708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

INSIDE (LA CARA OCULTA)

 

GENRE : A l’intérieur

REALISATEUR : Andrés Baiz

ANNEE : 2011

PAYS : Colombie/Espagne

BUDGET : 2 600 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Quim Guttierez, Martina Garcia, Clara Lago...

 

RESUME : Adrian et sa petite amie Belen sont jeunes et très amoureux. Mais lorsque Bélen commence à douter de la fidélité d'Adrian elle décide d’éprouver ses sentiments en lui faisant croire qu’elle a disparu. Elle s’enferme alors dans une pièce secrète de la maison dont elle seule connaît l’existence. Dans sa précipitation, elle oublie la clé à l’extérieur… Piégée derrière un miroir sans tain, elle va assister impuissante à la nouvelle vie d’Adrian sans elle, ou presque...

 

MON HUMBLE AVIS

Difficile d’aborder ce film sans déflorer son histoire. Pourtant, Inside mérite qu’on n’y jette un œil. En fait, il ne faudrait pas lire le résumé et se laisser emporter par cette histoire construite de manière assez déroutante. En effet, la 1ère demi-heure suit un couple Adrian et Fabianna dans sa vie de couple, surtout dans la chambre et sous la douche. Ce qui nous vaut la vision de la belle Martina Garcia sous toutes les coutures. Et, il faut dire que la nature a bien travaillé (on se croirait presque dans une série B, tant la caméra glisse lentement sur les courbes de l’actrice.

Au bout de 30 minutes, et sans prévenir, une autre actrice apparaît. C’est la première compagne d’Adrian. Ce flash-back va nous permettre de comprendre comment et pourquoi Belen va disparaître. Ce long acheminement, un peu monté de toute pièce (on sent venir le truc à plein nez) permet de comprendre la 1ère partie du film et les réactions de Fabianna. C’est peut-être le reproche principal que l’on pourrait faire à l’ensemble. Son parti pris de construction et ses rebondissements un peu trop évidents.

Néanmoins, le film fonctionne grâce à la performance des deux actrices (on compatit au rôle très physique et difficile d’Adrian au milieu de ces femmes...) et à l’ambiance à la fois "ghost movie" du début, et à l’aspect gothique des pièces secrètes de la maison qui fait penser à un jeu de télé-réalité qui aurait mal tourné. Malgré une fin un peu rapide (ou alors, il y aura une suite) Inside distille une ambiance assez morbide bienvenu, mâtiné de thriller classique mais efficace en provenance de Colombie.

 

NOTE : 4 / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    ChonchonAelezig (lundi, 21 avril 2014 12:04)

    J'ai bien aimé ! J'ai trouvé ça assez machiavélique et original, même s'il y a quelques maladresses.

  • #2

    laseancearoggy (lundi, 21 avril 2014 13:25)

    Un film original dans sa structure même si les situations peuvent paraître un peu tirées par les cheveux.