658 chroniques de films

  26 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Smoking on a T-Rex
Smoking on a T-Rex
PIFFF 2017
PIFFF 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

DETENTION

 

GENRE : Bon à enfermer

REALISATEUR : Joseph Kahn

ANNEE : 2011

PAYS : USA

BUDGET : 10 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : John Hutcherson, Dane Cook, Spencer Locke...

 

RESUME : Adolescente paumée, Riley tente de survivre à la pression quotidienne d’un lycée complètement azimuté et frappé par un tueur tout droit échappé d’un authentique slasher. Mais l’établissement recèle aussi d’autres secrets…

 

MON HUMBLE AVIS

Detention est le 2e film de Joseph Kahn après le succédané de Fast and Furious, le bien nommé et surtout bien bourrin Torqué, la route s’enflamme. Ici encore, Joseph Kahn a laissé la subtilité dans le vestiaire du collège où se déroule l’intrigue... enfin c’est un bien grand mot au vu du résultat final.

Car Detention est un pur exercice de style, cherchant à surfer sur la vague des films pour ados en s’auto-proclamant film culte. Montage cut à la MTV, ados pré-pubères avec téléphones portables et réseaux sociaux greffés au bout des doigts, Detention enfile les poncifs à grands coups de blagues débiles et scatologiques, parce que c'est trop cooool !!!

Du coup, on en vient à détester les personnages (un Josh Hutcherson aussi transparent que dans Hunger Games) qui n'arrêtent pas de se vanner au milieu d'une histoire emberlifiquotée de serial killer dans un lycée et voyage dans le temps par le biais d'un ours empaillé. Le problème du métrage est qu'il se veut ultra-référenciel (une ado loue les années 90 en permanence) avec mise en abime comme dans Scream (visionnage d'un film d'horreur dans le film).

Le scénario ressemble à un épisode de manga en plus déjanté où tout semble être lié comme le confirmera un dernier acte qui nous fera penser à Donnie Darko, mais de loin, de très très loin même. Car, Joseph Khan ne possède pas les arguments de Richard Kelly. Il essaie d'en mettre plein la vue du spectateur avec une caméra qui bouge à 200 à l'heure pour faire jeune et dans le coup. La seule scène intéressante provient de l'heure de colle avec cet étudiant qui n'a pas bougé depuis 18 ans (?!?) et dont on voit l'évolution des lycéens autour de lui durant les années, musique et vêtements à la clé. Bien shootée et originale, cette séquence ne parvient pas à sauver le film du naufrage. Le pari n'est donc pas réussi et fait de Detention un film de petit malin qui se veut dans l'air du temps, mais qui est bien formaté au final.

 

NOTE : 2 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Rigs Mordo (mercredi, 23 juillet 2014 20:12)

    Film sur lequel j'avais lu beaucoup de choses, il me semble que Mad Movies l'avait vendu comme un truc très sympa mais j'ai vu plus d'avis négatifs qu'autre-chose... Je me laisserai peut-être tenter par curiosité, car ça semble spécial.

  • #2

    laseancearoggy (mercredi, 23 juillet 2014 20:15)

    Un film passé à l'Etrange Festival. Finalement, j'ai bien fait de ne pas y aller :). Peut-être que tu aimeras. Pourquoi pas, le film est suffisamment ouvert pour plaire au plus grand nombre. Il y a de bonnes critiques sur certains sites.

  • #3

    Dirty Max 666 (vendredi, 25 juillet 2014 18:34)

    Pour ma part, j'ai été emporté par l'énergie grisante du film. Ça m'a fait plaisir de voir un slasher "original" (ce qui reste peu courant dans le genre), avec une idée de barge par seconde et une audace constante. Et puis malgré le bordel ambiant, Detention reste toujours cohérent, ne perd jamais le fil de son histoire et n'oublie pas de soigner sa forme (les morceaux de bravoure visuels ne manquent pas). Cela dit, je comprends que l'on ne puisse pas adhérer à ce grand huit cramé qui va à 100 à l'heure et détruit tout sur son passage. C'est aussi ce qui fait sa singularité. Une qualité bien trop rare de nos jours...

  • #4

    laseancearoggy (vendredi, 25 juillet 2014 20:42)

    A mon avis, c'est un film qu'on aime ou qu'on déteste. A priori, je n'ai pas vraiment aimé :)