708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

THE INVITATION

 

GENRE : Repas sectaire

REALISATEUR : Karyn Kusama

ANNEE : 2015

PAYS : USA

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Logan Marshall-Green, Tammy Blanchard, Michiel Huisman...

 

RESUME : Par une sombre nuit, Will est invité à un dîner chez son ex-femme. Au cours de la soirée il découvre petit à petit que quelque chose d'insidieux s'est emparée d'elle. A la fin de la nuit, les ramifications de ce qui se passe dans cette maison se propageront bien au-delà de sa porte...

 

MON HUMBLE AVIS

Karyn Kusama a un parcours cinématographique assez particulier. Elle commence avec le très bon Girlfight en 2000 qui révéla Michelle Rodriguez, eu son 1er accro avec Aeon flux en 2005 pour remonter péniblement avec le surestimé Jennifer body. Son nouveau projet, The invitation, emporte à mon sens la mise et montre tout le talent de la réalisatrice.

Après une 1ère scène choc qui prendra tout son sens en fin de métrage, The invitation se mue en huis-clos réunissant une pléiade de personnages ne s'étant pas revu suite à la mort du fils de Will (excellent Logan Marshall-Green). Ayant refait sa vie, il est invité à une soirée par son ex-femme Eden (troublante Tammy Blanchard) et son nouvel ami David. Entre gêne et malaise, les rapports entre les protagonistes vont progressivement évoluer, notamment lors d'une séance de visionnage d'un film de propagande sectaire. Car, Eden et David font désormais partie d'une secte censée aider les personnages ayant perdu un être cher.

Il faudra laisser le temps au film et s'imprégner des discussions entre les personnages qui pourront paraître interminables. Or, c'est tout le contraire qui se produit. On est happé littéralement par la situation où les hôtes semblent vouloir rallier de nouveaux adeptes (deux membres extérieurs sont d'ailleurs présents), jusqu'à se projeter et se demander quelle réaction serait la nôtre face à leur détresse compréhensible. La réalisatrice prend comme point d'ancrage Will, à la fois perclus de douleur et intrigué par la soirée, tant il règne une atmosphère très étrange dans ce film qui joue sur les faux-semblants et les non-dits.

La maison devient le théâtre d'une psychose ambiante entre fantasme et réalité où Will doit à la fois gérer ses réminiscences qui le renvoyant dans son passé tragique et rester en éveil dans la soirée. Parce qu'il a peur et nous avec, alors que la tension monte sans que l'on sache pourquoi sauf que quelque chose ne tourne pas rond.

Film sur la parano, la manipulation et le deuil, The invitation explore toutes nos peurs intimes qui se concrétisent dans une dernière bobine sanglante parfaitement maîtrisée, dont le plan final magnifique fait encore froid dans le dos bien après la projection.

 

Note : 5 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 0