749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

LE LABYRINTHE (THE MAZE RUNNER)


GENRE : Dédale

REALISATEUR : Wes Ball

ANNEE : 2014

PAYS : USA

BUDGET : 34 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Dylan O’Brien, Thomas Sangster, Kaya Scodelario...


RESUME : Thomas, 16 ans, se réveille dans un ascenseur. Il ne sait plus qui il est ni d'où il vient, et ne semble se rappeler que de son prénom. Lorsque l'ascenseur s'ouvre, il est accueilli par d'autres garçons de son âge dans la clairière, un monde mystérieux entouré par un labyrinthe impénétrable, et où personne ne sait pourquoi il est là.


MON HUMBLE AVIS

Encore une dystopie adolescente au menu de ce Labyrinthe avec de jeunes adultes mâles livrés à eux-mêmes, perdus au centre d’un dédale infranchissable. Non, ce n’est pas le pitch d’un film de l’érotomane gay David deCoteau (petits pervers...), mais bien la nouvelle adaptation d’une saga livresque fleuve de James Dashner (certainement très connu de nos chères têtes acnéides). Supérieur aux Hunger games, Divergent ou autres The Giver, Le Labyrinthe tient mieux la route que ses illustres aînés et propose un ensemble très acceptable, malgré quelques incohérences.

Ce qui est très drôle avec ces bouquins d’anticipation pour ados c’est que les jeunes (souvent rebelles) y sont tous regroupés au sein de fraternités, divisés en catégorie bien définie (modèle sûrement très anglo-saxon des communautés). C’est le cas ici avec notamment le groupe des « bâtisseurs » ou celui des « coureurs ». C’est la bande à laquelle Thomas (Dylan O’Brien, héros de la série Teen Wolf), fraîchement arrivé sur place, tente d’intégrer, car ce sont eux qui, quotidiennement, pénètrent le labyrinthe pour le cartographier et trouver une sortie.

Au-delà des références citées plus haut, le film fait penser à un mélange de la série Lost et au concept du huis-clos horrifique Cube. S’il n’est pas en soi novateur dans son propos, force est de constater que le métrage est agréable à suivre sur la forme. Certes, le produit est formaté par une réalisation sobre, des effets visuels corrects et un casting aperçu dans diverses séries comme Kaya Scodelario (Skins) seule représentante féminine du lieu (on se demande d’ailleurs comment il n’y en a pas un seul qui ait l’idée ou les hormones de lui sauter dessus), Thomas Sangster (Game of Thrones) ou Will Pouter de la franchise Narnia.

La bonne idée du film est d’aller à l’essentiel, privilégiant l’action et l’aventure aux réflexions pseudo-philosophiques qui noient généralement les productions de ce type. Du coup, on ne s’ennuie pas et on suit avec plaisir les courses-poursuites entre les humains et les sortes d’arachnides (très Starship Troopers), gardiennes du dédale de murs qui, régulièrement changent de structure architecturale. Dommage que le final soit à côté de la plaque, malgré une tuerie bien sauvage. Le Labyrinthe se termine sur une révélation et des explications plus que fumeuses qui ne résolvent rien, pire qui rendent le tout assez incohérent. Une fin juste utile pour ouvrir sur la suite de la franchise qui doit arriver en 2015.


NOTE : 4- /6

Écrire commentaire

Commentaires: 11
  • #1

    Rigs Mordo (mercredi, 21 janvier 2015 20:31)

    J'ai toujours kiffé les labyrinthes, c'est pour moi des lieux parfaits pour de l'aventure où tout est permis. Mais bon, là ici, le coté ado, cette manie de faire une série de films, ça me rebute un peu... D'ailleurs niveau labyrinthes, j'ai adoré l'épisode "The Limit" d'Adventure Time, on y voit un beau dédale!

  • #2

    laseancearoggy (mercredi, 21 janvier 2015 20:46)

    Le film est certes pour les ados, mais j'avoue avoir passé un moment sympatoche sans prise de tête (mon côté adulescent certainement :) ). Je ne connais pas cette série ?

  • #3

    Rigs Mordo (mercredi, 21 janvier 2015 20:51)

    Voici l'épisode si tu veux voir: https://www.youtube.com/watch?v=qeJG3Qvj0D4

  • #4

    Tinalakiller (mercredi, 21 janvier 2015 23:02)

    En tant que divertissement, je l'ai trouvé plutôt correct mais je trouve que ce film a beaucoup de défauts : personnages qui manquent parfois de charisme, shaky cam dérangeante, propos assez confus...

  • #5

    laseancearoggy (mercredi, 21 janvier 2015 23:07)

    Le film est loin d'être un chef-d’œuvre mais malgré ses défauts certains (la fin du film est trop confuse), c'est un divertissement très honnête si on le compare à "Divergent" ou autre films d'ados.

  • #6

    Avel (jeudi, 22 janvier 2015 18:08)

    J'ai beaucoup accroché à ce film, personnellement, bien qu'on y trouve beaucoup de choses déjà vues dans les autres film du même type pour adolescents.
    Pas un chef d'oeuvre, mais pour moi un bon divertissement. Le Labyrinthe est imposant, vu la manière dont il est filmé et présenté on dirait un être à part entière du récit.
    Dommage pour cette fin vraiment faite histoire d'amener une suite.

  • #7

    laseancearoggy (jeudi, 22 janvier 2015 19:51)

    Apparemment, d'après ce que j'ai lu, la fin dans le livre est aussi un peu fumeuse. A vrai dire, j'ai rien compris :)

  • #8

    moskau (samedi, 24 janvier 2015 16:16)

    L'ensemble est assez convenu, mais se laisse regarder. D'accord sur la fin, elle gâche un peu le film.

  • #9

    laseancearoggy (samedi, 24 janvier 2015 20:30)

    La fin brouille tout l'ensemble de façon irréversible. Dommage, car le film est plutôt divertissant.

  • #10

    2flicsamiami (lundi, 26 janvier 2015 09:04)

    En effet, un bon film pour ado, sympa et divertissant, et ce malgré ses défauts de mise en scène et d'écriture. En tout cas, je suis bien curieux de découvrir sa suite.

  • #11

    laseancearoggy (lundi, 26 janvier 2015 19:23)

    Je ne sais pas de quoi sera fait la suite, mais j'espère que ce sera moins tordu que la fin !