708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

UNDERWORLD : AWAKENING

 

 

GENRE : 6 pieds sous terre

REALISATEUR : Björn Stein, Mans Marling

ANNEE : 2011

PAYS : USA

BUDGET :  75 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Kate Backinsale, India Eisley, Stephen Rea...

 

RESUME : En 1879, dans une région déserte et dénudée des Badlands, des fermiers et une troupe militaire s'associent et partent à la recherche d'une famille disparue. Suspectant en premier lieu les indiens d'avoir enlevé cette famille, ils vont découvrir quelque chose de plus terrifiant et de pas tout à fait humain...

 

MON HUMBLE AVIS :

La franchise Underworld n’a jamais eu bonne réputation. Pourtant, je dois avouer que j’avais apprécié les premiers épisodes. En revanche, ce quatrième opus, qui se veut une suite directe du 2ème (le 3ème étant une préquelle) est en tout point décevant. L’essorage des idées continue alors même que l’imagination des scénaristes a séché au soleil des biftons hollywoodiens.

Dès le départ, la 1ère scène sent le sapin (de voiture qui plus est) avec un résumé des autres films pour nous montrer la continuité, comme dans les vieilles productions fauchées des années 80. Le problème de ce film est qu’il ressemble beaucoup trop à un Resident Evil (et ce n’est pas un compliment). D’ailleurs, le film, qui se passe dans un futur proche est en 3D avec saut périlleux et tuerie virevoltante. On retrouve les mêmes ingrédients frelatés qui ont déjà servi à la franchise de Sieur Anderson. Cryogénisation, expériences en laboratoire, mutation. Le tout mélangé dans une histoire qui ne tient pas la route, où on croise des lycans et des vampires anémiés.

Autre gros souci, la direction artistique est particulièrement laide notamment à cause d’effets spéciaux ratés. On dirait presque du Sci-fi. Il y a longtemps que je n’avais pas vu de loups-garous aussi hideux. Ce qui renforce le désintérêt pour les scènes d’action et l’idiotie des situations. Même Kate Backinsale, toujours moulée dans son ensemble cuir noir, semble perdue au milieu de ce script fourre-tout qui ne donne aucune consistance aux personnages. Sans parler de la réalisation sans génie des nouveaux venus suédois dans ce copié-collé d’un mauvais Resident Evil (pléonasme).

La fatigue et le manque d’intérêt pointant, j’ai dû me battre pour éviter de croiser Morphée avant la fin du film. Pourtant, il me semble que la fin est ouverte et qu’il y aura une suite ? Espérons que ce n’était qu’un rêve...

 

NOTE : 2 / 6 

Commentaires: 2
  • #2

    Roggy (lundi, 27 juillet 2015 19:21)

    Vu cet épisode, j'ai vraiment peur pour la suite, avec encore moins d'argent, le film ne soit pas à la hauteur...

  • #1

    Moskau (samedi, 25 juillet 2015 19:53)

    Je l'avoue sans honte, j'aime bien cette saga. Elle est loin d'être parfaite, mais j'apprécie l'ambiance et je ne trouve pas les fx si mauvais. En tout cas le début de ce 4ème épisode est plutôt réussi niveau action. Dommage que le reste ne suive pas, on sent que le budget a été revu à la baisse. Un 5ème épisode est prévu pour l'an prochain.