749 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

L'as de pique
L'as de pique
PIFFF 2019
PIFFF 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

LA HORDE

 

GENRE : French menace

REALISATEUR : Yannick Dahan et Benjamin Rocher

ANNEE : 2009

PAYS : France

BUDGET : 2 000 000 €

ACTEURS PRINCIPAUX : Jean-Pierre Martins, Claude Perron, Jo Priesta...

 

RESUME : Au Nord de Paris. Décidé à venger la mort d'un des leurs, un groupe de policiers prend d'assaut une tour HLM, dans laquelle s'est barricadée une bande de gangsters, et se retrouve sans le savoir confronté à une horde de zombies. Flics et malfrats n'auront d'autre solution qu'unir leurs forces pour venir à bout de ces êtres terrifiants...

 

MON HUMBLE AVIS

A force de voir des films à longueur de journées et de les commenter, on imagine bien que Yannick Dahan et Benjamin Rocher (anciens de Mad Movies), à l’image d’un Claude Chabrol, critique à ses débuts, ont eu l’envie de passer derrière la caméra. Aidé par leur collègue de l’époque pour l’écriture du scénario, ils ont franchi le pas avec un film d’horreur rempli de morts-vivants. La horde est un hommage à tout un pan du cinéma de genre. Un mélange de La nuit des morts-vivants de Romero, de l’ambiance confinée d’un Assaut de Carpenter et de la série des 28 jours plus tard pour ses zombies coureurs.

Le film se veut hybride, mais est avant tout un actionner bien bourrin où les gunfights se succèdent entre deux vannes et un langage fleuri des cités. Par manque de moyens, La horde est un huis-clos situé dans une barre d’immeuble quasi déserte. Si le film commence comme un polar, il va bien vite basculer dans l’horreur (à l’image de Une nuit en enfer) lorsque les policiers et les voyous font alliance pour résister à une invasion zombiesques. Les effets visuels (les maquillages de zombies, une tête explosée) sont plutôt réussis, ainsi que les plans d’ensemble de la ville en feu au loin témoignant de la panique ambiance.

La mise en place des personnages et de l’histoire se veut ambitieuse, mais est rapidement limitée par des dialogues badass et un casting pas toujours à la hauteur (un problème récurrent pour le cinéma de genre français). Une distribution sympathique mais limitée mettant en avant des gueules du cinéma hexagonal comme Jean-Pierre Martins (La Môme), Jo Priesta (Colt 45), Aurélien Recoing (13 tzameti). Seul Philippe Nahon manque à l’appel, remplacé ici par Yves Pignot (Cortex) ancien militaire gouailleur et fondu à la retraite, véritable dingo de la gâchette qui défouraille du zomblard à la mitrailleuse en causant comme dans un Audiard. On pourra aussi relever la prestation de Claude Perron (Enfermés dehors) en tueuse au débardeur hyperviolente.

Le film pêche aussi par un scénario linéaire assez répétitif (certaines scènes ont été sabrées faute d’argent) enchaînant les combats, entrecoupés de confrontations verbales entre les flics et les lascars. Des pauses pas toujours indispensables qui ralentissent le rythme et n’apportent pas grand-chose à l’histoire. Dommage, car La horde n’est pas si désagréable à suivre. La mise en scène n’est pas transcendante, mais acceptable pour une série B, offrant son lot de scènes d’action, dont la plus belle séquence reste celle du sous-sol où le personnage de Jean-Pierre Martin se retrouve sur le toit d’une voiture cerné par une horde d’assaillants.

On sent bien que les auteurs, en grands amoureux du genre, ont voulu être généreux avec le spectateur et lui donner tout ce qu’il attend d’un film de morts-vivants, entre horreur et film d’action. Le résultat final est loin d'être honteux, mais La horde affiche clairement les limites de son budget, de sa réalisation et de son casting.

 

NOTE : 3+ / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 17
  • #1

    Mr Vladdy (vendredi, 07 novembre 2014 19:48)

    Un film vu en avant première en présence de l'équipe et que j'ai adoré. Le début est un peu poussif mais une fois que Yves Pignot entre en scène, l'action s'emballe et on s'amuse beaucoup entre épouvante et humour noir. Pour ma part ça fonctionne très bien puis pour une fois que le cinéma français de genre s'exploite et se diffuse en salles, on ne peut que le saluer ;-)

  • #2

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 19:52)

    Je peux comprends ton avis et ton enthousiasme pour ce film qui n'est pas si mal comparé à d'autres essais de cinéma français de genre. Il n'aura pas fait beaucoup d'entrées (61 000) pour un petit film de zombies. J'attends toujours le Romero français :)

  • #3

    Rigs Mordo (vendredi, 07 novembre 2014 20:09)

    J'ai un problème avec ce film... A vrai dire, je n'ai guère de tendresse pour une partie de l'équipe ayant fait le film (sauf Benjamin Rocher, visiblement très sympa, et Arnaud Bordas contre qui je n'ai rien non plus). Cela joue forcément un peu sur ma vision du film et forcément, La Horde souffre du fait que ses réals soient des critiques. Je me dis forcément "vous avez démonté tel ou tel film mais faut voir ce que vous nous sortez de votre coté...". Le film se laisse voir cependant, même si comme tu le dis Roggy les punchlines badass deviennent gênantes et je trouve les acteurs souvent mauvais (je sauve Jo Prestia, le vieux et les deux frères gangsters, mais le reste c'est un peu la cata...). A voir car il y a pire, mais de là à considérer que c'est réellement bon...

  • #4

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 20:13)

    Je suis globalement d'accord avec toi (moi je n'ai aucun problème avec les gars qui ont fait le film :) ) mais, vu comme comme un petit film d'horreur, "La horde" tient la route malgré quelques scories. Et, dans le paysage du cinéma d'horreur français, il faut se contenter de ce que l'on a :)

  • #5

    Rigs Mordo (vendredi, 07 novembre 2014 20:15)

    C'est vrai qu'il vaut mieux ne pas faire la fine bouche... Et que La Horde est pas forcément le pire du lot, il assume au moins son pur coté série B et sait ne pas se la jouer grand film qui pense.

  • #6

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 20:23)

    Dans le même style, j'avais bien aimé (car le film est mieux réalisé) "Mutants" de David Morlet, très beau visuellement et bien joué par Francis Renaud.

  • #7

    Rigs Mordo (vendredi, 07 novembre 2014 20:29)

    Ah Mutant c'est très sympa oui, très touchant je trouve, tu me parles de comédie romantique dans une autre chronique mais ici, c'est un vrai drame romantique horrifique Mutant!

  • #8

    laseancearoggy (vendredi, 07 novembre 2014 20:33)

    Tout à fait d'accord avec toi, un film beau et touchant, avec de très bons effets de maquillage.

  • #9

    Oreo33 (samedi, 08 novembre 2014 11:50)

    Très attendu aussi. Typiquement le film à voir entre potes. Le jeu d'acteur est olé olé par moment. Mais que ça fait du bien quand ca charcute. Les armes sont de plus en plus puissantes. Un pote avait pu tourner dans le film en jouant un infecté. lol Mais je l'ai jamais vu dans le film. ;-)
    Marrant aussi les caméos des potes de Yannick Dahan et Benjamin Rocher à la scène de l'enterrement : Stéphane Moissakis, Arnaud Bordas, Julien Dupuy, Rafik Djoumi, Xavier Sayanoff

    Puis, ca fait plaisir de voir une série B qui s'assume. Ca marque aussi le début d'Empreinte Digitale dans la production de films, documentaires... Grosse attente pour le prochain film de B. Rocher. ;-)

    Dacc Mutants est très bon aussi.

  • #10

    Oreo33 (samedi, 08 novembre 2014 13:01)

    Cela dit, je me demande souvent pourquoi les films de genre français ne cartonnent pas en salle alors qu'en VOD, location, DVD, blu-ray ça marche bien ?

  • #11

    laseancearoggy (samedi, 08 novembre 2014 15:37)

    Je pense que le public français n'est pas un amoureux du genre, surtout un film de zombies. Encore une fois, sans budget ni têtes d'affiche, difficile de drainer une foule de spectateurs.

  • #12

    2flicsamiami (lundi, 10 novembre 2014 10:25)

    Pas vu, mais ta critique m'encourage à le découvrir.

  • #13

    laseancearoggy (lundi, 10 novembre 2014 11:42)

    J'en suis ravi, mais j'espère que tu ne m'en voudras pas par la suite de ce conseil à 3/6 :)

  • #14

    alice in oliver (mardi, 11 novembre 2014 13:55)

    Et dire que j'avais vu ce machin au cinéma... Que dieu me pardonne...

  • #15

    laseancearoggy (mardi, 11 novembre 2014 16:32)

    Mais tu es tout pardonné. Et oui, c'est moi :)

  • #16

    Avel (samedi, 15 novembre 2014 11:42)

    Film plutôt sympa...le coup du mec qui sort de nul-part mais qui connait tout des zombies, c'est bien vu ! :)
    Cependant d'un autre côté, quand on voit que le réal démonte certains films (et pas gentiment hein)...et bien le sien pourrait aussi bien se faire découper en rondelles. Y'aurait de quoi dire.
    Mais bon, un film français avec des zombies, fallait oser :p

  • #17

    laseancearoggy (samedi, 15 novembre 2014 13:14)

    Je suis d'accord sur le réal qui casse bien dans ses émissions (et souvent c'est justifié) alors que son film n'est pas exempt de tout reproche. Il y a effectivement très peu de films de zombies français, hormis quelques court-métrages comme "Paris by night of the living dead" que tu pourras trouver sur le net.