708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

WOLVES


GENRE : Loup y es-tu ?

REALISATEUR : David Hayter

ANNEE : 2014

PAYS : Canada/France

BUDGET : 18 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Lucas Till, Jason Momoa, Steven McHattie...


RESUME : Contraint de prendre la route après le meurtre de ses parents, Cayden erre, perdue, sans but... Jusqu'à ce qu'il rencontre un fou nommé Wild Joe, qui le met sur la route de la sinistre ville de Lupine Ridge, où il traquera les vérités de son histoire. Mais le chasseur ne finira-t-il pas par être le chassé ?


MON HUMBLE AVIS

David Hayter, scénariste des deux premiers X-Men passe pour la 1ère fois à la réalisation avec ce petit film de loups-garous mettant en vedette un jeune quaterbake de lycée aux prises avec une horde de lycanthropes velus et belliqueux menés par un Connor encore plus chtarbé que ses disciples. Honni de partout comme un chien errant pouilleux, Wolves mérite, à mon sens, qu’on s’y arrête un instant.

Le film commence avec le jeune Cayden Richards qui découvre fortuitement lors d’un match de football ses capacités surhumaines et son appétence à faire venir le poil comme d’autres l’acné. Après une soirée passée sous l’apparence de feu Demis Roussos, Cayden se réveille chez lui, ses parents massacrés. Poursuivi par la police, il est donc obligé de fuir et commence à errer sur les routes en espérant un jour être capable de maîtriser sa malédiction lupine. Rien d’exceptionnel dans le traitement du sujet, mais sa mise en image sobre et efficace incite le spectateur à continuer le visionnage. D’autant plus que cette entame nous renvoie à l’excellente série des années 80, La malédiction du loup-garou où le jeune Eric Cord fuyait sans cesse pour mettre fin à sa malédiction tout en étant poursuivi par un chasseur de primes.

De manière un peu trop facile, Cayden (Lucas Till, notamment Havok dans X-Men) découvre sa ville d’origine Lupine Ridge (Ok, pas très original), berceau de son enfance et surtout tenue par plusieurs castes de loups-garous avec en premier lieu, les originaux, les purs, ceux qui n’ont pas été transformés. Les autres sont moins puissants, juste là pour servir et se battre pour leur chef autoproclamé Connor, le puissant et musculeux Jason Momoa. Il apporte ici toute sa carrure et son regard viril à l’instar du personnage de Khal Drogo dans Game of Thrones (alors qu’il perdait son temps dans le remake de Conan).

Une fois sur place, Cayden se fait engager par un fermier John Tollerman (Steven McHattie, parfait en animateur radio dans le peu connu mais réussi Pontypool), lui aussi lycanthrope mais faisant partie d’un clan plus modéré ne voulant plus se transformer. A ce moment-là, le film ressemble beaucoup à la série Smallville où l’apprenti Superman essayait de cacher ses pouvoirs au milieu d’une population qui ignorait tout. Or, ici tout le monde est au courant puisque l’ensemble de la ville est métissée. Wolves développe ainsi un thème récurrent des western où plusieurs clans cherchent à contrôler une ville. Parce que Jason Connor Momoa tient les habitants sous sa poigne griffue face aux anciens qui profitent de la venue de Cayden pour tenter de se révolter. Après quelques scènes dans le bar de la ville où la testostérone et les effluves de loups se mélangent, le scénario tourne autour de la rivalité naissante entre Cayden et Connor.

D’autant que les deux loups ont la langue qui traîne pour la gironde et sensuelle Angelina (Merrit Patterson) à laquelle le petit blondinet a déjà goûté, tandis que notre colosse hawaïen y planterait bien ses papattes pour perpétuer la race. Du coup, cet antagonisme exacerbé les conduira à de nombreux combats dans la forêt voisine, jusqu’à un affrontement final entre le néo-garou et la meute de rednecks du coin pas toujours très finaude envoyée par Connor. La bonne idée du film est de ne pas utiliser de CGI (contrairement à Twilight) mais au contraire des maquillages et des prothèses de qualité pour mettre en lumière les transformations lycanthropiques. Des SFX sanglants réussis dans l’ensemble qui rendent assez crédibles les situations.

Wolves est donc un film agréable à suivre malgré quelques facilités de scénario. Pas révolutionnaire dans son traitement et son propos, la mise en scène de David Hayter donne le change même si elle se rapproche beaucoup d’un produit télévisuel. On a vu largement pire.


NOTE : 3+ / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 11
  • #1

    Rigs Mordo (jeudi, 28 mai 2015 19:57)

    Bon ben voilà une série B qui semble se laisser regarder. Enfin le budget semble cossu quand même selon ta fiche technique... J'aime bien Momoa, donc pourquoi pas ? Ta chronique, très bonne, me fait penser à la série Teen Wolf tiens...

  • #2

    Roggy (jeudi, 28 mai 2015 20:37)

    J'ai lu un peu partout que le film était une bouse mais je ne suis pas d'accord. Ce n'est clairement pas un chef-d’œuvre, mais ça se laisse regarder. Et puis, Jason Momoa a un vrai charisme. En revanche, il lui faudrait un vrai et grand rôle maintenant...

  • #3

    Laurent (jeudi, 28 mai 2015 21:38)

    Pour Jason Momoa, le rôle de sa carrière aurait justement pu être celui de Conan, tant il se rapproche du personnage de Howard (bien plus que Arnold), mais malheureusement ils ont salopé le film.

    Merci de m'avoir fait connaître ce film :-)

  • #4

    Roggy (jeudi, 28 mai 2015 22:47)

    Mais de rien pour la découvert :) Je suis d'accord pour Conan, sauf que le film n'était pas à la hauteur. Pour l'instant, son meilleur rôle, il l'a eu dans "Game of Thrones". Il mériterait bien plus et qu'on le retrouve dans des films à sa démesure. Merci pour tes passages chez moi. Je t'ajoute à ma liste de sites indispensables.

  • #5

    Dirty Max (mardi, 02 juin 2015 11:34)

    Si y'a un p'tit côté "La malédiction du loup-garou", je suis preneur ! Cette série m'avait marqué étant jeune... Et quand tu dis que le holà a été mis sur les CGI, ça m'interpelle encore plus. En tout cas, tu m'as convaincu de donner une chance à ce "Wolves". Sinon, Momoa, il joue aussi un bon bad guy dans "Du Plomb dans la tête". Dans ce film, il me fait penser à la Brian "Cobra" Thompson !

  • #6

    Avel (mardi, 02 juin 2015)

    Hmmm...pour avoir vu ce film, je l'ai trouvé assez nul. Le côté western et rivalité de gang / meute est sympa, mais le reste est "trop facile et prévisible" : pas meilleure qu'une production pour ado, de mon point de vue. Je m'attendais à mieux (surtout que les premières minutes nous plongent bien dans l'histoire). J'ai poussé plus d'un soupir en regardant Wolves. Par contre je salue leur design de loup-garou (ça change des hommes qui se transforment en "simples" loups).
    Si je devais le noter sur 6, je lui mettrai 2.

  • #7

    Roggy (mardi, 02 juin 2015 18:42)

    A Dirty Max,
    Même si le film a une parenté avec la série, il a des côtés très télévisuelle et tourné vers les ados. Pas un chef-d’œuvre mais il se laisse regarder. Maintenant, si tu as autre chose à voir avant, n'hésite pas ! comme te regarder à nouveau "La malédiction du loup-garou" :).

  • #8

    Roggy (mardi, 02 juin 2015 18:51)

    A Avel,
    Je comprends ton avis (que j'ai souvent lu par ailleurs) mais personnellement, j'ai passé un bon moment, alors que je n'en attendais rien. Les mauvais points, comme le scénario prévisible et l'aspect télévisuel, ne m'ont pas semblé rédhibitoires. Et, je suis d'accord, il y a bien mieux dans le genre :).

  • #9

    Plume / Dreampunk (samedi, 20 juin 2015 16:17)

    Attention, attention, le "Watchmen" scénarisé par David Hayter n'a rien avoir avec le film de Snyder. Il s'agissait d'un scénario écrit bien AVANT la version que l'on connait, et qui était beaucoup plus fidèle au Graphic Novel. D'ailleurs Moore lui-même, pourtant extrêmement critique et méchant vis-à-vis des adaptations de ses travaux, avait déclarait que ce script était la seule et unique façon de retranscrire correctement Watchmen au ciné !

    Le monsieur vaut donc bien mieux que ce que l'on croit, et je suis ravi de voir que ce film n'est pas totalement raté donc ;) Visiblement il s'agit d'un petit B de DTV, ce qui me convient très bien. De toute façon, Hayter n'est autre que Solid Snake et il pourrait facilement nous démonter la tronche si on le critiquait un peu trop...

  • #10

    Roggy (dimanche, 21 juin 2015 13:03)

    Ah ! merci pour me signaler l'erreur, je ne suis pas un spécialiste :)

  • #11

    Plume / Dreampunk (mardi, 30 juin 2015 19:06)

    Oh, aucun problème tu sais, c'est juste pour que ce pauvre Hayter ne se retrouve pas responsable de la version Snyder auprès des lecteurs ! Ça me ferait mal pour lui XD