espéré un affrontement titanesque entre Terriens et habitants de l’Elysium.

Elysium n’est pas en soi un mauvais film, mais il manque d’enjeux et de cohérences scénaristiques.

 

NOTE : 3- / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    tinalakiller (samedi, 05 avril 2014 11:13)

    Même si j'ai largement préféré District 9 (un vrai bijou et je me lasse pas de le revoir), j'ai quand même beaucoup aimé ce Elysium. Je trouve que c'est un blockbuster plutôt bien réalisé (même si je comprends que la caméra qui bouge puisse être dérangeant) et plutôt intelligent.

  • #2

    laseancearoggy (samedi, 05 avril 2014 11:22)

    Pour moi, il y a trop d'incohérences. Dommage.