708 chroniques de films

  30 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

GODZILLA 3D

 

GENRE : Le retour du Roi

REALISATEUR : Gareth Edwards

ANNEE : 2014

PAYS : USA

BUDGET : 215 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Aaron Taylor-Johnson, Bryan Cranston, Elizabeth Olsen...

 

RESUME : Godzilla tente de rétablir la paix sur Terre, tandis que les forces de la nature se déchaînent et que l'humanité semble impuissante...

 

MON HUMBLE AVIS

Godzilla est le deuxième film de Gareth Edwards qui avait ébloui le monde avec son Monsters en 2010, film d'invasion extra-terrestre tourné avec trois fois rien mais qui possédait une réelle émotion. C'est peut-être pour cette raison que le mythique lézard a été confié à ce jeune réalisateur. En effet, Godzilla fait partie de la culture japonaise et la dernière version US de Roland Emerich n'avait pas été à la hauteur de l'entreprise.

Dès le générique, on comprend que Gareth Edwards s'inspire et rend hommage au monstre original. Par le biais d'archives, il intègre Godzilla à la grande histoire et notamment aux essais atomiques, à l'instar de ce qu'avait pu faire Zack Snyder dans Watchmen. Le réalisateur prend donc son temps pour présenter les personnages et le contexte du retour de Godzilla. On ne le voit pas avant un bon moment, mais cela permet de s'intéresser aux protagonistes de façon réaliste. Certains diront que cette 1ère partie est un peu longue même si il faut se souvenir que Monsters était avant tout une histoire d'amour au milieu d'un film de SF.

Cette 1ère partie permet d'introduire aussi le versant écologique et sociétal du film. Avec les récents événements de Fukushima, le métrage prend une toute autre dimension car le réveil de Godzilla entraîne des tremblements de terre et risque de détruire une centrale nucléaire. Si cette mise en place est un peu déroutante (elle va à l'encontre des blockbusters habituels) elle fait aussi la force du film. Le parti pris est de ne pas trop montrer Godzilla et ses premières apparitions font penser à la mise en scène de Spielberg dans les Dents de la mer. A tel point que les premiers monstres à apparaître sont deux mutos, sortes d'hybrides insectoïdes dont un est doté d'ailes. Il faut donc attendre une bonne heure pour que sa majesté daigne à se montrer et à ce moment-là que le film se déploit totalement.

Encore une fois, Gareth Edwards choisit de ne pas trop en dévoiler, joue sur les ombres et le hors-champs pour rester à hauteur d'hommes. Le choix d'un casting de seconds couteaux, au-delà du budget ayant été sûrement absorbé par les SFX, traduit cette volonté d'ancrer les événements dans une réalité possible (les références au Tsunami qui a dévasté les côtes asiatiques). Les affrontements sont ainsi secondaires et ne sont pas exploités (comme dans Cloverfield). Un peu frustrant sur le moment mais ce n'est qu'un avant-goût de ce que va nous réserver la dernière bobine.

La grande réussite du film est donc Godzilla. Magnifique de beauté, il trône sur le film par sa présence charismatique grâce à des effets spéciaux qui mettent en valeur son amplitude gargantuesque. Les combats entre les monstres renvoient forcément au Pacific Rim de Del Toro. La différence est que Godzilla est mieux mis en valeur dans des batailles dantesques jusqu'à l'iconisation. Il faut aussi évoquer la plus belle séquence du film lorsque les soldats sautent en chute libre au milieu des combats. Porté par des choeurs, sous un ciel nimbé de fumée et de fureur, les images donnent un côté sombre comme si les humains pénétraient les portes de l'enfer. Une scéne en tout point sublime.

Cette dernière partie fait la part belle à l'action, sans surdécoupage abusif pour en mettre plein la vue, mais toujours pour rendre hommage au monstre qui crée une réelle empathie naturelle malgré les destructions qu'il engendre. Il y a de très beaux plans où il apparaît dans la fumée et s'enfonce dans la noirceur comme une ombre. Au final, Godzilla est un bon film, bien réalisé, dont la musique magnifique d'Alexandre Desplat colle parfaitement à l'action. Il m'a peut-être manqué une certaine émotion et une noirceur plus viscérale à l'image de cette scène aérienne qui justifie à elle seule la vision du film.

 

NOTE : 5- / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 18
  • #1

    Mr Vladdy (lundi, 26 mai 2014 00:04)

    Ravi que tu ai aimé. Pour ma part, ce ne fut vraiment pas le cas. C'est pas désastreux mais je m'attendais quand même à nettement mieux je dois l'avouer.

  • #2

    alice in oliver (lundi, 26 mai 2014 07:58)

    un vrai coup de coeur pour ce remake: perso, je suis un peu réticent , j'aime tellement le film de Honda...

  • #3

    2flicsamiami (lundi, 26 mai 2014 08:52)

    Le bémol reste les personnages et leur interprètes. Mais le reste est parfait. Mention spécialement, effectivement, à l'iconisation de Godzilla. Gareth Edwards a su réinventer sa star en lui donnant une autre place que celle du monstre destructeur.

  • #4

    Avel (lundi, 26 mai 2014 09:23)

    Moi aussi j'ai eu un 'tit coup de coeur pour ce film :) Je comprend tout à fait les personnes qui sont sorties déçues d'avoir si peu vu la bête (car pour un film qui s'appelle "Godzilla" on s'attend à le voir plus au premier plan) mais pour ma part le fait qu'il n'apparaisse entièrement que sur la seconde partie me convient très bien. J'ai accroché du début à la fin !

  • #5

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 18:53)

    A Mr Vladdy, J'ai lu sur ton blog que tu étais déçu. Je comprends car le film est surprenant pour un blockbuster.

  • #6

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 19:04)

    A Alice in Olivier,
    C'est une relecture respectueuse qui rend hommage à Godzilla et lui donne un nouveau souffle.

  • #7

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 19:06)

    A 2flicsamiami,
    D'accord sur les acteurs assez transparents. En même temps, ça ne m'a pas dérangé outre mesure. Cela permet de mettre en avant Godzilla.

  • #8

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 19:08)

    A Avel,
    D'accord avec toi sur ce parti pris un peu différent pour un film de monstre. Ca change aussi du Michael Bay et des explosions dans tous les sens.

  • #9

    Princécranoir (lundi, 26 mai 2014 21:23)

    Le Lezard vend chèrement sa peau et fait chavirer les coeurs des blogueurs. On lit tout et son contraire sur ce film, ce qui e rend plutôt intrigant. Peu de chance hélas que sa présence massive se fraye une place dans mon agenda. Surtout que "Edge of Tomorrow" pointe déjà son nez...

  • #10

    laseancearoggy (lundi, 26 mai 2014 22:36)

    J'ai remarqué aussi que tout le monde n'est pas d'accord sur le film. Formellement, il est très beau et bien mis en scène. Après, je peux comprendre qu'il en déroute plus d'un sur le peu de présence de Godzilla à l'écran.

  • #11

    Jason Torn (mardi, 27 mai 2014 09:00)

    Je n'ai vu ni l'original ni ce remake mais j'ai trés envie de le voir...

  • #12

    laseancearoggy (mardi, 27 mai 2014 18:54)

    Je te conseille aussi l'original, dans un style plus old-school, matrice de bien nombre de films de monstres.

  • #13

    Moskau (jeudi, 05 juin 2014 20:52)

    La scène aérienne que tu évoques est clairement ma scène préférée. Petit bémol sur les personnages (pas très intéressants), mais film plutôt impressionnant au final.

  • #14

    laseancearoggy (mardi, 10 juin 2014 18:57)

    Comme sur ton blog, je suis d'accord avec toi sur les grandes lignes.

  • #15

    tinalakiller (vendredi, 04 juillet 2014 00:28)

    Un peu déçue par ce Godzilla. Certaines scènes sont bien réalisées et j'ai été impressionnée par les effets spéciaux. Mais je me suis pas mal ennuyée car il y a pas mal de longueurs, les personnages sont assez agaçants et surtout on ne voit pas vraiment Godzilla...

  • #16

    laseancearoggy (vendredi, 04 juillet 2014 20:32)

    Je comprends ta position qui, pour certaines scènes, est réelle. Mais, pour moi, il y a des scènes incroyables de beauté qui méritent la vision du film.

  • #17

    Rigs Mordo (vendredi, 26 septembre 2014 15:07)

    Je l'ai vu, ma chronique déboulera chez moi prochainement mais je peux tout de même dire que je suis mitigé. Le film est moyen, il a des bons cotés (super réalisation, des plans de malade, les Muto) et aussi des mauvais (éluder les combats était pas une grande idée, les persos sont fades). A vrai dire, je pense que les Muto sauvent le film (la scène de la femelle qui pleure était très touchante) et j'étais d'ailleurs de leur coté dans tout le film, d'autant que contrairement à toi Roggy j'ai trouvé que Godzilla n'était pas assez présent pour dévelloper un quelconque charisme. Il est beau, c'est clair, mais il ne dégage pas grand-chose selon moi... Je ne suis ni négatif ni positif donc, le film est à voir mais est globalement décevant (d'autant que je trouve le combat final pas terrible).

  • #18

    laseancearoggy (lundi, 29 septembre 2014 20:42)

    Comme toi Rigs, j'aurai aimé voir plus souvent Godzy mais j'ai quand même bien aimé le film pour certaines scènes particulièrement réussies, comme celle de l'arrivée des militaires en chute libre avec la musique. Si tout le film avait du même tonneau, on aurait été en présence d'un chef-d’œuvre !