688 chroniques de films

  28 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
Etrange festival 2018
Etrange festival 2018
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

DETECTIVE DEE : LE MYSTERE DE LA FLAMME FANTOME

 

GENRE : Elémentaire

REALISATEUR : Tsui Hark

ANNEE : 2010

PAYS : Chine

BUDGET : 13 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Andy Lau, Tony Leung, Li Bingbing...

  

RESUME : L’histoire se déroule en Chine, en l’an 690, durant la période trouble correspondant à l’ascension de l’impératrice Wu Ze Tian. De nombreux fidèles au souverain défunt s’opposent vivement à son couronnement. C’est dans ce contexte qu’elle décide de faire construire une statue de Bouddha géante. Mais une série de morts mystérieuses menace son intronisation. L’impératrice décide alors de faire appel au seul homme capable de percer ce mystère : Le juge Ti, de retour après huit ans de prison pour insolence et insubordination…

  

MON HUMBLE AVIS :

Ce film est un Wu xia pian, c’est-à-dire un film de sabre chinois, qui au-delà de l’aspect historique, s’engouffre avec vigueur sur les chemins du fantastique.  

Le point de départ du film s’articule autour de la mort d’un officiel par auto-combustion. Toute l’intrigue va donc consister à déterminer l’origine (maléfique ?) de cette situation.

Il faut avouer que le voyage de ce Sherlock asiatique pour découvrir la vérité est parsemé de rencontres pour le moins étonnantes, comme la scène dans la cité lacustre avec sa pluie de rondins de bois, ou la découverte de l’origine du mal. 

Par ailleurs, tous les protagonistes de l’histoire sont adeptes des arts martiaux, ce qui nous vaut des combats chorégraphiés au millimètre, aidés en cela par les traditionnels câbles permettant aux acteurs de se déplacer dans les airs.

La mise en scène est alerte et met en valeur les déplacements aériens. De plus, le réalisateur met en valeur les magnifiques paysages où trône une immense statue. La 1ère scène est à ce titre remarquable.

La suite se transforme en film où le détective du titre cherche des indices et avancent comme dans un bon vieux Conan Doyle.  Sans abusé de ralentis ou d'effets de styles caractéristique de son cinéma, Tsui Hark livre une œuvre plaisante, bien ficelé, avec des idées intéressantes comme la façon dont la combustion se propage et qui rend hommage aux films de vampires.

De la belle ouvrage, malgré quelques effets spéciaux pas toujours de bonne qualité.

 

NOTE : 4 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    tinalakiller (samedi, 05 avril 2014 11:19)

    J'ai beaucoup aimé ce film, vraiment très bien foutu dans son genre, divertissant, réalisé avec beaucoup d'intelligence, magnifique visuellement, intense.

  • #2

    Rigs Mordo (samedi, 24 mai 2014 14:16)

    Film très réussi, qu'on le regarde comme un film policier (il y a du suspense et une atmosphère assez inquiétante, ça me rappelle un peu Le Nom de la Rose en version asiatique) ou comme un film d'action (c'est du Tsui Hark donc de ce coté c'est inventif). Vraiment une belle surprise que j'ai découverte sur le tard, il n'y a pas très longtemps.

  • #3

    laseancearoggy (samedi, 24 mai 2014 20:39)

    La comparaison avec "Le nom de la rose" est intéressante. Je pense surtout à l'ambiance, notamment dans la première séquence.