708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

INSIDIOUS : CHAPITRE 3


GENRE : Des Monique

REALISATEUR : Leigh Whannell

ANNEE : 2015

PAYS : USA

BUDGET : 10 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Stefanie Scott,Dermot Mulroney, Lin Shaye...


RESUME : Parce qu’elle a l’impression que sa mère défunte cherche à entrer en contact avec elle, la jeune Quinn Brenner se tourne vers Elise, un médium qui possède un véritable don mais refuse de l’utiliser depuis la tragédie qu’elle a vécue autrefois. Lorsque Quinn est attaquée par une entité malveillante, Sean, le père de la jeune fille, supplie Elise de les aider. Secondée par deux parapsychologues, Tucker et Specs, Elise accepte alors de tenter d’entrer en contact avec les morts. Forcée de s’aventurer dans les tréfonds de l’au-delà pour protéger Quinn, Elise va affronter le pire ennemi qu’elle ait jamais rencontré : un démon dévoreur d’âmes…


MON HUMBLE AVIS :

Situé en amont des événements relatés dans les deux premiers opus, Insidious : Chapitre 3 est clairement une préquelle de la franchise à succès initiée par James Wan (à qui l’on doit aussi le 1erSaw et The Conjuring). Il confie ici ce 3efilm à Leigh Whannell, scénariste des deux premiers Insidious et des Saw 1 et 2. Une affaire de famille donc.

Pour sa 1ère réalisation, Whannell ne trahit pas son matériau d’origine et filme dans la continuité de son prédécesseur. Un visuel très léché, un scénario certes sobre mais solide et des acteurs qui font le boulot même si le lieu et les personnages sont différents. Un cahier des charges bien rempli pour une production qui n’apporte pas grand-chose à la saga, hormis le fait de mettre en avant une protagoniste importante d’Insidious, en l’occurrence la médium, toujours interprétée par Lin Shaye. Ce chapitre permet même sa rencontre avec le duo de pieds-nickelés, chasseurs de fantômes dont un des membres est joué par Leigh Whannell lui-même (il est aussi hilarant dans le récent Cooties).

Insidious : Chapitre 3 reste donc très classique à tous les étages puisque le film ne raconte rien moins que le combat d’une jeune fille, Quinn Brenner (la novice Stefanie Scott) face à un démon cherchant à la posséder (Petit coquin...) pour la ramener dans l’autre monde. Comme dans les films précédents, elle est aidée par son père Sean (Dermot Mulroney) et notre super mamie, toujours partante pour désosser et cuisiner du démon au court-bouillon. D’autant plus que la vilaine mariée réveillée par la médium (celle qu’on retrouvera le 2e épisode), semble particulièrement furax comme si elle avait bouffé une soupe à l’oignon relevé au tabasco.

Même si le film est agréable à suivre, il n’échappe pas aux jumps-scares saisissants accompagnés d’une montée du son intempestive. Un passage obligé dans ces productions estampillées « horreur » pour un public familial nourri depuis quelque temps à des films de genre versant toujours dans le même tonneau. On se prend pourtant à sourire à quelques vannes et à sursauter légèrement devant des séquences plutôt bien amenées dans ce film qui remplit le contrat laissé par le trublion Wan (qui fait d’ailleurs une petite apparition en metteur en scène de théâtre comme s’il voulait montrer qu’il reste le chef).

Insidious : Chapitre 3 ne fait donc pas dans l’originalité mais reste divertissant pour peu qu’on oublie sa filiation cinématographique et qu’on passe au-dessus des poncifs inhérents à ces films de fantômes coincés dans les murs ou les caves des maisons. Il montre surtout qu’il devient difficile de renouveler le genre après la vague récente qui a submergé les écrans. Et pas sûr qu’un Insidious 4 soit meilleur que ses congénères.


NOTE : 3+/6

Écrire commentaire

Commentaires: 15
  • #1

    Rigs Mordo (jeudi, 10 décembre 2015 20:31)

    Vu aussi, chronique à venir chez moi dans peu de temps, j'ai pour ma part assez peu aimé. Je trouve ça laborieux, trop classique, le fantôme en chef est assez nul et on sent que Whannell est un peu écrasé par la mythologie qu'il a créée. Il est obligé de ressortir les mêmes persos, qui ont pourtant déjà tout donné, et la rencontre entre Shaye et les deux zigs n'apporte aucun réel intérêt. Je préfère largement les deux premiers donc, celui-ci m'a plus fait rire à ses dépends qu'autre-chose, en fait. Je suis d'ailleurs assez déçu car je pensais que ça serait efficace et c'est même pas le cas... Mais belle chronique!

  • #2

    Roggy (jeudi, 10 décembre 2015 20:39)

    C'est vrai que j'aurai pu être plus méchant, mais tu me connais j'ai du mal à cracher mon venin :), surtout que le film n'est pas une purge non plus. Merci en tout cas pour ta fidélité !

  • #3

    Tinalakiller (jeudi, 10 décembre 2015 23:11)

    Je n'ai pas trop aimé ce dernier opus pourtant j'avais vraiment envie de le découvrir - ça me plaisir vraiment de voir Leigh Whannell derrière la caméra et l'idée de voir le comment du pourquoi autour d'Elise et des ghostbusters me plaisait (et puis, ce film, c'est un peu Australie forever quand tu vois le casting...). Alors, c'est pas déplaisant à voir, il y a quelques bonnes idées mais je trouve ça vraiment inabouti, c'est brouillon, c'est dommage quoi.

  • #4

    Roggy (jeudi, 10 décembre 2015 23:25)

    Personnellement, comme je ne m'attendais à rien, je ne suis pas déçu :)

  • #5

    Alice In Oliver (samedi, 12 décembre 2015 15:11)

    Déjà le 2nd Insidious montrait de sérieux signes d'essoufflement Personnellement, je me dispenserai de ce 3e chapitre, très classique visiblement

  • #6

    Roggy (samedi, 12 décembre 2015 18:57)

    Clairement, le film n'apporte pas de nouveauté, donc tu peux passer ton chemin :)

  • #7

    titi70 (dimanche, 13 décembre 2015 14:30)

    Autant j'ai aimé le premier Insidious, autant le second m'a paru stupide. C'est également le cas du 3, malgré la réalisation très correct de Leigh Wannell. Franchement, Lin Shaye en botteuse de cul d'ectoplasme, c'est très exagéré.

  • #8

    Roggy (dimanche, 13 décembre 2015 15:25)

    Le film est certes un peu exagéré mais, malgré son côté bis, le film m'a diverti. Pas plus.

  • #9

    Plume / Dreampunk (mardi, 15 décembre 2015 22:05)

    Et bien, et bien, entre ta chronique et celle de Rigs, je commence à me dire que je ne rate absolument rien de toute cette nouvelle vague post-Paranormal Activity. Une partie de moi s'est dit, à la lecture du titre, "Y a eu un 3 ?!" avant de réaliser que j'étais incapable de reconnaitre Insidious de Conjuring ou tout autre film de fantômes / possessions / exorcismes récent...

    (c'est cette série qui a un rapport avec Annabelle ou pas ?)

  • #10

    Roggy (mercredi, 16 décembre 2015 19:53)

    Si tu n'as jamais vu la série, le 1er Insidious est assez réussi. En revanche, comme tu le dis, il n'y a rien de transcendant dans tous les films du même style.

  • #11

    Avel (jeudi, 17 décembre 2015 19:46)

    Mouai....j'ai aimé, sans plus. Je l'ai préféré au second opus, mais il reste bien en-dessous du premier, de mon point de vue.

  • #12

    Roggy (jeudi, 17 décembre 2015 19:54)

    Les deux suites sont vraiment en-deçà du 1er. Et, je dirai toutes les suites des films de genres à l'image de "The Conjuring".

  • #13

    ChonchonAelezig (mercredi, 23 décembre 2015 11:02)

    Pour le moment, j'en suis toujours au premier...

  • #14

    Rogg (jeudi, 24 décembre 2015 13:38)

    Tu peux en rester là !

  • #15

    Roggy (jeudi, 17 novembre 2016 22:24)

    Et pourtant, j'imagine qu'il y aura une suite...