745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

OBLIVION

 

GENRE : Science-friction

REALISATEUR : Joseph Kosinski

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET : 120 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Tom Cruise, Olga Kurylenko, Morgan Freeman...

 

RESUME : 2077, Jack Harper, en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, est en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Suite à des décennies de guerre contre une force extra-terrestre terrifiante qui a ravagé la Terre, Jack fait partie d’une gigantesque opération d’extraction des dernières ressources nécessaires à la survie des siens. Sa mission touche à sa fin. Dans à peine deux semaines, il rejoindra le reste des survivants dans une colonie spatiale à des milliers de kilomètres de cette planète dévastée.

 

MON HUMBLE AVIS :

Quoiqu'on en pense, Tom Cruise est un bon acteur. Encore une fois, il porte le film sur ses épaules. Habitué des rôles de SF (on pense à Minority Report de Spielberg), le petit Tom impose son charisme dans cette production aux paysages et aux images de synthèses magnifiques.

Ces derniers temps, la SF est très portée sur la fin du monde. Oblivion amène sa pierre dans l'édifice. Dans sa 1ère partie, la voix off de Tom Cruise présente la situation de la planète et les enjeux de la survie de l'espèce humaine. Ce 1er acte rappelle Wall-E avec ce personnage qui répare les drones protégeant de gigantesques foreuses d'eau. Ce quotidien, bien retranscrit à l'écran, est contrecarré par l'arrivée d'une capsule. A ce moment-là, le film bascule et on découvre petit à petit les différentes vérités de cette entreprise.

Très bien rythmé, le film de l'auteur de Tron, l'héritage ne perd pas de son attrait du fait d'une caméra trop virevoltante où épileptique. Au contraire, le réalisateur prend le temps de présenter les personnages et de mettre en valeur les seconds rôles comme Morgan Freeman.

Le film se nourrit aussi d'influences multiples et des œuvres de SF classiques comme les poursuites de Star Wars ou d'une certaine manière du dernier Matrix. Les révélations finales sont assez originales (notamment la confrontation de Tom Cruise avec...). En revanche, la fin du film est un peu niaise, et pas vraiment à la hauteur de l'ensemble. Tirant en longueur et jouant sur la fibre émotionnelle, la conclusion perd en noirceur et rappelle les fins ratées d'Independance day ou du dernier Batman.

 

NOTE : 4+ / 6 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    tinalakiller (samedi, 05 avril 2014 11:38)

    Pour ma part, j'ai pas accroché et au contraire, j'ai pas trouvé le film très rythmé (surtout le début, trop long pour moi). J'ai rien contre Cruise mais là non plus j'ai pas aimé comment il jouait, je le trouve presque caricatural.

  • #2

    laseancearoggy (dimanche, 13 avril 2014 11:52)

    Hormis la fin pas au niveau, le reste est de haute tenue et je pense qu'un jour on réhabilitera la filmographie de Tom Cruise, au-delà de ses aspirations prosélytes et nauséabondes.