745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

INSIDIOUS : CHAPTER II

 

GENRE : Le retour de Fantomas

REALISATEUR : James Wan

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET : 5 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Patrick Wilson, Rose Byrne, Barbara Hershey..

 

RESUME : Après tout ce qu'elle a affronté, la famille Lambert s'efforce de reprendre une vie normale, mais le monde des esprits semble en avoir décidé autrement. Josh et Renai vont tenter de découvrir le secret qui les relie au terrifiant monde des esprits.

 

MON HUMBLE AVIS

Le début du film est dans la continuité de l’opus précédent. Le père est revenu d’entre les morts et à ramener son fils. Malheureusement, il n’est pas revenu tout seul. Une entité malfaisante l’a accompagnée.

James Wan (qui a annoncé que c’était son dernier film d’horreur) remet le couvert pour cette suite d’un film à succès de l’année 2011. Après un Conjuring salué par le public et la critique, Insidious : Chapter II capitalise sur sa renommée et développe la mythologie initiée avec le 1er film.

On retrouve donc les mêmes personnages et les mêmes situations. Dans la 1ère partie, on a droit aux sempiternelles portes qui claquent, aux murmures et aux objets qui bougent tout seuls. Pas désagréable, mais déjà vu dans le film précédent et surtout en beaucoup plus flippant comme dans The Conjuring. Cette bobine se traîne un peu en longueur et se poursuit par une enquête pour comprendre d’où viennent les phénomènes paranormaux et comment les combattre.

Le film se scinde alors en plusieurs enjeux, en segmentant l’histoire en différents lieux, et passant de l’un à l’autre. Une partie des protagonistes (les esprits scientifiques) se retrouve dans un hôpital aujourd’hui désaffecté où aurait sévi un tueur en série, pendant que la mère et la belle-mère se chargent protègent les enfants du père qui commence à montrer des signes de changement de personnalité. Un procédé qui a le don d’emberlificoter l’histoire en l’envoyant dans plusieurs directions pour, au final, recomposer les morceaux du puzzle.

Comme à son habitude, James Wan met en place tous les ingrédients pour faire monter la peur en sauce grâce à quelques jumps-scares mais surtout par le biais d’une mise en scène alerte et efficace. La dernière bobine du film rappelle le premier Insidious. On se retrouve dans l’au-delà, avec les personnages coincés entre deux mondes. Une situation qui avait déjà perdu certains spectateurs avec son côté grand-guignol, aux antipodes avec le ton général du film, mais qui faisait référence à tout un pan du cinéma fantastique des années 80.

Ainsi, même si cet Insidious : Chapter II complète bien le premier en mettant en lumière les origines de l’entité et en revenant aux sources du mal, ce film ne se démarque pas assez pour apporter une touche d’originalité (ça fait un peu copié-collé surtout si on y ajoute The Conjuring !). Malgré tout, la dernière scène atteste d’une possible suite. Quand on tient une franchise à succès...

 

NOTE : 3+ / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    2flicsamiami (mardi, 15 avril 2014 11:19)

    Une suite qui complète bien la mythologie et qu'il faut voir effectivement davantage comme un thriller que comme un film d'épouvante ou d'horreur. Il y a des trucs qui marchent, d'autres pas, mais le spectacle est suffisamment bien mené pour accrocher notre attention.

  • #2

    laseancearoggy (mardi, 15 avril 2014)

    Du coup, je me demande ce que donnera le 3 s'il y en a un ?