745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

G.I. JOE : LE REVEIL DU COBRA

 

GENRE : Les cousins à Ken

REALISATEUR : Stephen Sommers

ANNEE : 2009

PAYS : USA

BUDGET : 175 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Channing Tatum, Jonathan Pryce, Joseph Gordon-Lewitt...

 

RESUME : Des montagnes de l'Asie centrale aux déserts d'Egypte, des rues de Paris au pôle Nord, les agents de l'équipe d'élite connue sous le nom de G.I. Joe mènent une lutte acharnée contre un ennemi redoutable. Disposant des toutes dernières technologies en matière de renseignement et de matériel militaire, ils combattent le puissant marchand d'armes Destro et la mystérieuse organisation terroriste nommée Cobra, qui cherchent à plonger le monde dans le chaos...

 

MON HUMBLE AVIS

Tout est possible aujourd’hui à Hollywood, même adapté la célèbre licence des jouets Hasbro. Après Transformers, voilà que débarquent les G.I. Joe, soldats d’élites défendant la mère patrie. Ouvertement patriotes, ils sont embarqués dans des aventures rocambolesques où la technologie de pointe joue un rôle important.

Tout pour l’action décérébrée avec nanotechnologie, explosions, destructions de voitures (une centaine !) et des courses-poursuites dans Paris tournées à Prague (et oui délocalisation oblige). Un peu comme si James Bond se battait à coups de sabre laser face à des ninjas à travers le monde...

Le script ne vole pas bien haut mais le métrage se laisse suivre si l’on n’est pas trop regardant sur le fond et la forme. D’autant plus que la mise en scène de Stephen Sommers enrobe le tout d’un savoir faire indéniable, déjà expérimentés sur d’autres productions où le cerveau n’est pas indispensable (La Momie, Van Helsing).

 

Un véritable plaisir coupable pour un film totalement commercial qui ne s'en cache pas.

 

NOTE : 4- / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    alice in oliver (vendredi, 18 avril 2014 16:44)

    perso, je te laisse ce plaisir coupable: même pas vu en entier !

 

G.I. JOE 2: CONSPIRATION

 

GENRE : Jouets de guerre

REALISATEUR : Jon Chu

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET : 130 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Dwayne Johnson, Bruce Willis, Channing Tatum...

 

RESUME : Après avoir été trahie et décimée par une organisation terroriste, l’équipe des GI Joe réalise que le gouvernement a été infiltré et que notre monde est au bord de la destruction. Sans alliés, sans renforts et sans personne à qui se fier, Roadblock et ses GI doivent identifier l’ennemi pour tenter de sauver notre civilisation. Ils font alors appel à celui qui a donné son nom à leur corps d’élite : Joe Colton.

 

MON HUMBLE AVIS

Quand le réalisateur de Sexy Dance et du documentaire sur Justin "je bois trop" Bieber se lance dans la séquelle d’une grosse franchisse hollywoodienne telle que G.I. Joe, on ne peut être que surpris au vu du CV de l’intéressé.

Certes, la franchise est toujours aussi bourrine. Les dialogues et l’humour ne volent pas haut entre blagues salaces et misogynie, mais l’ensemble n’est pas désagréable à regarder. A ce titre, quelques scènes d’action originales viennent égayer la copie comme l’affrontement aérien entre ninjas sur le flanc de la montagne. Les personnages restant caricaturaux et les combats ressemblent à ceux d’un Mortal Combat ou d’un Street Fighter.

Affublés de masques et de tenues moulantes intégrales, les deux clans qui se battent font penser à des mutants. Comme le personnage mutique de Snake Eyes, qui est le sosie de Abe Sapien dans Hellboy. C’est Dwayne "The Rock" Johnson qui reprend le flambeau et son jeu, disons plutôt brutal correspond bien aux séquences musclées qui parsèment le métrage.

Au final, G.I. Joe : Conspiration n’est pas le chef-d’œuvre de l’année mais se distingue par son côté ludique, si on est reste indulgent sur les incohérences qui parsèment le film.

 

NOTE : 3+ / 6

Écrire commentaire

Commentaires: 0