690 chroniques de films

  28 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

Palmarès et bilan du PIFFF 2017

 

Palmarès du PIFFF 2017 :

 

Prix du public :

Oeil d’or compétition longs métrages internationaux : TIGERS ARE NOT AFRAID de Issa Lopez

Oeil d’or et Prix du jury compétition court-métrage français : SCARAMOUCHE SCARAMOUCHE de Arthur Môlard et Mention spéciale à SPOOKED de Spook & Gloom

Oeil d’or compétition courts métrages internationaux : RIP de Caye Casas et Albert Pintò

 

Prix Ciné+ Frisson du meilleur film : TIGERS ARE NOT AFRAID de Issa Lopez

Prix Ciné+ Frisson du meilleur court-métrage français : SCARAMOUCHE SCARAMOUCHE de Arthur Môlard

 

Bilan personnel du PIFFF 2017 :

 

7e édition du PIFFF et deuxième dans la salle du Max Linder à Paris qui, même si elle s'avère très belle, les alentours manquent de convivialité pour discuter et se poser. La gestion des places est aussi un autre sujet. Mais, globalement le cinéphile est heureux à tous les étages.

Encore une fois le spectacle fut au rendez-vous avec une sélection en et hors compétition d'un très bon niveau en comparaison des premières éditions. Pour ma part, je retiendrai surtout le choc du festival Tigers are not afraid (qui a en plus raflé tous les prix !) de Issa Lopez. Un conte morbide et sombre avec en son centre des enfants sous le joug des gangs mexicains. En plus de dénoncer leurs exactions dans un pays en crise, le film est magnifique visuellement et les comédiens sont tous remarquables. Une véritable découverte. Juste en dessous, je placerai The Endless de Justin Benson et Aaron Moorhead. Une comédie très réussie sur une secte dans laquelle il se passe des choses très particulières avec un fantastique s'insinuant progressivement. Un long-métrage agréable même si on pourra préférer leur opus précédent Spring. Enfin, hors compétition, je retiendrai la surprise du film d'animation Mutafukaz avec son univers référentiel, humoristique et fantastique très intéressant. A voir en salles quand il sortira.

Si les films d'ouverture et de clôture ont pu laisser perplexe certains festivaliers, la sélection a répondu à la plupart des attentes. Je n'ai pas pu voir tous les films (15 au total) mais, à part le ratage complet de Revenge, les autres longs-métrages possédaient tous de réelles qualités et méritaient leur place. D'ailleurs, la plupart n'ont pas encore de distributeurs ou sortiront en VOD ou pire sur Mobiles pour le très bon Tragedy girls...

Au final, cette 7e édition du PIFFF fut une grande réussite partagée avec les potes avec lesquels on peut refaire les films à l'infini. A l'année prochaine !

 

Roggy.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0