690 chroniques de films

  28 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

BONNE ANNEE 2016 !!!

Et BILAN 2015

Une année 2015 qui ne restera pas vraiment dans les annales du cinéma que je défends ici, surtout dominée par la méga bombe Mad Max : Fury Road. Une œuvre magistrale dans tous les sens du terme à laquelle j’aurai pu ajouter, s’il ne datait de 1977, Le convoi de la peur (Sorcerer), ressorti en salles pour notre plus grand plaisir. Chef-d’œuvre séminal de William Friedkin à l’image de celui de George Miller. En dehors de ces deux films, d’un été pourri par des blockbusters sans relief et d’une fin d’année Starwasienne, il m’a fallu encore me tourner vers les festivals pour y trouver quelques pépites qui, je l’espère, seront vues par tous les amoureux de cinéma. Un bilan 2015 finalement assez terne fait avec amour et partialité comme toujours. A l’année prochaine !

 

1. Mad Max : Fury Road de George Miller. Le plus grand choc cinéma de l’année 2015 boosté à l’adrénaline de personnages iconiques comme la splendide Charlize "Imperator Furiosa" Theron et à l’énergie de la mise en scène du vétéran Miller. Immersif, jouissif, ce 4e Mad Max s’impose sans coup férir et réinvente le film d’action au milieu d’un rythme effréné et d’une photographie à tomber par terre. What a lovely day !

 

2. Vers l’autre rive de Kiyoshi Kurosawa. Le réalisateur japonais prouve encore une fois sa maestria de la caméra et sa propension à raconter des histoires tout en douceur grâce à ses plans d’une beauté vertigineuse. Réflexion sur la mort et la transmission, Vers l’autre rive est avant tout un film sur la vie où le fantastique s’immisce par le biais d’une ombre ou d’un regard. Intense et émouvant.

 

3. Sunrise de Partho Sen-Gupta (vu à l’Etrange festival). Sublimé par une photographie de Jean-Marc Ferrière, Sunrise est la bonne surprise du festival. Avec son esthétique d’expressionnisme allemand sous une pluie battante, ce film indien parle de la condition des enfants en Inde dans une atmosphère sombre loin des clichés Bollywoodiens. Film tétanisant et beau à la fois, Sunrise est un voyage vers l’enfer qu’il faut tenter.

4. The Invitation de Karyn Kusama (vu à l’Etrange festival). Un huis-clos étouffant et intense où une bande d’amis se retrouvent à discuter de pratiques très particulières du couple d’hôtes. Un film à l’atmosphère chargée et dérangeante traitant du deuil, des sectes et de l’amitié. La dernière bobine vire à la tragédie jusqu’à un final magnifique et glaçant.

 

5. Turbo Kid de François Simard, Anouk Whisselle et Yoann-Karl Whisselle (vu à l’Etrange festival). Un post-apo à la Mad Max où les bolides sont remplacés par des BMX dans une ambiance très 80’s. Un film déjanté et crédible qui réussit le pari fou de l’humour, du fantastique et du gore dans une bonne humeur communicative. Improbable et parfait.

 

6. La Isla minima d’Alberto Rodriguez. Un thriller à l’éclat magnifique où un duo de flics recherche un tueur de jeunes filles dans une Espagne post-franquiste sans rédemption. Entre faux-semblants et secrets enfouis dans les marécages, La Isla minima est un polar voguant dans les eaux troubles de True Detective pour mieux se perdre dans le silence de l’omerta locale. Dans le bayou andalou, personne ne vous entend crever.

 

7. Sicario de Denis Villeneuve. Après une 1ère scène choc, le film ne cesse de prolonger son atmosphère de guerre larvée dans un Mexique où la violence règne en maître. Porté par une caméra virtuose, Sicario tape fort lors de séquences d’action mémorables au découpage millimétré. Une guerre urbaine implacable à l’instar du puissant La chute du faucon noir où Emily Blunt tente de surnager.

 

8. Deathgasm de Jason Lei Howden (vu au PIFFF). Un film néo-zélandais de zombies dans l’univers du death-métal où la comédie irradie comme dans les premières œuvres de Peter Jackson. Le réalisateur rend hommage à une musique et surtout une culture au travers d’un film gore et drôle comme dans un Shaun of the dead qui aurait bouffé du mouton enragé.

 

9. Ex-Machina d’Alex Garland. Pour son 1er film, l’ancien scénariste frappe juste dans ce huis-clos science-fictionnel à l’atmosphère froide mais envoûtante. Si Ex-Machina traite de l’intelligence artificielle, il est surtout un grand film sur la manipulation et le désir refoulé. Grande performance d’Oscar Isaac en savant fou dans un film ambigu sans jamais être austère.

10. Cooties de Jonathan Milott et Cary Murnion (vu à l’Etrange festival). Quand des nuggets infectés contaminent des enfants pour en faire des zombies sanguinaires, le film produit et joué par Elijah Wood prend tout son sel de série B déglinguée teintée d’humour et d’irrévérence. Entre gags référentiels des années 80 et têtes explosés, le cocktail Cooties s’avère une franche réussite.

 

Quelques mentions spéciales aux effets spéciaux prostatiques des guêpes géantes de Stung de Benni Diez, à la proposition de cinéma en plan séquence de Birdman d’Iñárritu, à la loufoquerie très Mel Brookienne de la comédie vampirique autrichienne Therapy for a vampire (vu au BIFFF), à la caméra immersive dans le très réussi Un Français de Diastème, à l’atmosphère étrange et originale d’Evolution de Lucile Hadzihalilovic (vu au PIFFF) et enfin au documentaire nostalgique Le complexe de Frankenstein de Poncet et Penso (vu au PIFFF) sur les effets spéciaux à l’ancienne.

Écrire commentaire

Commentaires: 15
  • #1

    Rigs Mordo (lundi, 04 janvier 2016 19:43)

    Rah vivement que Turbo Kid et Deathgazm débarquent ici! J'ai récupéré le dernier Tsui Hark, La Bataille de la Montagne du Tigre, en Blu-Ray ya peu, je pense que c'est aussi un bon concurrent :) Bon top en tout cas, Rog' !

  • #2

    Roggy (lundi, 04 janvier 2016 19:47)

    Je pense que ces deux films sont faits pour toi :). Et, j'ai loupé "La Bataille de la Montagne du Tigre" qui est apparemment très bon. Tu nous diras ça peut-être bientôt ?
    Merci pour ton passage l'ami.

  • #3

    Rigs Mordo (lundi, 04 janvier 2016 19:48)

    Je t'en causerai mais je ne ferai sans doute pas de chroniques, ça colle pas trop avec le site (même si j'avais fait Detective Dee, mais bon...).

  • #4

    princécranoir (lundi, 04 janvier 2016 21:02)

    Mad Max et le Kurosawa, je valide évidemment, et j'ajoute Ex_Machina qui frôle les 10 de der. Par contre, n'ayant pas vu les autres films que tu cites (à part l'oiseau d'Inarritu), je ne peux comparer. "Sicario" m'a été maintes fois recommandé et je suis le premier à regretter d'avoir loupé "La Isla minima" lors de son passage en salle. Bon top et bonne année en tous cas.

  • #5

    Roggy (lundi, 04 janvier 2016 21:09)

    Tu pourras te rattraper sans aucun doute notamment pour "la Isla minima" et "Sicario" qui sortiront en DVD. Merci pour ton passage dans ma modeste demeure et bonne année à toi aussi :)

  • #6

    Peter Hooper (mardi, 05 janvier 2016 19:06)

    Bon ben je savais qu'en venant sur ton site consulter ton top , cela allait me renvoyer a mon statut de plouc du sud profond : j'en ai pas vu la moitié !!! Car visiblement tu as le bonheur de voir les bonnes péloches genreuse grâce aux festivals dans lequel je n'ai pas le temps de me rendre (le canoé , ca avance pas très vite !) . Donc ben du coup je sort mes chros 1 an après qu'elles figurent sur ton site voir pour les meilleures dans ton top . Donc soit je déménage, soit je me met a chroniquer du foot (de ce coté la....!) . Bon ebn je ne peux du coup a part Ex-Machina (mais meme celui la vu dans l'avion donc pas le format d'immersion idéal pour apprécier , je ne regarde jamais les films sur PC) sicario (1er chez moi ) et fury road (ha , celui la c'est comme star wars, tu peux pas le rater mais 4 eme chez moi ) je n'ai pas vu autre chose de nature a commenter plus ton top . A part te remercier pour tes pertinentes chros , et de mettre le doigts sur mes futur visionnages 2016 voir 2017 !!!!

  • #7

    Roggy (mardi, 05 janvier 2016 19:14)

    J'espère que tu auras la possibilité de voir certains films cette année (en canoë ou en festival !) en direct et que tu en feras de belles chroniques. Merci de ton passage chez moi et de ton soutien constant ! (d'ailleurs, où je peux trouver ton top 2015 ?).
    Encore bonne année Peter !

  • #8

    2flicsamiami (mercredi, 06 janvier 2016 07:36)

    Un joli top au sein duquel je remarque La Isla Minima et le dernier film de Kusama (en plus du dernier Kurosawa, qui m'avait déjà tapé dans l'œil lorsque j'avais lu ta chronique).

    Encore bonne année à toi :)

  • #9

    Alice In Oliver (mercredi, 06 janvier 2016 11:54)

    Donc un Mad MAx en première position et qui fait décidément l'unanimité. Sinon je prends bonne note de ce deathgasm !

  • #10

    titi70 (mercredi, 06 janvier 2016 12:43)

    Joli top. Bon, je t'avoue que Mad Max, je n'en ai rien à faire. D'ailleurs, je me suis arrêté au 2 et guère envie d'y revenir. Turbo Kid m'a l'air surtout très con, et finalement, le seul qui m'attire, c'est Cooties, que j'espère voir peut être un jour.

  • #11

    Roggy (mercredi, 06 janvier 2016 14:29)

    A 2flicsamiami,
    Merci pour ta visite et les films que tu cites sont suffisamment originaux et intéressants pour te satisfaire.
    Et encore bonne année :)

  • #12

    Roggy (mercredi, 06 janvier 2016 14:31)

    A Alice In Oliver,
    Tu as raison car (presque) partout où je suis allé voir les bilans de 2015, "Mad Max" était leader !
    Et pour "Deathgasm", le film est très réussi et très drôle, ce qui ne gâche rien.

  • #13

    Roggy (mercredi, 06 janvier 2016 14:34)

    A Titi70,
    Merci pour ton commentaire et, "Turbo Kid" joue plus sur la corde de la nostalgie que sur celle de la connerie à mon sens, même s'il y a un petit côté "Mad Max"...
    Pour "Cooties", on est un peu dans la même veine avec ces enfants infectés et ses références aux années 80.

  • #14

    princécranoir (vendredi, 08 janvier 2016 18:37)

    Lors de mon précédent passage j'ai oublié de mentionner "Sorcerer" qui figure en bonne place dans le retro de 2015. J'ai pu enfin découvrir la version director's cut, sublimement restaurée pendant les fêtes (Santa m'a même déposé le scénar sous le sapin dis-donc). Un film qui a sévèrement de la gueule, et ce malgré les années passées.

  • #15

    Roggy (vendredi, 08 janvier 2016 18:57)

    Je suis bien d'accord ! L'an dernier, tu m'avais reproché d'avoir placé "Wake in fright" dans le bilan de l'année. Mais là, impossible de ne pas placer "Sorcerer" tant le film est une claque encore aujourd'hui.