709 chroniques de films

  31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

HOUSE AT THE END OF THE STREET

 

GENRE : La dernière maison sur la gauche

REALISATEUR : Mark Tonderai

ANNEE : 2012

PAYS : USA/Canada

BUDGET : 6 900 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Jennifer Lawrence, Max Thierot, Elisabeth Shue...

 

RESUME :Elissa et sa mère s'installent dans une nouvelle ville et apprennent vite que la maison voisine de la leur a été le théâtre d'un massacre. Des complications ont lieu par la suite quand l’adolescente se lie d’amitié avec le seul survivant du massacre...

 

MON HUMBLE AVIS

Grâce au succès et à la notoriété de Jennifer Lawrence avec la saga Hunger games, ce petit thriller horrifique tourné en 2010 sortira deux ans plus tard pour bénéficier des retombées de la présence d’une actrice devenue entre temps bankable.

House at the end of the street s’apparente à cet archétype de film qui s’annonce plutôt bien grâce à sa photographie très années 80, à la présence d’acteurs chevronnés comme Elisabeth Shue (Cocktail) et la pouponne Jennifer Lawrence, assez crédible dans son rôle de jeune femme curieuse et volontaire.

Après une scène d’introduction évoquant le massacre où une jeune fille tuait ses parents à coups de couteau, le film s’aventure vers le teen-movie avec la présentation des jeunes du campus et des voisins d’Elissa, dont Ryan le frère et seul rescapé de la tuerie. Le problème est que le film enfile tous les poncifs du genre et qu’il est prévisible à tous les niveaux. Le métrage ressemble ainsi aux slashers des 80’s comme Halloween et à toute cette vague de films de jeunes se faisant dessouder à tour de rôle.

Avec le rapprochement d’Elissa et de Ryan, le film vire à la comédie romantique jusqu’à une dernière demi-heure beaucoup plus pêchue qui multipliera les rebondissements à l’instar de la série des Scream. Une ambiance avec laquelle House at the end of the street entretient des rapports étroits, de par son côté campy et la série de meurtres qui se profile à l’horizon. En effet, le frère cache un secret au fond de la cave qui sera vite éventée.

Le film vaut surtout pour la performance de Jennifer Lawrence qui se démène comme un beau diable dans cette histoire peu crédible en définitive. La dernière bobine accélère le mouvement et transforme le film en survival et en slasher avec un ultime twist sympathique mais pas transcendant que certains auront peut-être déjà deviné.

 

NOTE : 3 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 16
  • #1

    Dirty Max 666 (jeudi, 02 octobre 2014 09:08)

    Le film a été vendu comme un film d'horreur alors qu'il n'en est rien. En l'état, on a juste le droit à un thriller assez fade et sans excès. Reste le plaisir d'admirer Jennifer en débardeur...

  • #2

    laseancearoggy (jeudi, 02 octobre 2014 10:05)

    Tu as raison Max, c'est presque le seul intérêt du film :)

  • #3

    les chroniques d'atreyu (jeudi, 02 octobre 2014 11:16)

    personnellement, l'un des pires films que j'ai pu voir pendant le festival de Gérardmer. Aucun suspense, prévisible de bout en bout, bourré de clichés ridicules (la scène du gars qui se relève encore et encore) bref, pour ma part le néant.

  • #4

    Avel (jeudi, 02 octobre 2014 12:54)

    J'ai bien apprécié ce film. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre à vrai dire, je l'ai lacé sans aucune conviction. Finalement Jennifer Lawrence m'a bluffé dans ce rôle et j'ai passé un bon moment, même si, pour moi, ce film est un peu "plat".

  • #5

    Rigs Mordo (jeudi, 02 octobre 2014 13:39)

    Pas vu celui-ci, sa réputation m'ayant tenu à l'écart. A lire ta chronique, ça semble regardable pour peu qu'on sache ne rien en attendre.

  • #6

    laseancearoggy (jeudi, 02 octobre 2014 18:35)

    A Les chroniques d'atreyu,
    Je peux comprendre ton ressenti par rapport au film qui au final est vraiment très plat.

  • #7

    laseancearoggy (jeudi, 02 octobre 2014 19:07)

    A Avel,
    Je reconnais la qualité d'actrice et la présence forte de Jennifer Lawrence. Pour le reste, j'ai personnellement été déçu de l'ensemble du film.

  • #8

    laseancearoggy (jeudi, 02 octobre 2014 19:12)

    A Rigs Mordo,
    Enfin regardable certes, mais si tu as un bon bis crapoteux à voir à la place, c'est mieux :)

  • #9

    Mr Vladdy (jeudi, 02 octobre 2014 21:28)

    Vu en salles... J'ai honte mais je ne m'en souviens plus... Je suis même incapable de me souvenir si j'avais aimé ou non...

  • #10

    laseancearoggy (jeudi, 02 octobre 2014 21:36)

    Je crois que cela veut tout dire :) un film vite vu et vite oublié...

  • #11

    alice in oliver (vendredi, 03 octobre 2014 11:25)

    pas vu et pas envie de le voir: le scénario a l'air d'une banalité consternante

  • #12

    laseancearoggy (vendredi, 03 octobre 2014 20:40)

    Tu n'as pas tord sur le fond, même si le film n'est pas si mauvais que ça au final.

  • #13

    tinalakiller (samedi, 04 octobre 2014 19:58)

    Ce film n'est pas révolutionnaire mais j'en garde le souvenir d'un film divertissant, assez surprenant mine de rien.

  • #14

    laseancearoggy (dimanche, 05 octobre 2014 10:42)

    Peut-être qu'on peut considérer ce film au-dessus de certains slasher du moment, mais il me semble qu'il est un peu trop conventionnel au final.

  • #15

    tinalakiller (mardi, 07 octobre 2014 10:31)

    Oui, son défaut bien probablement d'une réalisation un peu trop sage, ça n'envoie pas assez.

  • #16

    laseancearoggy (mardi, 07 octobre 2014 18:37)

    Le film est rempli de clichés et de twists pour pas grand chose et peu de surprise.