708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

HORNS

 

GENRE : Le diable au corps

REALISATEUR : Alexandre Aja

ANNEE : 2014

PAYS : USA/Canada

BUDGET : ?

ACTEURS PRINCIPAUX : Daniel Radcliffe, Juno Temple, Max Minghella...

 

RESUME : Soupçonné d’avoir assassiné sa fiancée, rejeté par tous ceux qu’il connaît, Iggy a sombré dans le désespoir. Un matin, il se réveille avec une paire de cornes sur la tête. Celles-ci lui donnent un étrange pouvoir, celui de faire avouer leurs plus noirs secrets aux gens qu’il croise. Iggy se lance alors à la recherche du véritable meurtrier…

 

MON HUMBLE AVIS

Alexandre Aja continue sa route cinématographique aux Etats-Unis, mais après de nombreux remakes (La colline a des yeux, Piranha 3D), se lance dans l’adaptation d’un roman de Joe Hill. Si son nom ne dit rien à personne, ce dernier a la particularité, et pas des moindres, d’être le fils de Stephen King. Une filiation que l’on ressent dans les thématiques développées.

Le film débute par un plan séquence de toute beauté permettant de faire connaissance avec Iggy (Daniel Radcliffe), sous alcool, mal rasé et traumatisé par la disparition de sa petite-amie. Le pire est qu’il est soupçonné du meurtre alors qu’il ne se souvient de rien. Et, comble de malchance, il se voit doté de cornes sur le front comme par magie, si ce n’est qu’il semble avoir subi un anathème divin.

Horns ressemble à un bric-à-brac qui possède autant de qualités que de défauts. Le film part un peu dans tous les sens, à la fois comédie burlesque, romantique, film d’horreur et drame familial. Grâce à ses cornes, chaque personnage croisant Ig ne peut s’empêcher de dire la vérité et de réaliser tous les désirs du petit diable. Des scènes qui peuvent être très drôles quand les journalistes se battent pour une interview, mais deviennent ridicules comme avec les deux flics qui se sentent attirés l’un par l’autre. De la même manière, les multiples flashback (les passages de l’enfance des protagonistes en pré-ados très Stand by me), s’ils permettent de caractériser les personnages, alourdissent le rythme du film, au point que l’irruption des cornes sur la tête du héros passe pour un élément secondaire.

Au rayon satisfaction, on ne peut être qu’agréablement surpris par le virage à 180° entrepris par le petit sorcier Daniel Radcliffe qui prouve, après La dame en noir, sa capacité et son envie de sortir des sentiers battus du cinéma (un peu à l’image d’un Elijah Wood). De même, quand Alexandre Aja prend le temps de se focaliser sur son récit, notamment dans une deuxième partie plus sombre mettant en avant l’élément fantastique, le film prend de l’ampleur au travers de scènes réussies comme celle où le frère de Ig fait une overdose et a des hallucinations.

Doté d’une très belle photographie, Horns fait penser aux films des années 80. On est très clairement sur les terres de la famille King. Une petite ville de province, des éléments surnaturels et un rapport ambiguë à la religion. On pense d’ailleurs fortement à La peau sur les os de Papa King pour la malédiction qui frappe ce pauvre Ig (faut dire c’est pas bien de pisser sur des croix et casser un statue de la Vierge). Une morale religieuse qui semble, en revanche, aller à contre-courant de l’anticléricalisme familial, puisque c’est la croix qui permet à Ig de ne pas continuer à se transformer. En même temps, on préfère quand il joue au diablotin, comme dans la dernière séquence aussi violente (belle explosion de tête) que mélancolique qui conclut le film sur une note plus intéressante, montrant ce qu’il aurait pu être si les scénaristes avaient élagué quelques branches de l’histoire.

Horns est ainsi une semi-réussite. Trop touffu, le récit a du mal à décoller entre des scènes trop bavardes, des retours en arrière qui altèrent son rythme et la gestion des différents genres auquel il se raccroche. Le côté dark est ainsi relégué au second plan pour un humour parfois très gras. Dommage car le climax est plutôt réussi, à la fois un hommage au design de la créature de Legend et aux films d’horreur des 80’s.

 

NOTE : 3+ / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 12
  • #1

    Dirty Max 666 (jeudi, 30 octobre 2014 19:21)

    Ta critique reflète bien mes appréhensions envers cette péloche que je n'ai finalement pas été voir en salle (et puis rien ne pourra maintenant me détourner de ma prochaine séance : "Massacre à la tronçonneuse" ! Sur grand écran ! Zizi tout dur !). En tout cas, une certaine folie semble traverser ce "Horns", raison suffisante pour se pencher sur le film. Et puis, il y a Juno Temple dedans (depuis "Killer Joe" et "Magic Magic", je l'adore)...

  • #2

    laseancearoggy (jeudi, 30 octobre 2014 19:26)

    Entre les deux films, il n'y a pas photos :) même si "Horns" n'est pas mauvais non plus, surtout grâce à l'interprétation de Daniel Radcliffe. Et, pour Juno Temple, je te comprends (t'as bon goût Max) :)

  • #3

    Rigs Mordo (jeudi, 30 octobre 2014 19:36)

    Le film qui m'intéressait pas du tout. Mais après t'avoir lu, je me laisserai peut-être tenter, ton très beau texte donne plus envie que les photos ou trailers que j'ai pu voir. Je déciderai lors de la sortie DVD, je pense, mais merci car tu m'as informé en tout cas :)

  • #4

    laseancearoggy (jeudi, 30 octobre 2014 19:47)

    Merci Rigs pour tes compliments. Tu pourras donc te laisser tenter (et tu m'enverras la facture du dvd si besoin) :)

  • #5

    tinalakiller (vendredi, 31 octobre 2014 16:05)

    Dans l'ensemble, d'accord avec toi. Le film a clairement ses défauts : il part parfois dans tous les sens, le scénario est prévisible, les métaphores religieuses un peu trop appuyées (même si elles rendent le film intéressant). Mais le film reste pourtant plaisant (malgré quelques longueurs me semble-t-il), assez drôle, la mise en scène intéressante et Daniel Radcliffe très juste.

  • #6

    2flicsamiami (vendredi, 31 octobre 2014 16:24)

    Comme tu le sais sans doute déjà, bien qu'ayant bien apprécié ce film, je suis un peu de ton avis concernant le caractère inabouti du film. Il en fait parfois trop, parfois il en offre trop peu.

  • #7

    laseancearoggy (vendredi, 31 octobre 2014 21:06)

    Oui, je le sais et je crois que nos avis se rejoignent :)

  • #8

    laseancearoggy (vendredi, 31 octobre 2014 21:09)

    A Tinalakiller,
    Je pense que le film aurait pu être bien meilleur sur pas mal de points. Mais, bon c'est une œuvre originale, c'est déjà ça. Pour une fois qu'on n'a pas une suite ou un remake...

  • #9

    Avel (samedi, 01 novembre 2014 11:28)

    Hello :)
    J'ai trouvé ce film sympa (intéressant), Daniel Radcliffe est excellent ! Son personnage a une belle évolution le long de cette histoire.

  • #10

    laseancearoggy (samedi, 01 novembre 2014 12:51)

    Salut Avel !
    Je suis d'accord avec toi pour Daniel Radcliffe qui est très bon dans le rôle (au départ, ce devait être Shia Labeuf...). Pas un mauvais film au final, mais j'attendais peut-être autre chose.

  • #11

    Mr Vladdy (dimanche, 02 novembre 2014 11:48)

    Un très bon thriller fantastique que j'ai bien aimé et qui m'a fait passer un bon moment :-)

  • #12

    laseancearoggy (dimanche, 02 novembre 2014 13:35)

    "Horns" est loin d'être un mauvais film, mais il me semble qu'il aurait pu être encore mieux :)