745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

THE INNKEEPERS

 

GENRE : Une mariée au plafond

REALISATEUR : Ti West

ANNEE : 2011

PAYS : USA

BUDGET : 750 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Sara Paxton, Pat Healy, Kelly McGillis...

 

RESUME : Après cent ans d'existence, l’hôtel The Yankee Pedlar n'est qu'à quelques jours de sa fermeture définitive. Les derniers employés Claire et Luke sont bien décidés à profiter du peu de clients pour lever le mystère de cet hôtel considéré comme le plus hanté de la Nouvelle-Angleterre.

 

MON HUMBLE AVIS

Ti West s'est fait connaître par de petites productions d'épouvantes indépendantes (The Roost, Cabin Fever 2). Avec un budget de moins d'un million de dollars, il réalise encore ici une histoire fantastique autour d'un hôtel hanté.

A l'intar de The house of the devil, Ti West distille un fantastique très épuré où il prend le temps d'installer la situation et de nous présenter les deux réceptionnistes de l'hôtel, entre un geek féru de phénomènes bizarres et une jeune fille un peu tête en l'air. En fait, il faut bien attendre 40 minutes pour que des phénomènes paranormaux s'immiscent à l'écran. Et encore au début, les manifestations sont à peine perceptibles, uniquement grâce à un micro d'ambiance qui enregistre des bruits ou des voix.

La 1ère partie est un peu longue à se mettre en place et fait un peu remplissage puisque l'hôtel est quasiment vide hormis une mère et son fils et surtout le personnage de Kelly McGillis (qui a bien changé depuis Top Gun). Pourtant, passé ces moments très calmes, le film bascule dans le genre d'un Insidous ou The conjuring, sans réellement tomber dans l'emphase de ces deux métrages. Peu de jumps scares, mais une ambiance tendue dans les couloirs de l'hôtel qui renvoient inévitablement à Shining.

Alors qu'on aurait pu penser que The Innkeepers allait développer une mythologie autour des disparus hantant le lieu, le film ne va pas plus loin que certains plans d'une mariée pendue et de l'apparition d'un vieil homme un peu bizarre autour d'une chambre lui rappelant son passé. Aidé par une médium (Kelly McGillis), Claire, malgré la peur, cherche à comprendre les phénomènes et à enregistrer les tentatives de communication de l'au-delà. Certaines scènes sont quand même un peu flippantes notamment dans le sous-sol de l'hôtel, sans jamais tomber dans le grand-guignol.

Au final, je m'attendais à un film différent. Même s'il n'est pas désagréable, j'aurai aimé que l'angoisse et la tension soient plus développées au détriment de dialogues entre les protagonistes, certes sympathiques, mais un peu trop en décalage avec la fin du film.

 

NOTE : 3+ / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    For Blood's Sake (mardi, 22 avril 2014 10:12)

    Je suis assez d'accord. Bien que les personnages soient sympathiques, l'emphase est trop mise sur leur relation, et l'ambiance en prend un coup. Sympa, mais sans plus.

  • #2

    Avel (mardi, 22 avril 2014 13:08)

    J'avais commencé à le regarder puis...j'ai arrêté, je m'ennuyais trop. J'ai peut-être manqué quelque chose mais bon, j'ai pas le courage de relancer le film :(

  • #3

    laseancearoggy (mardi, 22 avril 2014 19:27)

    A For Blood's Sake,
    Je m'attendais à beaucoup mieux même si l'ambiance et les dialogues sont sympas. Dommage.

  • #4

    laseancearoggy (mardi, 22 avril 2014 19:30)

    A Avel,
    Effectivement, tu as loupé l'essentiel :) Le film est peut-être dispensable mais il peut mériter un coup d'œil.