690 chroniques de films

  28 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

Palmarès et bilan personnel

 

 

Palmarès du PIFFF 2016 :

 

Prix du public :

 

Oeil d’or compétition longs métrages internationaux : GRAVE de Julia Ducournau

Oeil d’or compétition court-métrage français : POSPY de Julien Homsy

Oeil d’or compétition courts métrages internationaux : CURVE de Tim Egan (Australie)

Prix du jury du meilleur court-métrage français : MARGAUX de Joséphine Hopkins, Rémy Barbe et Joseph Bouquin

Prix Ciné+ Frisson du meilleur film : GRAVE de Julia Ducournau

Prix Ciné+ Frisson du meilleur court-métrage français : DÉNOMINATEUR COMMUN de Quentin Lecocq

 

 

Bilan personnel du PIFFF 2016 :

 

Pour cette première édition du PIFFF dans la très belle salle du Max Linder à Paris, le festival a réussi son pari grâce à la qualité de projection des films et la très bonne tenue de l'ensemble de la programmation.

Cette 6ème édition avait tenu à un fil du fait du manque de moyens financiers (le festival n'a toujours pas l'aide de la Ville de Paris et de la région Ile-de-France). Néanmoins, les organisateurs ont réussi à programmer une sélection relativement homogène en tirant vers le haut à l'instar du très bon film d'ouverture (The autopsy of Jane Doe) ou du film très subversif de clôture (Safe Neighborhood).

On retiendra la qualité générale des films en compétition (et aussi de l'hilarité de la projection en 3D hors compétition de The Mermaid), souvent des premiers longs-métrages fait sans moyens, avec une mention à Prevenge et The Unseen. Quant au vainqueur de l’Oeil d'or, Grave mérite sans doute son prix. Il nous avait déjà impressionné par sa radicalité à l'Etrange festival cette année. Sans oublier les toujours excellentes séances cultes permettant de revoir Prince des ténèbres, Hardware ou encore Opéra avec la présence de Richard Stanley et Dario Argento.

 

Au final, cette 6e édition du PIFFF fut une satisfaction globale quant à la qualité du lieu de résidence et des films proposés. Espérons que le festival soit toujours vivant pour sa 7e édition !

 

Roggy.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Alice In Oliver (mardi, 13 décembre 2016 16:35)

    Ah perso, j'adorerais voir Prince des Ténèbres sur grand écran, un film hélas bcp trop méconnu

  • #2

    Roggy (mardi, 13 décembre 2016 19:35)

    Même sur grand écran et version restaurée, le film n'a pas bougé ni vieilli (hormis les coupes de cheveux et les vêtements) et s'avère toujours aussi efficace.