708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

NH10


GENRE : Campagne dangereuse

REALISATEUR : Navdeep Singh

ANNEE : 2015

PAYS : Inde

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Anushka Sharma, Ravi Beniwal, Siddhart Bharadwaj...


RESUME : Alors qu'elle rentre tard d'une soirée, Meera est attaquée par un groupe d'hommes. Si elle en réchappe indemne, la jeune femme est traumatisée. Arjun, son ami, se sentant coupable de ne pas avoir été là, tente de se faire pardonner en lui offrant des vacances luxueuses. Alors qu'ils s'arrêtent pour manger, ils sont témoins de l'attaque d'une jeune fille. Sans se soucier du danger, Arjun décide de s'interposer...


MON HUMBLE AVIS

NH10 est à la fois un film social, un polar et un survival. Un film social parce que les protagonistes que l'on suit au début font partie de la bourgeoisie riche indienne. Ils vivent dans des zones sécurisées en dehors d'une réalité moins aseptisée que celle d'une majorité d'indiens. Une vie où la violence se mélange aux traditions dans un pays et où la lutte des classes veut dire quelque chose. Meera et Arjun vivent dans leur bulle sociale, symbolisée par leur grosse berline qui les sépare encore de la misère extérieure. Un choc des cultures entre les riches à la peau claire et les pauvres dont la couleur se décline aussi en castes, comme des strates de pauvreté. Quand l'Inde des villes rencontre celle des campagnes.

Ce contexte social est le point de départ du film lorsque Arjun décide de dévier son chemin pour aider un couple battu et enlevé par sa famille devant une assistance sans réaction. Parce qu'ils n'auraient pas dû prendre ce chemin, Meera et Arjun vont se mettre dans de sales drap pour retrouver le couple disparu. NH10 devient alors une course-poursuite de bonne facture entre ces deux mondes qui ne se côtoient jamais. Comble de la situation, Maree doit alors composer et demander de l'aide à la population locale qu'elle ne regardait pas auparavant.

On pourra reprocher au film quelques facilités scénaristiques (le couple fait vraiment tout ce qu'il ne faut pas pour se mettre en mauvaise posture), mais il est intéressant dans sa forme (le survival) et dans son fond social, montrant le hiatus entre plusieurs communautés à l'intérieur d'un même pays. A la violence sociale, le film répond par une brutalité extrême où les femmes sont traitées comme des animaux parce qu'elles ont enfreint les règles ancestrales.

Jusqu'à la fin, NH10 fait mal et s'achève dans le sang rédempteur comme s'il devenait la seule réponse aux différences.

 

Note : 4- / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 0