708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

WORLD WAR Z

 

GENRE : La guerre des monstres

REALISATEUR : Marc Foster

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET :  190 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Brad Pitt, Mireille Enos, David Morse...

 

RESUME : Coincé dans les embouteillages avec sa famille, Gerry Lane s'inquiète de la situation. Alors que cet ancien agent des Nations Unies sort de la voiture pour comprendre le problème, il découvre une situation chaotique. La panique gagne peu à peu la population avec la propagation d'un virus mortel. Les personnes touchées deviennent violentes et se transforment en zombies. Les armées déployées sont renversées par les victimes de la pandémie. Gerry Lane décide de reprendre le travail pour trouver l'origine de ce virus et essayer de le stopper...

 

MON HUMBLE AVIS :

Porté par la star internationale Brad Pitt et à grand renfort de publicité, WWZ pour les intimes, s’est imposé comme le blockbuster de l’année au box office mondial. Basé sur un roman épistolaire, l’adaptation du réalisateur Marc Foster mange à tous les râteliers du cinéma de genre, passant des zombies à l’action ou aux scènes de films catastrophes. Le mélange de ces thèmes se laisse regarder avec plaisir même si le film n’atteint jamais les sommets de l’émotion ou de la peur. Peut-être que justement l’empilage de tous ces genres fait qu’ils annihilent eux-mêmes par manque de cohérences.

Pour la partie zombiesque, le métrage n’est pas ou très peu sanglant, préférant ne pas montrer les exactions des créatures ou en contre-champs. Car, il faut bien avouer que ce n’est pas complètement un film d’infectés. Le parti-pris est plutôt l’action qui entraîne le spectateur dans un rythme effréné, de situations tendues en courses poursuites dantesques. On retrouve aussi le côté apocalyptique des dernières productions hollywoodienne, avec des plans de fin du monde, de villes dévastées et d’explosions.

Les 3 éléments se combinent donc de manière assez alerte, avec Brad Pitt en pivot, présent dans la plupart des plans. Paradoxalement, c’est peut-être lui le point faible de l’entreprise car on n’a jamais peur pour lui et on se doute de l’issue du film. Le film n’est pas ailleurs pas exempt de tous reproches scénaristiques, avec des scènes difficiles à croire comme le crash de l’avion dont il sort indemne ou des poursuites avec des infectés au cul qui se terminent toujours bien. Ceci est renforcé par l’attitude de la star, stoïque, sans émotion, sans peur, comme s’il avait déjà lu le script... (Pitt est producteur du métrage). Autre passage assez énigmatique, les scènes à Jérusalem où l’Etat d’Israël a construit un mur, soi-disant pour se protéger des zombies. L’utilisation de ce fait historique et politique rebat les cartes de la géopolitique d’une manière étrange, voulant faire passer Israël pour un pays accueillant pour les étrangers. De là à comparer les zombies aux Palestiniens, il n’y a qu’un pas que franchit à pieds joints le réalisateur. Mouais...

Au final, WWZ est un spectacle qui se laisse regarder avec des scènes spectaculaires (même si parfois elles sont un peu illisibles), des effets spéciaux plutôt réussis pour une série B qui pourrait presque être vue par toute la famille. En revanche, la résolution de l’histoire est assez simpliste et un peu capillotracté par la chevelure blonde d’un Brad Pitt pseudo-scientifique.

 

A NOTER : au vu du succès du film à l’international, un WWZ 2 est en cours de création.

 

NOTE : 4 / 6 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Alice In Oliver (dimanche, 30 mars 2014 13:54)

    Pas forcément nul... Mais tout de même décevant. Un film de zombies grand public (mouaif...) et surtout très hollywoodien

  • #2

    tinalakiller (samedi, 05 avril 2014 11:40)

    Pour ma part, même si je préfère largement d'autres films de zombie, j'ai beaucoup aimé, c'est vraiment bien fait en tant que blockbuster grand public. C'est vrai qu'on n'a pas vraiment peur pour Brad, mais je le trouve assez délirant avec son air cool, ses cheveux limite dans le vent traversant un couloir infesté de zombies sans qu'il y ait le moindre problème. Mais y a quand même des scènes vraiment bien foutues (la montée de zombies en Israel est par exemple géniale).

  • #3

    laseancearoggy (samedi, 05 avril 2014 15:39)

    Pas désagréable au final même s'il reste quelques scories.