745 chroniques de films

   31 chroniques de série

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2019
Etrange festival 2019
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque
Soirée "Ozploitation" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

LES GARDIENS DE LA GALAXIE

 

GENRE : Tube de l’été

REALISATEUR : James Gunn

ANNEE : 2014

PAYS : USA

BUDGET : 170 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Chris Pratt, Zoé Saldana, Dave Bautista...

 

RESUME : Peter Quill est un aventurier traqué par tous les chasseurs de primes pour avoir volé un mystérieux globe convoité par le puissant Ronan, dont les agissements menacent l’univers tout entier. Lorsqu’il découvre le véritable pouvoir de ce globe et la menace qui pèse sur la galaxie, il conclut une alliance fragile avec quatre aliens disparates. En les ralliant à sa cause, il les convainc de livrer un ultime combat aussi désespéré soit-il pour sauver ce qui peut encore l’être…

 

MON HUMBLE AVIS

On peut dire que les décideurs de chez Disney ont pris un risque en confiant la confection de ce blockbuster estival à James Gunn, réalisateur de Tromeo et Juliet (1996), poulain de l'écurie Troma et adepte du mauvais goût assumé, comme dans son deuxième film Horribilis, horror movie avec des gloumoutes gélatineuses venues de l'espace.

Pari pourtant réussi pour cette adaptation d'un comics Marvel pas vraiment connu. L'univers décalé de Gunn collant parfaitement bien à l'ambiance foutraque et parodique des Gardiens de la galaxie. Car, quel réalisateur pouvait filmer un arbre géant et un raton-laveur sans tomber dans le portnawak le plus complet ? Apparemment, James Gunn a eu les coudées franches et cela se voit dès les premières images.

Après une 1ère séquence assez émouvante où Peter Quill se fait enlever par un vaisseau spatial, nous le retrouvons 26 ans plus tard sur une planète inconnue à la recherche d'un objet qui sera le moteur de l'intrigue. La différence avec les autres productions de SF classiques n'est pas dans le sujet (le space opéra), mais dans son approche en décalage complet, notamment avec l'emploi régulier d'une musique des 70's. De vieux tubes old-school qui viennent rythmer avec bonheur des scènes plutôt sérieuses. La séquence suivante est à ce titre très réussie puisque Quill, walkman sur les oreilles, modèle années 80 (!), déambule et danse sur la planète abandonnée, alors que la situation ne s'y prête pas. Il vit et respire au son de ces vieilles chansons, véritables madeleines de Proust d'un monde dont il a été extrait.

C'est certainement la grande force du film, ce second degré qui s'inscrit et s'intègre aisément aux différentes circonstances, amenant une fraîcheur bienvenue et rafraîchissante. Il faut dire que Peter Quill (Chris Pratt, sympathique) seul humain de la bande, se traîne avec lui toute une cohorte hétéroclite composé d'un grand échalas, un homme-arbre (Groot) au vocabulaire limité, une grosse brute très premier degrés, Drax (le catcheur Dave Bautista), une naïade guerrière verte, Gamora (Zoé Saldana en mode Avatar) et surtout Rocket, le raton-laveur portant un flingue plus gros que lui, la blague potache chevillée au bout de la queue.

L'ambiance est donc à la parodie et se rapproche ainsi du très réussi Galaxy Guest. Ces deux films fonctionnent parfaitement car l'aspect science-fictionnel n'est pas négligé. Le scénario et les effets spéciaux distillent leur pesant de scènes d'action, comme les combats aériens et des méchants, certes caricaturaux, mais faisant preuve de brutalité (le film est assez violent, les morts fréquentes). Néanmoins, petit point faible, certaines scènes d'action sont sur-découpées et illisibles. Un accroc qui ne masque pas non plus quelques baisses de rythme dans le milieu du métrage (plus de 2h), la faute à un scénario quelque peu linéaire et convenu sur sa fin.

Pourtant, si les Gardiens de la galaxie fonctionne bien, c'est grâce à son humour et aux références qu'y injectent James Gunn avec jubilation. La musique constitue ainsi un véritable personnage, une alliée pour Quill qu'il écoute à tue-tête dans son vieil autoradio. Couillu en 2014 de faire référence à Footloose avec Kevin Bacon, petite comédie musicale des eighties presque oubliée, tout en balançant dans la sono de vieux standards à tendance patte d'eph et chemises à fleurs aux ados d'aujourd’hui. Un détournement assumé qui fleure bon la nostalgie, peuplé de private joke, de jeux de mots (sans parler des danses ou des expressions surannées émanant de Quill) et d'hommages à des œuvres mythiques comme le personnage du gardien de prison qui renvoie immédiatement au zombie du Jour des morts-vivants.

Un bon moment pour un film aux antipodes des productions actuelles, ne se prenant jamais au sérieux. A déguster comme un vieux bonbon de notre enfance qui nous mettait la langue toute bleue, un walkman sur les oreilles et une VHS à la main.

 

NOTE : 4+/ 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 24
  • #1

    Rigs Mordo (lundi, 25 août 2014 20:00)

    Excellente chronique, superbement écrite, pour un film qui ne l'est pas moins (j'y retourne cette semaine, troisième fois!). Je dirais juste que toute note en-dessous de 6/6 est trop basse, mais je pinaille! Je suis content de voir que je ne t'ai pas envoyé voir un film que tu n'aimes pas en tout cas :)

  • #2

    laseancearoggy (lundi, 25 août 2014 20:16)

    Merci Rigs pour ton commentaire. 6/6, c'est un peu exagéré, notamment à cause des quelques défauts que j'ai signalé. Mais, finalement, je ne t'enverrai pas le remboursement du billet :) Sinon, tu vas les enrichir ! Pas la peine, il est déjà prévu une suite dans 2 ans !

  • #3

    Rigs Mordo (lundi, 25 août 2014 20:18)

    Et je n'exclus pas d'y retourner une quatrième fois, pour être honnête... Heureusement que je ne dois pas te rembourser le tien lol Deux ans ? Trois tu veux dire, j'aimerais que ça ne soit que deux ans ! Je compte déjà les heures jusqu'à la prochaine séance, jeudi soir pour moi, alors penser à ces trois ans, c'est de la torture !

  • #4

    laseancearoggy (lundi, 25 août 2014 20:22)

    Oh Putain ! y t'ont empapaouté ou bien ? non pas 4 fois. Et la musique, tu l'écoutes en boucle non ?

  • #5

    Rigs Mordo (lundi, 25 août 2014 20:33)

    Si je te dis que mon chat s'appelle Rocket, je suis sûr que tu me croiras pas... Je l'ai nommé comme ça avant la sortie du film cela dit, il y a un an. Comme quoi, j'avais le nez fin!

  • #6

    laseancearoggy (lundi, 25 août 2014 20:37)

    Interdiction de lui filer un flingue en le jetant sur un arbre :)

  • #7

    Rigs Mordo (lundi, 25 août 2014 20:44)

    Pas la peine, il est déjà très méchant sans ça...

  • #8

    Princécranoir (lundi, 25 août 2014 21:57)

    Vous vous êtes shootés à la même came tous les deux, c'est pas possible. Sur la compil', je vous suis, mais sur le reste, je mets le holà. C'est une ligue intestine qui a contaminé les esprits, qui a sournoisement pourri notre été, qui a placé François Hollande à l'Elysée ! C'est ça, c'est un complot ! Votre castor n'aura pas ma peau ! (je vous laisse, je retourne dans ma cage).

  • #9

    laseancearoggy (lundi, 25 août 2014 22:05)

    Pour commencer, je voudrais signaler que je suis complètement innocent sur le mauvais temps et la politique actuelle du pays :) Pour le reste, si le film n'est pas un chef-d’œuvre (et que je ne le reverrai peut-être plus), j'avoue que je comprends la joie communicative de Rigs (bon 4 fois, ça fait peut-être un peu beaucoup !), surtout grâce à la musique qui m'a entraîné dans le jeu. Allez Prince, ressort de ta cage dorée...

  • #10

    Princécranoir (mardi, 26 août 2014 11:44)

    Je veux bien qu'on m'enferme avec Don Coscarelli, au moins lui me comprend sûrement ;)

  • #11

    Rigs Mordo (mardi, 26 août 2014 12:01)

    Quatre fois, c'est le minimum.

  • #12

    laseancearoggy (mardi, 26 août 2014 13:40)

    A Princécranoir,
    Et avec Bubba Ho tep, bien meilleur que son dernier film à mon sens.

  • #13

    laseancearoggy (mardi, 26 août 2014 13:41)

    A Rigs Mordo,
    Ca y est, on a perdu le Prince. Il s'est pendu avec la queue d'un raton-laveur, après avoir torturé la pauvre bête :)

  • #14

    alice in oliver (mardi, 26 août 2014 13:51)

    a priori, ce blockbuster semble tenir les promesses annoncées. Pas encore vu mais à mon avis, il devrait cartonner au box office

  • #15

    Rigs Mordo (mardi, 26 août 2014 16:46)

    Roggy: nous irons déposer des figurines de Groot sur sa tombe... (en passant je reviens d'une virée en ville et j'ai pris les BD Gardiens de la Galaxie, on verra si ça ressemble au film).

  • #16

    laseancearoggy (mardi, 26 août 2014 18:45)

    A alice in oliver,
    Tout le monde n'est pas d'accord sur la qualité du film dont le scénario, mais je pense que le film vaut d'être vu pour ce qu'il est. Un film décomplexé et fun.

  • #17

    laseancearoggy (mardi, 26 août 2014 18:48)

    A Rigs Mordo,
    Oh non, il va se retourner dans sa tombe :) Tu me diras pour les BD si ça vaut le coup. J'ai vu dans un article que certains personnages avaient été crées il y a très longtemps et que les ayant droits avaient demandé du fric...

  • #18

    Rigs Mordo (mardi, 26 août 2014 19:51)

    Je connais mal ce monde, je ne lis jamais de comics, mais à ce que j'ai capté, il y a eu deux séries des Gardiens, une première fin des années 60 (dont le seul rescapé dans le film est Yondu) et une en 2008, avec tous les persos du film (Rockt, Quill, Groot, Drax et Gamora n'étaient pas dans les versions des sixties). Mais je te dirai ça, même si les deux que j'ai pris semblent très différents, dans les graphismes mais aussi le ton (un est sombre, l'autre visiblement plus comme le film). Mais je te tiendrai au jus :)

  • #19

    Mr Vladdy (vendredi, 29 août 2014 22:11)

    J'ai beaucoup aimé même si pour moi ce n'est pas le film de l'année annoncé. Marvel réussi son pari en faisant déplacer les foules avec des personnages peu connu du grand public et en créant un bon univers mais après ça reste quand même assez prévisible dans le genre. Reste que le cahier des charges est respecté et que l'ensemble est cohérent avec les autres films de Marvel.

  • #20

    laseancearoggy (vendredi, 29 août 2014 22:16)

    Je ne crois que le film était annoncé comme un succès. Au contraire, c'était un véritable pari... qui a parfaitement fonctionné, du fait de la qualité du film et du bouche à oreilles. Un film tout à fait honnête au final.

  • #21

    potzina (samedi, 30 août 2014 20:04)

    Je n'attendais rien de spécial de ce film et au final ça a été une assez bonne surprise même si j'ai trouvé le scénario mince comme une feuille à cigarette et l'ensemble cousu de fil blanc. Mais j'ai accroché à l'humour et à l'ambiance très fun du film. Sans compter la très belle B.O :)
    Quant à toi Roggy, je te félicite pour cette belle chronique !

  • #22

    laseancearoggy (samedi, 30 août 2014 21:37)

    Merci pour ton commentaire. Le film fonctionne en effet sur l'ambiance décalée et un bande originale d'enfer qui donne la pêche tout comme le filme, malgré ses faiblesses scénaristiques.

  • #23

    Moskau (dimanche, 31 août 2014 13:41)

    J'ai hâte de voir la suite tant le groupe fonctionne bien. J'espère juste un scénario plus original et un retour sur le passé des personnages un peu plus étoffé (je crois que ce sera le cas en ce qui concerne Quill).

  • #24

    laseancearoggy (dimanche, 31 août 2014 19:04)

    Si tu as déjà hâte, je te souhaite bon courage car le film est prévu pour 2017 je crois :) Pour le scénario et les personnages, il faut effectivement l'espérer.