690 chroniques de films

  28 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

Devine qui vient dîner le 31 ?
Devine qui vient dîner le 31 ?
PIFFF 2018
PIFFF 2018
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

DARK SKIES

 

GENRE : Le ciel ne peut attendre

REALISATEUR : Scott Charles Stewart

ANNEE : 2013

PAYS : USA

BUDGET : 3 500 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Keri Russel, Josh Hamilton, Dakota Goyo...

 

RESUME : La famille Barrett (Lacey, Daniel et leur fille Jesse) mène une vie tranquille dans une banlieue bourgeoise. Mais le calme de leur existence va être bouleversé quand ils vont découvrir que Jesse a été choisie par des forces venues d’ailleurs. Les Barrett vont s’engager dans un combat contre une menace extra-terrestre.

 

MON HUMBLE AVIS

Thème souvent abordé, les visites d’extra-terrestres ont généré plusieurs films de cinéma et de télévision. On pense aux séries Dark Skies ou X-Files qui abordaient le sujet de manière récurrente. Le réalisateur prend ici le temps de poser les jalons de son histoire en se rapprochant de l’intimité de la famille, de sa relation avec ses amis et voisins pour créer une forme d’empathie envers eux. Au départ, le film ressemble à beaucoup de productions actuelles liées au phénomène des maisons hantées. Celui qui ne connaît pas l’histoire peut penser que la maison est envahie par une force occulte comme dans Insidious ou The Conjuring. Ces premières scènes où la maison est retournée, les meubles et objets déplacés sont plutôt réussies et créent de la tension voire de la peur. D’autant plus que la scène avec les oiseaux qui s’écrasent sur la maison renvoient à des phénomènes bibliques comme dans les Châtiments de Stephen Hopkins.

A partir du moment où il est avéré pour le spectateur et un peu plus tard pour la famille que ces événements sont d’origine extra-terrestre, le métrage se place sur des rails bornés de Sci-fi movie classique (le film ressemble énormément sur le fond, le sujet, la couleur bleutée de l’image, au récent Phénomènes paranormaux de Olantude Osunsanmi). On peut d’ailleurs regretter ces passages un peu stéréotypés que l’on sent venir à des années lumières (les écrans, les lumières qui vacillent et s’éteignent, les rêves...). Rien de bien nouveau sur la question même si les situations sont anxiogènes et peuvent nous surprendre par l’utilisation de jumps scares.

La tension monte ainsi jusqu’au climax que l’on attend et dont on se doute malgré un twist final. Ce n’est pas la meilleure partie du film car les créatures sont montrées trop explicitement et de façon assez maladroite. Pas si mal pour un petit budget qui vaut largement plus que certaines productions ostentatoires actuelles.

 

NOTE : 4 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 2
  • #1

    Rigs Mordo (vendredi, 01 août 2014 13:06)

    Je l'ai vu la nuit dernière, il me semblait bien que j'avais vu que tu l'avais chroniqué. Je suis d'accord avec toi mais en plus positif encore, j'ai beaucoup aimé. Effectivement, t'as la structure d'un Insidious classique, mais avec un coté plus "social" et un rythme plus lent (certains diront que l'exposition dure trop je pense). Il y a pas mal de bonnes séquences, comme celle avec J.K Simmons, le final, l'arrivée des aliens (dont j'adore le look). Contrairement à toi, je trouve que leur présence est bien gérée: on les voit ni trop peu ni pas assez, juste ce qu'il faut à mon goût. Bref, j'ai été bien branché par le truc =)

  • #2

    laseancearoggy (vendredi, 01 août 2014 20:43)

    Je suis d'accord avec toi, "Dark Skies" est un bon film qui joue sur différents thèmes, même si on comprend aussi vite ce qui va arriver.