690 chroniques de films

  28 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

Palmarès et bilan du PIFFF 2015

 

Palmarès du PIFFF 2015 :


Prix du public :


Oeil d’or compétition longs métrages internationaux : DON’T GROW UP de Thierry Poiraud (France/Espagne – 2015)

Oeil d’or compétition court-métrage français : OF MEN AND MICE de Gonzague Legout

Oeil d’or compétition courts métrages internationaux : L’OURS NOIR de Xavier Séron et Méryl Fortunat-Rossiz (France/Belgique- 2015).


Prix du jury du meilleur court-métrage français : PHANTASMS OF THE LIVING de Jean-Sébastien Bernard

Mention spéciale : L'APPEL d'Alban Ravassard


Prix Ciné+ Frisson du meilleur film : EVOLUTION de Lucile Hadzihalilovic (France / Belgique - 2015)

Prix Ciné+ Frisson du meilleur court-métrage français : JULIET de Marc-Henri Boulier



 

Bilan personnel du PIFFF 2015:


Cette 5e édition s'achève après avoir débuté dans un contexte particulier lié aux évènements du 13 novembre. Il faut saluer les organisateurs qui malgré tout ont maintenu le festival s'avérant au final un succès populaire avec plus de 8 000 entrées.

J'ai pour ma part pu visionner au total 18 films dont la totalité de la compétition des longs-métrages. Une sélection relativement homogène mais sans éclat d'où n'a pas émergé de révélations fracassantes. Pour l’œil d'or, j'aurai hésité entre Evolution et Der Nachtmahr avec une mention spéciale à Curtain, tout petit budget réalisé pour 3 cacahouètes et capable de créer un suspens prégnant.

Pour les très bons films, il fallait se tourner vers les séances cultes pour se rendre compte que Darkman, Incidents de parcours, The Thing et L'enfant miroir n'ont pas de soucis à se faire par rapport à la concurrence.

Au rayon nouveauté, ce sont dans les sections parallèles que se trouvaient les meilleurs films comme le documentaire passionnant sur les effets spéciaux Le complexe de Frankenstein, le bien fendard métalleux goresque Deathgasm et le bon film à sketchs Southbound. Des films hors compétition qui avaient largement leur place dans la sélection et auraient remporté l'adhésion des festivaliers. En tout cas plus qu'un Bridgend, certes pas dénué de qualité, mais qui n'avait nullement sa place en compétition, ne possédant aucune approche fantastique.


Pour cette première édition dans les murs du grand Rex, le festival est globalement satisfaisant et je me réjouis déjà d'une 6e édition !


Roggy.

 

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Alice In Oliver (lundi, 23 novembre 2015 16:21)

    Donc pas un cru mémorable. Je prends bonne note d'Incidents de parcours. Je le connais juste de réputation, mais jamais vu

  • #2

    Roggy (lundi, 23 novembre 2015 19:05)

    Le programme n'a pas révélé de grands chocs mais les films n'étaient pas mauvais non plus. Loin de là. Et il faut vraiment que tu voies "Incidents de parcours" qui devrait te plaire.

  • #3

    Alice In Oliver (mardi, 24 novembre 2015 11:52)

    Ne t'inquiète pas, il fait partie de ma longue liste de films à visionner !

  • #4

    Nola Carveth (mercredi, 25 novembre 2015 17:19)

    Bonne nouvelle pour Evolution !
    Et vu Juliet au Bloody Week-end, qui effectivement n'est pas mal du tout.

  • #5

    Roggy (mercredi, 25 novembre 2015 19:22)

    "Evolution" sort l'an prochain et aura du mal à trouver son public notamment à cause du sujet. Le prix pourra peut-être l'aider à l'image des courts-métrages récompensés. Merci pour tes commentaires sur le festival Nola :)