745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

LE HOBBIT : LA BATAILLE DES 5 ARMEES


GENRE : Rendez-vous en terre connue

REALISATEUR : Peter Jackson

ANNEE : 2014

PAYS : USA/Nouvelle-Zélande

BUDGET : 250 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Ian McKellen, Martin Freeman, Richard Armitage...


RESUME : Atteignant enfin la Montagne Solitaire, Thorin et les Nains, aidés par Bilbon le Hobbit, ont réussi à récupérer leur royaume et leur trésor. Mais ils ont également réveillé le dragon Smaug qui déchaîne désormais sa colère sur les habitants de Lac-ville. A présent, les Nains, les Elfes, les Humains mais aussi les Wrags et les Orques menés par le Nécromancien, convoitent les richesses de la Montagne Solitaire. La bataille des cinq armées est imminente et Bilbon est le seul à pouvoir unir ses amis contre les puissances obscures de Sauron.


MON HUMBLE AVIS

Peter Jackson clôt avec ce film son double triptyque de la Terre du Milieu. Une conclusion dans la tradition des précédents opus, peut-être même un peu trop...

La scène d’introduction correspond directement à la suite de la Désolation de Smaug. Comme si on l’avait quitté la veille, on se retrouve avec l’attaque du dragon dont le destin sera scellé assez rapidement. Par la suite, le film perd en intensité en multipliant les situations et les personnages. Peu d’action et des palabres ne servant juste qu’à amener à la dernière heure la plus épique de cet ultime volet. Sans compter quelques scories à l’instar du personnage d'Alfrid, serviteur du Maitre de Lacville qui est utilisé ici comme faire valoir comique mais s’avère désagréable au final (la jurisprudence Jar Jar Binks).

Il manque clairement de souffle dans la 1ère moitié de film, à l’image de la compagnie des nains reclus dans leur montagne. Confiné à presque un seul lieu, le film a du mal à trouver sa voie notamment parce que les personnages principaux manquent de charisme. Le métrage fait la part belle à Bard l'archer (Luke Evans) face à un Roi des elfes effacé Thranduil (Lee Pace), alors que Thorin, Bilbon et Gandalf ont des rôles secondaires. Une 1ère partie décevante qui tranche avec la dernière heure où, enfin, Peter Jackson laisse aller sa caméra pour magnifier la bataille finale réunissant toutes les créatures de la Terre du Milieu.

Annoncée comme la plus grande bataille de la trilogie, cette dernière est pourtant bien loin d’égaler les scènes d’action des Deux Tours et du gouffre de Helm. Les nains, les elfes, les humains, les orques et les animaux fouraillent tous entre eux avec bonheur alors que l’action peut sembler confuse ou décousue au regard des forces en présence. D’ailleurs, la visibilité des combats est moins claire et pour une fois, on ne voit pas la fin de la bataille. On est même surpris de constater que les assaillants de la forteresse ne prennent pas le dessus vu le nombre de créatures qui déferlent contre les remparts de la ville.

Si le spectaculaire est toujours présent, la dernière demi-heure est la plus réussie, la plus émouvante, le réalisateur n’hésitant pas à faire disparaître certains personnages récurrents. De la même manière, le retour de Thorin favorise les moments épiques notamment lors du duel final avec Azog. Des scènes de toute beauté qui serrent la gorge du spectateur parce qu’elles marquent aussi la fin du voyage. Comme dans son King Kong, Peter Jackson sait apporter de l’émotion à ses personnages, quels qu’ils soient. Les adieux déchirants à l’écran résonnent d’autant plus fortement qu’ils nous renvoient à notre propre séparation avec cette heroïc-fantasy qu’avait si bien su sublimer le papa du Seigneur des anneaux. Des ultimes séquences en forme de passage de témoin aux aventures futures dans le Gondor.


NOTE: 4-/6

Écrire commentaire

Commentaires: 10
  • #1

    Rigs Mordo (lundi, 29 décembre 2014 20:03)

    Pas un énorme fan du Seigneur des Anneaux, comme je l'ai déjà dit, j'avais trouvé le premier Hobbit ennuyeux à en crever et le deuxième bien plus cool grâce à Smaug. Là, s'il se fait poutrer rapidement, ça sera déjà assez décevant... Je verrai ce troisième volet mais je serai pas mécontent d'en avoir terminé avec toute cette franchise en tout cas. Tiens je savais pas que Lee Pace jouait l'elfe... Je le préfère en Ronan !

  • #2

    laseancearoggy (lundi, 29 décembre 2014 20:16)

    Je sais bien que tu n'es pas un grand fan et je crois que ce dernier opus ne va pas aller dans ton sens. Bien d'accord avec toi pour Smaug qui était la révélation du film précédent. Tiens, je n'avais pas remarqué non plus qu'il avait joué dans "Les gardiens de la galaxie".

  • #3

    HankMoody dit Med (lundi, 29 décembre 2014 20:40)

    Belle critique Roggy. En tant que fan de cette franchise, j'irais le voir avec envie bien qu'il faut que ça se termine -et c'est mieux ainsi- comme le dit Rigs Mordo(r)...

  • #4

    laseancearoggy (lundi, 29 décembre 2014 21:37)

    Merci Med pour ta visite et ton commentaire. J'espère que tu prendras du plaisir à la vision du film et qu'on en discutera ensemble. Le Rigs Mordor, c'est excellent :)

  • #5

    Princécranoir (jeudi, 01 janvier 2015 17:25)

    Je salue la critique qui sait être clémente avec un épisode, ma foi très divertissant, mais faisant ressortir au premier plan les mauvais choix d'adaptation. La bouffonnerie d'Alfrid n'est effectivement pas des plus jubilatoires, loin s'en faut, tout comme la présence désormais encombrante d'un Legolas au pied léger. Par contre, comme tu le soulignes, la tragédie prend de la hauteur sur la fin, acceptant sans fléchir les sacrifices imposés par le livre de Tolkien. Je trouve le personnage de Thorin vraiment très beau, tout comme Bilbo qui, même dans l'ombre, se gorge d'une gravité et d'un sens des responsabilités qui lui étaient étrangers au tout début de la saga. Deux films auraient néanmoins suffi à nous conter ce récit je pense.

  • #6

    laseancearoggy (jeudi, 01 janvier 2015 17:48)

    Je suis globalement d'accord avec toi. La présence de Légolas n'est là que pour faire le lien avec "Le Seigneur des anneaux" et Alfrid est vraiment insupportable... De toute la saga, il me semble que le personnage de Thorin est le mieux adapté, le plus profond et celui qui possède le plus de charisme.

  • #7

    Mr Vladdy (lundi, 12 janvier 2015 20:42)

    L'opus le plus faible de la franchise mais qui reste quand même d'excellente facture ;-)

  • #8

    laseancearoggy (lundi, 12 janvier 2015 20:46)

    Comme vu sur ton site, je suis d'accord avec toi sur la faiblesse du film si on le compare aux autres.

  • #9

    Rigs Mordo (samedi, 16 mai 2015 16:00)

    Bon ben je l'ai vu Roggy, ce matin, et j'en ai posté un avis sur le forum de ma nana, je me permets de venir te donner cet avis ici, comme ça tu l'auras. En espérant que ça ne gêne pas :)

    Résumé des épisodes précédents: après avoir subi le premier volet de la saga du Hobbit, nommé Un Voyage Inattendu, le valeureux chevalier Rigs s'était bien emmerdé, le spectacle promis étant très nettement ce qu'il avait vu de plus chiant depuis quelques années. La désolation de Smaug avait rattrapé le coup avec un film à moitié réussi, qui était là encore assez lourdingue dans sa première partie mais apportait les meilleures séquences de la série du Seigneur des Anneaux lorsque le fameux dragon sortait les crocs et réchauffait l'ambiance. Alors, qu'est-ce que la fin de cette trilogie pas terrible allait donner ? Une conclusion satisfaisante ou pas ?

    Tout commence là où ça s'était terminé dans le dernier film, à savoir avec le dragon Smaug qui va faire cramer la ville des êtres humains, Lacville je crois (vous allez vite vous rendre compte que je suis nul à chier pour retenir les termes dans la fantasy). On se rend également compte que cette séquence aurait mieux fait d'être à la fin de La Désolation de Smaug et que pour le coup, voir ce fameux dragon, tout de même le truc le plus dangereux du monde de LOTR ou pas loin, se faire planter en quelques petites minutes est assez frustrant. A la fin du deuxième, ça serait passé tout seul, au début du troisième ça la fout mal. Très dommage... D'autant que l'on peine un peu par la suite du film à retrouver l'aura de danger amenée par Smaug, les orcs ne dégageant pas autant de méchanceté que le grand serpent. Bien sûr, les combats et scènes de batailles se laissent suivre assez agréablement, mais il n'y a pas de quoi stresser outre mesure durant une bonne partie du film, si ce n'est lors du combat sur les ruines gelées où l'on se surprend un peu à s’inquiéter pour les nains. Notons par ailleurs un dernier combat sur la glace franchement sympa, qui a la bonne idée de ne pas avoir recours aux habituelles musiques pompeuses qu'on nous colle dans les cages à miel dans toutes occasions similaires. Mais voilà, niveau action, cette Bataille des cinq Armées (les humains, les nains, les elfes, les orcs et... ? les animaux, trolls, les magiciens, le seul hobbit présent sur place ? j'avoue ne pas avoir saisi) ne me met pas spécialement le bandomètre dans le rouge, même si encore une fois ça se regarde agréablement...

    Niveau histoires et personnages, je ferai le reproche que je fais habituellement à la saga LOTR: les persos ne sont pas très attachants. Les elfes, mis à part la demoiselle, sont si sûrs d'eux et froids qu'on ne ressent rien pour leur tronche (encore le roi devient intéressant vers la fin, mais Legolas est insupportable), Gandalf devient presque énervant tant son personnage réagit toujours de la même manière, le nouveau chef des humains est un second Aragorn, la plupart des nains ne servent à rien et sont d'ailleurs relégués tout à la fin du générique (c'est quand même pas un bon signe pour eux) et le fameux Hobbit semble presque déconnecté de son propre récit puisque, de toute évidence, il est trop faible pour participer activement à la bataille (tout de même plus de la moitié du film). Reste LA révélation du film, le personnage de Thorin. Si je ne l'avais pas remarqué outre mesure dans les deux premiers films, il remonte bien ici, devenant un bel enfoiré, totalement obsédé par ses avoirs et rendu fou par son or, paranoïaque, et qui finira par se réveiller et devra expier sur le champ de bataille. Beau personnage, qui amènera d'ailleurs un final sensible et émouvant, ce qui sera une première pour la saga en ce qui me concerne, n'y ayant jamais rien vu de très marquant à ce niveau. Thorin me donnerait presque envie de revoir les deux premiers, pour suivre sa trajectoire, c'est dire...

    Alors c'est toujours pas la folie, ça ne fera pas de moi un fan de LOTR, mais j'ai trouvé cet épisode mieux foutu que la plupart des autres. La Désolation de Smaug reste un tantinet meilleur pour son super et long final contre Smaug, mais cette Bataille des Cinq Armées est le seul film de la saga lors duquel je ne me suis jamais emmerdé, à aucun moment, ce qui est un bel exploit et mérite d'être salué. C'est pas forcément le film le plus équilibré du lot(r), et de toute évidence la saga du Hobbit a un film en trop et il aurait été judicieux de couper un peu à gauche et à droite pour en faire deux film, ou un très long (on peut tailler sévère dans le premier en ce qui me concerne, je n'y trouve aucune bonne scène...).

  • #10

    Roggy (lundi, 18 mai 2015 18:25)

    Pas de problèmes mon ami ! Pour ma part, et comme tu le sais déjà, j'ai préféré le 1er épisode. Mais, je suis content d'avoir des développements et ton ressenti sur le sujet.