708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

LA LOCATAIRE (THE RESIDENT)

 

 

GENRE : Brian is in the kitchen

REALISATEUR : Antti Jokinen

ANNEE : 2011

PAYS : UK/USA

BUDGET : 20 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Hillary Swank, Jeffrey Dean Morgan, Christopher Lee...

 

RESUME : Récemment séparée, Juliet emménage dans un nouvel appartement. Elle y fait la connaissance de Max, le propriétaire. Au fur et à mesure, elle a la troublante impression de ne pas être seule chez elle et commence à se poser des questions.

 

MON HUMBLE AVIS :

Première production de la Hammer depuis sa renaissance, la locataire n'est pas vraiment à la hauteur du passé de cette firme légendaire.

Il faut dire aussi que le scénario, plat comme une limande, ne permet jamais au film de décoller. D'ailleurs, pourquoi au bout de 30 minutes faire un retour en arrière pour expliciter chaque scène et ainsi déflorer le peu de suspens qui pouvait exister ?

Ainsi, la deuxième partie du métrage s'avère quelconque et les situations sont si évidentes, qu'on devine à coup sûr ce qu'il va arriver...

Les acteurs assurent le minimum syndical, notamment Hillary Swank dont la plastique est détaillée sous tous les angles.

Pas grand chose à sauver dans cette histoire banale et déjà vue qui ressemble à Sliver de Philip Noyce, avec Sharon "j'ai pas de culotte" Stone.

 

A NOTER : Je conseille plutôt Malveillance, le film de Jaume Balaguero, qui est basé sur une trame identique, mais c'est beaucoup mieux...

 

NOTE : 2 / 6 

Écrire commentaire

Commentaires: 0