708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

WHISPER

 

GENRE : Ne faites pas d'enfants...

REALISATEUR : Stewart HENDLER

ANNEE : 2007

PAYS : USA/Canada

BUDGET : 12 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Josh Holloway, Blake Woodruff, Joel Edgerton...

 

RESUME : Max veut prendre un nouveau départ avec sa fiancée Roxane, mais ce n'est pas si évident d'obtenir un prêt pour un restaurant comme ex-prisonnier. Max est tenté d'accéder à la proposition d'enlever le petit David de son vieux copain. Après l'enlèvement, les criminels se rencontrent dans un camp d'été abandonné, où ils attendent les instructions pour le rançon. Petit à petit, la méfiance, la tromperie et les secrets se manifestent dans le groupe. Et il devient clair que David n'est pas le petit garçon timide qu'il le prétend.

 

MON HUMBLE AVIS :

Ce petit film convoque plusieurs genres autour du thriller classique. En effet, une fois le gamin capturé, il ne se révèle pas très catholique du tout (c'est le moins que l'on puisse dire). On pense beaucoup à Damien, la malédiction dans la mesure où le petit lui ressemble physiquement et semble posséder des pouvoirs particuliers.

L'interprétation est à la hauteur et donne un cachet authentique à l'ensemble. On retrouve avec plaisir Josh "Sawyer" Holloway de la série Lost. Mais ce qui chagrine un peu est le montage. En effet, les scènes sont découpées d'une façon telle que l'on a l'impression que tout s'enchaîne trop rapidement sans lien.

C'est comme si il fallait aller le plus vite possible. La conséquence que cela décrédibilise le métrage dans sa dernière bobine. D'autant plus que le gamin a un jeu un peu fade et que les situations sont un peu éculées, stéréotypées. On comprend très vite la nature de l'enfant et les effets paranormaux se succèdent, sans intérêt et sans peur.

 

NOTE : 3 / 6 

Écrire commentaire

Commentaires: 0