749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

UPSIDE DOWN

 

GENRE : Sans dessus-dessous

REALISATEUR : Juan Diego Solanas

ANNEE : 2012

PAYS : USA

BUDGET : 60 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Jim Sturgess, Kirsten Dunst, Timothy Spall...

 

RESUME : Dans un univers extraordinaire vit un jeune homme ordinaire, Adam, qui tente de joindre les deux bouts dans un monde détruit par la guerre. Tout en luttant pour avancer dans la vie, il est hanté par le souvenir d’une belle jeune fille venant d’un monde d’abondance, Eden. Dans cet univers, son monde se trouve juste au-dessus de celui d’Adam.

 

MON HUMBLE AVIS

D’un point de vue strictement visuel, Upside down est une réussite. La création de ces deux mondes qui se font face est parfaitement retranscrite à l’écran du fait des effets spéciaux pour les décors et visuels pour la confrontation des deux univers de très haut niveau. C’est d’autant plus frustrant que le projet ne se soit plutôt limité qu’à une simple histoire d’amour alors qu’il aurait pu amener une réflexion plus importante sur la différence et les conflits sociaux.

Le film commence assez bien, on est pris par la beauté des images et l’originalité de l’histoire. Un univers à la fois féerique voire gothique que n’aurait pas renié un Tim Burton (1er période hein !). On s’identifie aisément aux personnages grâce à des acteurs crédibles comme Jim Sturgess (Heartlees) et Kirsten Dunst (Spiderman) . Le film se laisse suivre assez facilement, car il faut reconnaître que leur couple crée une empathie communicative, sorte de Roméo et Juliette des temps imaginaires.

En revanche, ces bonnes idées du départ sont plombées, à mon sens, par un sentimentalisme permanent, un poil gnan-gnan à coups de musique sirupeuse sur fond de longs baisers langoureux. Pourquoi pas si le film développait d’autres thèmes comme les conditions de travail très Brazil ou l’atmosphère à la 1984. Des sujets effleurés dont le seul intérêt est de rapprocher les deux êtres faits l’un pour l’autre (Il s’appelle Adam, elle s’appelle Eden. Ok, on avait compris...).

Plus le film avance et plus il perd en intérêt ce qu’il gagne en émotion pour midinettes (je sais, je suis un monstre) jusqu’à une fin prévisible et un happy-end trop convenu. Upside down est donc à réserver à un public qui s’attend à convoler en juste noce avec un joli couple dans un film sentant bon la dragée et la pièce montée. Bisseux s’abstenir.

 

NOTE : 3 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 12
  • #1

    Princécranoir (mardi, 21 octobre 2014 12:25)

    A la lumière de ce très instructif article, je vais suivre ce conseil.

  • #2

    laseancearoggy (mardi, 21 octobre 2014 13:23)

    C'est certainement mieux pour toi, car j'imagine que tu as déjà tant de films à voir avant, que celui-ci peut bien attendre quelques lunes pour être vu.

  • #3

    Rigs Mordo (mardi, 21 octobre 2014 14:21)

    Je pense suivre le conseil aussi, ça semble un peu trop sucré pour ma pomme. J'aime bien Jim Sturgess mais bon, faut pas déconner!

  • #4

    laseancearoggy (mardi, 21 octobre 2014 18:56)

    T'as raison, faut pas exagérer non plus ! Moi aussi j'aime ce Jim Sturgess, excellent dans "Heartless". Vive le bis :)

  • #5

    Dirty Max 666 (mardi, 21 octobre 2014 19:21)

    Le film d'animation "Patema et le monde inversé" a récemment repris le concept de cet "Upside Down"...

  • #6

    laseancearoggy (mardi, 21 octobre 2014 20:48)

    Merci pour l'info Max. Je n'ai pas vu ce film d'animation et je ne sais pas ce qu'il vaut.

  • #7

    Mr Vladdy (mercredi, 22 octobre 2014 13:56)

    Pas catastrophique, c'est un divertissement agréable qui se laisse suivre. J'ai bien aimé la photographie de ce long.

  • #8

    laseancearoggy (mercredi, 22 octobre 2014 19:13)

    Le film est plutôt bien réalisé et c'est vrai que la photographie vaut le coup. C'est plus la façon dont le sujet est traitée qui m'intéresse moins.

  • #9

    Moskau (mercredi, 22 octobre 2014 22:39)

    J'avais plutôt bien apprécié, plus pour le concept que pour l'histoire.

  • #10

    laseancearoggy (jeudi, 23 octobre 2014 19:40)

    Je vois qu'on se rejoint sur le film alors. Comme je le dis dans ma chronique, j'ai moi aussi bien aimé le concept, mais l'histoire d'amour m'a quelque peu ennuyé :)

  • #11

    ChonchonAelezig (lundi, 27 octobre 2014 10:50)

    Bouh... je l'ai enregistré, pas encore regardé. Je le vire ou je le garde ? Je le garde. Ca a l'air curieux quand même...

  • #12

    laseancearoggy (lundi, 27 octobre 2014 19:20)

    Tu peux quand même le regarder, c'est pas si mauvais non plus :) Comme ça, j'irai lire ta critique sur ton site :)