749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

LOVE ETERNAL

 

GENRE : Necromantique

REALISATEUR : Brendan Muldowney

ANNEE : 2013

PAYS : Irlande/Luxembourg/P.B/Japon

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Robert de Hoog, Pollyanna McIntosh, Amanda Ryan...

 

RESUME : Ermite fasciné par la mort depuis son enfance, Ian accompagne les êtres brisés jusqu'à leur suicide. Et au-delà... Il les conserve jusqu'à pourrissement comme s'ils partageaient sa vie.

 

MON HUMBLE AVIS :

Un film tendre, poétique et macabre qui parle autant d'amour que de nécrophilie. Attention, rien à voir avec Nekromantik !

En effet, depuis la mort de ses parents, Ian s'est renfermé sur lui-même pendant 10 ans comme un autiste (les premières 20 minutes sont très réussies). Par la suite, le film devient plus mélancolique quand Ian décide de se suicider. Et, à ce moment-là, il va tomber sur une groupe qui passe l'arme à gauche. Il récupère une jeune fille décédée et la ramène chez lui comme si elle vivait encore. Au bout d'un moment, il ne peut plus la garder et porte ensuite son dévolu sur Tina qui connaîtra le même sort.

La rencontre avec la 3ème future "victime" est différente car Ian tombe amoureux de Naomi, elle aussi suicidaire (Pollyanna McIntosh vue dans The Woman). Le film bascule alors dans les oripeaux de la comédie romantique.

On pourrait penser le film mortifère mais il baigne dans une douceur surrannée, portée par une caméra qui accompagne les personnages dans leur turpitude sans tomber dans le pathos.

Love eternal est un beau film, simple et bien joué qui, malgré un début prometteur, a du mal à tenir la longueur et on se demande où veut en venir le réalisateur avec son personnage. On le comprend à la fin quand Ian arrive à faire son deuil dans un final un peu convenu et bon enfant.

 

Note : 3+ / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Rigs Mordo (vendredi, 07 novembre 2014 20:14)

    Pas trop ma came mais au moins grâce à toi, je saurai que ça existe ! ;)

  • #2

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 20:20)

    Vu au PIFFF l'an dernier. Un concept de film déviant traité comme une bluette. C'est rare, tu me diras !

  • #3

    Rigs Mordo (vendredi, 07 novembre 2014 20:23)

    Heureusement que c'est rare! *mauvaise langue*

  • #4

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 20:24)

    Ben, pourquoi pas finalement, un comédie romantique pour "Antropophagous" ça te dit pas ?

  • #5

    Rigs Mordo (vendredi, 07 novembre 2014 20:28)

    En effet, t'as moyen de refaire la scène du repas de spaghettis de La Belle et le Clochard avec les tripes de George Eastman. Roggy, faut qu'on mette notre idée sous copyright, on tient le bon bout là !

  • #6

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 20:31)

    Excellent ! j'adore ! faut tourner ça de suite :)

  • #7

    Rigs Mordo (vendredi, 07 novembre 2014 20:32)

    Il pourrait s'arracher une couille et la pousser avec le nez comme dans le Disney pour la partager avec sa copine! (je suis sûr que le réal de Love Eternal serait fier de voir les discussions que son film entraine)

  • #8

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 20:35)

    C'est sûr, faut pas qu'ils me lisent lol. En même temps, c'est un hommage au film :)

  • #9

    Dirty Max 666 (samedi, 08 novembre 2014 16:07)

    Très drôles vos commentaires ! En ce qui me concerne, "Love eternal" m'intrigue. J'espère seulement que le film ne tombe pas trop dans le "Warm bodies"... Je me souviens aussi d'un autre poème nécrophile qui m'a beaucoup marqué à l'époque (1998) et qui s'appelle "Kissed". Un très beau film indé, lui aussi bien loin des excès de "Nekromantik".

  • #10

    laseancearoggy (dimanche, 09 novembre 2014 09:40)

    Je ne connais pas "Kissed" et je n'ai pas encore vu "Warm bodies" qui a l'air de se rapprocher de "Zombieland". C'est vrai que Rigs a une imagination débordante :)