654 chroniques de films

  25 chroniques de séries

Ma pin-up du mois

L'amour au mois de mai
L'amour au mois de mai
PIFFF 2017
PIFFF 2017
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque
Soirée "Enfants méchants" à la Cinémathèque

Ma Blogothèque cinéphilique

Suivre le site
Suivre le site

 

LA DAME EN NOIR

 

GENRE : Harry Potter avec des poils

REALISATEUR : James Watkins

ANNEE : 2011

PAYS : GB/Canada/Suède

BUDGET : 17 000 000 $

ACTEURS PRINCIPAUX : Daniel Radcliffe, Ciaran Hinds, Janet Mc Teer...

 

 

RESUME : Arthur Kipps, jeune notaire à Londres, est obligé de se rendre dans le petit village perdu de Crythin Gifford pour régler la succession d’une cliente récemment décédée. Dans l’impressionnant manoir de la défunte, il ne va pas tarder à découvrir d’étranges signes qui semblent renvoyer à de très sombres secrets. Face au passé enfoui des villageois, face à la mystérieuse femme en noir qui hante les lieux et s’approche chaque jour davantage, Arthur va basculer dans le plus épouvantable des cauchemars…

 

MON HUMBLE AVIS :

Ce film est le deuxième essai de la firme anglaise "Hammer" depuis sa renaissance. Après un Wake wood de qualité, la production d'outre-manche remet le couvert avec ce long-métrage aux contours classiques, lorgnant du côté de l'horreur gothique et des ambiances de vieux manoirs à l'odeur surannée.

C'est aussi l'occasion d'un changement de carrière pour Daniel Harry Potter Radcliffe qui troque sa baguette pour le costume et le haut-de-forme. Mutation réussie pour ce jeune père de famille à la barbe naissante opposé à des phénomènes paranormaux.

L'acteur principal est donc crédible dans cette histoire d'enfants et d'apparitions fantomatiques au milieu d'une campagne anglaise à la fois lugubre et envoûtante. Le film rappelle ainsi les productions des grandes années Hammer avec ses vampires, ses loups-garous. Ici, point de créatures, mais des portes qui claquent, des murmures et des silhouettes spectrales envahissent la demeure où réside ce bon vieux Harry.

Pas peureux pour un sou, il s'échine à découvrir les mystères qui l'entourent au gré d'un second acte qui mise sur l'effroi et se transforme en véritable film de maison hantée. On sursaute beaucoup dans cette étrange affaire qui se dénoue lors d'un dernier acte tétanisant, qui rappelle la fin de Jusqu'en enfer de Sam Raimi.

Hammer is not dead.

 

NOTE : 4 / 6

 

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    tinalakiller (samedi, 05 avril 2014 11:24)

    Pour ma part, j'ai quand même trouvé que le film foutait quand même les jetons, en tout cas, j'étais à fond dedans. Pour ma part, j'ai adoré ce film, et j'en suis encore très surprise. Autant je trouve le livre très moyen, autant le film est réalisé intelligemment et j'ai trouvé qu'il était même subtil et touchant. Radcliffe est également très bon, je suis contente de voir qu'il peut jouer autre chose qu'Harry Potter !

  • #2

    laseancearoggy (samedi, 05 avril 2014 15:28)

    A l'instar d'un Robert "Twilight" Pattinson, Daniel Radcliffe montre qu'il est un vrai acteur.

  • #3

    Princécranoir (mercredi, 14 mai 2014 15:46)

    Tout à fait d'accord : un retour très réussi pour la mythique firme gothique.

  • #4

    laseancearoggy (vendredi, 16 mai 2014 21:04)

    Ca fait plaisir de voir renaître cette grande maison de l'épouvante. En espérant que cela continue.