751 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Vampires espagnols" à la Cinémathèque
Soirée "Vampires espagnols" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

I NUMBER NUMBER

 

GENRE : Polar survitaminé

REALISATEUR : Donovan Marsh

ANNEE : 2013

PAYS : Afrique-du-Sud

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : S'Dumon Mtslhali, Percy Matsmela, Israel Makoe...

 

RESUME : Après avoir été floué par ses supérieurs, Chili Ncgobo, un flic infiltré décide de participer à un coup pour "se rembourser".

 

MON HUMBLE AVIS

Dès la scène d'ouverture et le générique, on sent la patte et la maîtrise du réalisateur (il a écrit, réalisé et monté son film) avec ce flic coincé (Chili) dans une maison remplie de gangsters surarmés et aidé pour ses déplacements par son collègue (Shoes) resté à l'extérieur. Une 1ère scène magistralement menée qui donne le ton d'un film qui a tout simplement la grâce.

L'histoire conte la vie de deux flics en Afrique-du-Sud dans le ghetto et parmi une police corrompue. Chili et Shoes, pour mieux gagner leur vie, décident d'infiltrer un gang qui va dévaliser un transport de fonds. Car Chili (charismatique S'Dumon Mtslhali) est y est déjà sous couverture depuis 3 ans. Or, le plan tourne mal lorsque Shoes est capturé par les malfrats la veille du braquage.

I Number Number est un polar qui renouvelle le genre grâce à sa fraîcheur et je pourrais le rapprocher de la même impression que j'ai eu à la vision de La cité de Dieu de Fernando Meirelles, un uppercut que l'on ne voyait pas venir. Le film enchaîne ainsi les scènes cultes (la séquence avec les téléphones portables), porté par une troupe de personnages plus réussis les uns que les autres. Le réalisateur donne ainsi une version africaine de la série des Infernal affairs sans jamais les plagier et sans se vautrer dans la caricature des productions américaines.

Une scénario béton, magnifié par une mise en scène originale et créative qui confine à la perfection lors de l'attaque du camion blindée et de la dernière partie dans des entrepôts abandonnés. Le film se déroule ainsi avec délice multipliant les angles de caméra avec style et une gestion de l'espace excellente.

I Number Number est donc une putain de bombe visuelle qui explose à la face du spectateur et le laisse à l'envers. Un film sud-africain à voir absolument et que je conseille à tous les fondus de polar et d'action, surtout avant qu'il ne soit remaker par les Ricains (apparemment, c'est déjà en cours...)

 

Note : 5+ / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 5
  • #1

    Rigs Mordo (jeudi, 28 mai 2015 19:50)

    Bon ben voilà qui sait donner envie, tu en avais déjà parlé dans un précédent post pour un festival, non ? L'intrigue ne m'est pas étrangère et il n'y a qu'ici que j'aurais pu lire ça...

  • #2

    Roggy (jeudi, 28 mai 2015 20:33)

    Oui, je l'ai vu à l'Etrange festival l'an dernier. Et, ça a avait été mon coup de cœur du festival !

  • #3

    Alice In Oliver (mardi, 02 juin 2015 09:59)

    Je dois avouer que je ne connaissais pas. J'en prends bonne note et je ne suis pas surpris qu'Hollywood soit déjà en train de préparer un remake...

  • #4

    Roggy (mardi, 02 juin 2015 18:38)

    J'espère vraiment que tu auras la chance de voir ce film car il mérite d'être découvert. En revanche, pour le remake...

  • #5

    Alice In Oliver (mardi, 02 juin 2015 22:04)

    à roggy: Mouaif, tu l'as dit...