745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

WHO ?

 

GENRE : Qui est qui ?

REALISATEUR : Jack Gold

ANNEE : 1973

PAYS : UK

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Elliot Gould, Trevor Howard, Joseph Bova

 

RESUME : Après un grave accident de voiture, le physicien Lucas Martino se réveille dans une clinique d'Allemagne de l'Est et découvre qu'une partie de son corps a été remplacée par du métal et qu'un masque recouvre son visage. Renvoyé aux États-Unis, Lucas est arrêté par le FBI qui lui révèle les enjeux de cette transformation...

 

MON HUMBLE AVIS :

Jack Gold (aussi connu pour avoir œuvrer dans le genre avec l'excellent La grande menace avec Lino Ventura) réalise un long métrage atypique, entre le film d'espionnage et de science-fiction.

On ne verra pas le visage du physicien, coincé dans son "armure" qui le fait ressembler à un androïde, même lors des flashbacks de sa vie. La caméra prenant sa place.

Est-ce la bonne personne ? C'est l'enjeu de tout le film qui oscille entre deux époques. Jack Gold adopte, en effet, deux points de vue. Celui en Allemagne de l'Est, essayant de conditionner cet être reconstitué et celui des Etats-Unis qui cherchent à s'assurer que c'est vraiment Lucas Martino qui est revenu.

Étrangement, c'est le même sujet que la série qui bat tous les records en ce moment Homeland, où les autorités cherchent à savoir si l'officier américain rapatrié n'est pas un terroriste. Sauf qu'ici, le personnage principal est méconnaissable, recouvert de son masque qui rappelle la figure historique du "Masque de fer".

Film d'interrogatoire, épuisant pour le pauvre homme (et un peu aussi pour nous de par la répétition des questions), le métrage pose la question de l'identité.

Les scènes où il déambule dans les rues sont assez troublantes car les passants le regardent comme une bête curieuse (je suis persuadé qu'ils ne sont pas au courant de la fiction). Il devient alors un véritable monstre, comme la créature de Frankenstein, rejeté par les hommes à cause de sa différence physique.

Il faut attendre l'épilogue pour avoir des réponses. Une fin surprenante en forme de retournement, qui rend ce singulier personnage encore plus sympathique et philosophe.

 

NOTE : 4 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Mr Vladdy (dimanche, 27 avril 2014 01:19)

    Jamais entendu parler de ce film mais je serais très curieux de le découvrir car le synopsis ainsi que ton avis ont attisé ma curiosité ;-)

  • #2

    laseancearoggy (dimanche, 27 avril 2014 19:11)

    Merci ça fait plaisir. Le but est aussi de faire découvrir des petites perles originales comme ce film. Je prépare d'autres surprises...