749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

THE WALKING DEAD

Saison 1 : 6 épisodes

Durée : 45 min/épisode

Date de création : 2010

Créateurs : Franck Darabont, Robert Kirkman

 

Pitch : Après une apocalypse ayant transformé la quasi-totalité de la population en zombies, un groupe d'hommes et de femmes mené par l'officier Rick Grimes tente de survivre...

 

Note : 5- / 6

 

Les personnages prennent la pause
Les personnages prennent la pause

Sang pour sang zombie

Enfin une série horrifique digne de ce nom sur le petit écran !

Adapté d'un comics US, "The Walking dead" possède une trame classique des films de morts-vivants. Il faut bien dire que le zombie est à la mode ces dernières années. Ne connaissant pas la BD d'origine (les fans ont tapé sur le show parce qu'il ne respectait pas totalement la BD, dont acte) j'ai pris beaucoup de plaisir au visionnage de ces 6 épisodes sur un sujet jamais abordé si frontalement dans le PAF.

On suit donc un petit groupe de survivants aux personnalités et aux ambitions différentes. Cette série réussit à allier, à la fois une histoire classique de fin du monde et de survie dans un monde infesté de zombies, mais aussi à faire exister et évoluer un groupe de personnages auxquels on parvient à s'attacher.

 

Zombie walk

Une des grandes qualités de ce show est qu'il n'est pas avare en sang et membres tranchés. A ce titre, les effets spéciaux et les maquillages sont remarquables (surtout pour une production télévisuelle). Ils se rapprochent des productions de Georges Romero. C'est la grande forme de "The Walking dead". Ce qui n'est pas très fréquent à la télévision. De plus, les personnages n'hésitent pas à tirer sur des femmes et des enfants. Le ton de la série est donné. Malgré tout, les personnages ont encore une forme d'humanité face aux "anciens" êtres humains qu'ils exécutent dans un monde en complète déliquescence.

 

Le zombie ou la vie ?

Au-delà de la menace même que représentent les attaques incessantes de zombies, c'est bien la cohabitation entre le groupe de survivants qui apparaît comme un versant des plus intéressants. Ils possèdent leur propre histoire et montrent que la vie en communauté n'est pas la plus facile (rivalités amoureuses, lutte pour l'autorité...). On suit la destinée de ces personnages tourmentés par les événements et les choix pas toujours faciles qu'ils doivent prendre (le mari qui essaie de "libérer" sa femme de sa condition zombiesque).

Le premier épisode est particulièrement bien réussi. Il copie d'ailleurs le début du film de Danny Boyle "28 jours plus tard". On pourra reprocher à série, pourtant limité à 6 segments, d'un peu stagner et de ne pas beaucoup avancer dans les épisodes centraux malgré les attaques sporadiques des zombies affamés. De même, la fin du dernier épisode de la saison aurait pu être un peu plus original.

 

Du cheval au menu ?
Du cheval au menu ?

Des scènes inoubliables

La série surprend donc par son audace et sa capacité à ne pas avoir de tabous visuels. Ceci génère des scènes de grande qualité. Je pense notamment à l'arrivée du shérif à cheval dans une ville d'Atlanta abandonnée en apparence ; ou au sort réservé à un membre de la troupe au sommet d'un immeuble.

Par ailleurs, le côté émouvant n'est pas laissé de côté. Il faut voir le personnage du shérif (héros central de la série) tenter d'achever une femme (à qui il manque le bas du corps) rampant vers une abime sans destin. Poignant.

 

En résumé : Une première saison courte et audacieuse pour une série sur une invasion de zombies. Elle comporte une vraie une histoire (ce n'est pas que du shoot 'em up) où les personnages interagissent entre eux, créant une réelle empathie. Les effets visuels et les situations sont particulièrement réussis et participent à la réussite du show.

 

La Saison 2, très attendue, comporte 13 épisodes (succès oblige).

Commentaires: 0